Comment devenir VTC ? Toutes les étapes !

Les plateformes VTC de type Uber, Heetch, Chauffeur Privé, Marcel Cab ont bouleversé le secteur des transports. L’apparition de ces applications a donné un tout nouvel angle au monde des transports. On compte aujourd’hui environ 22000 conducteurs VTC sur le territoire français. Il est prévu qu’en 2022 ce nombre de chauffeurs soit multiplié par 4. Le secteur du transport est donc en pleine expansion. De quoi vouloir devenir VTC.

Pour devenir VTC il faut réaliser plusieurs démarches, créer votre société et il est également conseillé de suivre une formation VTC.

Comment devenir chauffeur VTC ? Est-il possible de devenir chauffeur VTC sans formation ? Comment devenir chauffeur VTC à son compte ? Comment obtenir sa carte VTC ? Dans cet article nous vous détaillons toutes les étapes à effectuer pour devenir VTC.

Comment devenir VTC ?

Tout d’abord il est nécessaire de valider certaines conditions. En effet, vous devez avoir votre permis B en cours de validité depuis 3 ans. Vous devez avoir passé une visite medicale aupres d’un medecin agree. Il vous délivrera donc une attestation d’aptitude physique. Pour trouver un médecin agréé il vous suffit de vous rendre à la préfecture pour découvrir la liste.

Vous devez également avoir votre PSC1 : Prévention et Secours Civique de niveau 1. Pour obtenir ce diplôme vous devez vous rendre dans un centre agréé afin de suivre une formation de sept heures.

Enfin, l’un des derniers pré-requis que vous devez avoir est un casier judiciaire vierge.

En ce qui concerne la voiture, vous devez disposer d’une voiture avec au moins 4 portes. Le véhicule doit pouvoir accueillir entre 4 et 9 passagers. La puissance du moteur doit être au moins supérieure à 84 kW.

Formation VTC : Obtenir carte VTC

Pour obtenir votre carte VTC et devenir VTC vous devez passer un examen obligatoire. Formation VTC prix : 195 euros.

Pour réussir cet examen nous vous conseillons de suivre une formation au préalable. Il existe plusieurs centres de formations dans l’hexagone. Vous pourrez aussi vous aider de formation en ligne.

Cet examen pour devenir VTC comporte une partie technique et théorique. A vous de jouer ! 

L’épreuve technique et théorique VTC

L’épreuve technique dure 20 min : il s’agit d’une épreuve de conduite. Vous serez donc évalué sur la qualité de votre conduite et de votre service client.

La partie théorique pour devenir VTC est un QCM. Pour valider cette épreuve vous devez avoir une moyenne de minimum 10/20. Si vous réussissez votre examen théorique vous avez 6 mois pour passer la partie technique. Vous devez attendre ensuite deux à trois semaines pour obtenir vos résultats. Vous sera alors délivré une attestation de réussite.

Si au cours des 10 dernières années vