Idée originale pour créer une entreprise : les 5 étapes clefs

Vous cherchez une idée originale pour créer une entreprise ? Cet article pourrait vous intéresser. Du choix de l’idée originale au choix de votre stratégie de communication, voici un résumé des cinq points essentiels à prendre en compte pour lancer votre nouvelle activité.

Sommaire :

I/Le choix du domaine d’activité
II/ Le choix du lieu d’implantation 
III/ Trouver le nom de son entreprise 
IV/ La communication : une étape essentielle 
V/ Bien s’entourer pour valoriser son idée originale

I/ Le choix du domaine d’activité

Comment trouver une idée pour créer son entreprise ? Bien souvent, cette première question pose déjà plusieurs difficultés… LegalVision vous donne quelques pistes qui vont vous permettre de vous orienter.

Tout d’abord, une des première phases consiste à la recherche d’un domaine d’activité.

A) Les questions pratiques à se poser relatives au domaine d’activité

Le domaine d’activité correspond au secteur dans lequel l’entrepreneur souhaite implanter sa future entreprise.

Il est primordial de bien le définir.

Tout d’abord, le chef d’entreprise peut commencer par se demander quels sont ses points forts et ce qu’il aime faire. Il peut exploiter ses savoir-faire et valoriser ses compétences. Il convient également de se demander s’il souhaite démarrer une activité en ligne ou s’il souhaite plutôt acquérir un local commercial. Gérer un site de e-commerce implique en effet un mode de vie très différent que celui que vous auriez si vous teniez un petit commerce. En effet, tenir un e-commerce suppose un travail à domicile, contrairement à un local qui nécessite une présence physique.

En outre, il faut aussi que l’entrepreneur réfléchisse toujours au côté pratique et matériel. Cette idée doit être réalisable, mais aussi avoir des retombées financières concrètes.

B) Conseils afin de trouver une idée originale pour créer une entreprise

Une fois que l’entrepreneur a une idée globale de son secteur d’activité de prédilection, il peut penser à une activité qui l’intéresse particulièrement et dans laquelle il se projette.

La méthode est ensuite simple : identifier les améliorations qu’il pourrait apporter à cette activité. Les identifier de la manière la plus exhaustive possible (amélioration dans la gestion des flux, de la relation clientèle, de la qualité du service rendu, etc.) Cela peut constituer un point de départ utile pour démarrer sa nouvelle activité et ainsi à franchir le premier cap.

II/ Le choix du lieu d’implantation

A) L’importance du lieu

Il ne suffit pas d’avoir trouvé une idée originale pour créer une entreprise. En effet, il faut ensuite la matérialiser. Il faut toujours lier cette idée à ses réalisations pratiques. Le choix du lieu d’implantation est alors primordial. Ancrer son idée dans l’espace a pour principal avantage de permettre de mieux définir son idée, de lui donner des spécificités propres qui la rendront davantage personnelle.

Examiner les possibilités concrètes de son environnement. Il devra identifier les points forts et les points faibles de son environnement. Il est notamment nécessaire de prendre en compte les points suivants : quelles sont les possibilités de développement sur la zone ? La zone est-elle bien connectée aux cœurs économiques (transports…) ?

B) La demande et la concurrence

Concernant la demande (clientèle potentielle), il ne faut pas oublier de délimiter la zone de chalandise de la zone d’implantation de votre commerce.

La zone de chalandise correspond au cœur économique d’un secteur : c’est à dire que c’est à l’intérieur de cette zone que se trouvent les consommateurs, les commerces, et une activité économique intense.

Dans le cas où le chef d’entreprise souhaite ouvrir un petit commerce de proximité il a d’avantage intérêt à se situer dans cette zone ou à proximité immédiate. Etudier la zone de chalandise permettra d’en savoir plus sur le type de clientèle potentielle, son pouvoir d’achat, ainsi que ce que l’entrepreneur pourra attendre en termes de chiffre d’affaires, etc.

Une fois le lieu d’implantation déterminé, il sera possible de se faire une idée plus précise de la concurrence à laquelle il va devoir faire face. Il s’agit ici d’analyser la concurrence existante de manière poussée.

Toutefois, il faut faire attention à prendre uniquement en compte la concurrence par rapport à l’activité de l’entreprise (et non la concurrence de manière générale dans le lieu déterminé). Il convient également d’analyser si cette concurrence représente une menace pour le développement de l’activité, et, si oui, dans quelle mesure, comment y faire face, etc.

C) Les aspects économiques et fiscaux

Le chef d’entreprise doit aussi se renseigner sur les éventuels avantages fiscaux. Certaines régions mettent en place des aides à destination des nouvelles entreprises.

Il peut donc se renseigner en demandant s’il existe des aides à l’implantation de nouvelles activités, s’il peut en bénéficier… Il convient également de se renseigner sur les éventuels coûts induits par l’ouverture d’une nouvelle activité dans un espace donné.

Enfin, l’entrepreneur peut se renseigner sur les aides ou les soutiens de l’Etat, et peut vérifier par exemple s’il peut remplir les critères d’une Jeune Entreprise Innovante.

III/Trouver le nom de son entreprise

Il ne suffit pas d’avoir trouvé une idée originale pour créer une entreprise, il faut encore la faire rayonner. Pour ce faire, le choix du nom de l’entreprise est primordial.

Certaines règles de bon sens s’appliquent : éviter des noms à plusieurs particules ou imprononçables, trouver un nom qui corresponde au mieux à l’activité de l’entreprise… Il est recommandé de faire toujours au plus simple et de choisir un nom évocateur. N’hésitez pas à impliquer votre entourage dans la recherche de la dénomination sociale adéquate.

Il est également nécessaire de se renseigner sur la disponibilité du nom : certains peuvent avoir fait l’objet d’un dépôt auprès de l’INPI. Il s’agira donc d’une marque dont l’exploitation est protégée. Attention, il ne faudra en aucun cas utiliser un nom déjà déposé, sous réserve de poursuites judiciaires !

Enfin, dans le cas où l’entrepreneur souhaite ouvrir un site internet ou créer une adresse mail professionnelle, il doit être vigilent et bien faire figurer le nom de son entreprise dedans !

IV/La communication : une étape essentielle

La communication est une étape essentielle dans le lancement d’une nouvelle activité. De même que pour le nom, c’est elle qui assurera le rayonnement de l’entreprise. A l’aide d’internet, il est aujourd’hui beaucoup plus aisé de faire la publicité de son entreprise.

Le premier élément à mettre en place est le site internet , qui peut être considéré comme la « vitrine » de l’activité de l’entreprise. Certains sites proposent d’ailleurs de créer son site internet soit-même. Il est toutefois recommandé de s’adresser à un développeur.

Il convient en outre d’assurer le référencement du site internet de l’entreprise sur les moteurs de recherche. Plus le site sera référencé sur internet et plus le site sera reconnu.

Enfin, il est généralement recommandé d’être présent sur les réseaux sociaux . En effet, la présence sur les réseaux peut s’avérer particulièrement utile dans le cas où le chef d’entreprise souhaite organiser des événements (soirée de lancement, ventes privilèges, verre de noël, etc.).

Mis à part internet, faire le relais auprès des acteurs locaux peut aussi s’avérer utile : municipalité, journal local âr exemple. Ils pourront constituer de précieux appuis, surtout dans le cas où l’entrepreneur souhaite ouvrir un commerce de proximité.

V/ Bien s’entourer pour valoriser son idée originale

Enfin, comme explicité précédemment, il ne suffit pas de trouver une idée originale pour créer une entreprise, puisqu’il faut encore bien s’entourer.

Bien s’entourer inclut évidement l’entourage familial et amical mais aussi d’autres soutiens divers de la part : des investisseurs, des associés ou encore des juristes.

A) Les investisseurs et les associés

Comment trouver des fonds pour créer une entreprise ? 

L’une des solutions courante est de s’adresser à la banque dans le but d’obtenir un prêt. Mais il existe d’autres solutions. Ainsi, trouver des fonds pour créer une entreprise peut impliquer également de faire appel à des investisseurs extérieurs et non-bancaires.

Une levée de fonds correspond à une rentrée de capital dans l’entreprise en contrepartie de la distribution d’actions. L’avantage peut donc être double : l’augmentation du capital de l’entreprise et l’intégration de nouvelles personnes (et donc, potentiellement l’amélioration du réseau de l’entreprise, le développement des compétences de l’équipe, etc.)

Comment trouver un associé pour créer une entreprise ? Pour trouver un associé pour créer une entreprise, il faut donc tout d’abord être convaincant. Ne négligez donc pas votre présentation : entraînez-vous à faire des pitch, appuyez-vous sur votre business plan.

B) L’accompagnement juridique au service de l’idée originale pour créer une entreprise

Créer une société implique des formalités juridiques. Ces formalités ne sont pas à négliger car elles vont permettre de déterminer les règles de fonctionnement de l’entreprise.

De plus, elles doivent être rédigées avec soin car les conséquences pourraient être néfastes dans le cas contraire. En effet, selon la forme de société que choisie par l’entrepreneur, en cas de dettes sociales, sa responsabilité sera par exemple plus ou moins engagée.

De plus, certaines sociétés sont plus ou moins adaptées à certaines activités, par exemple la SAS se révèle être performante pour les startup.

Il est donc capital d’être accompagné  dans ces étapes.

Les experts de Legalvision sont là pour vous guider pas à pas tout au long de votre projet de création d’entreprise.

Créez votre entreprise en quelques clics !

9

Ecrire un commentaire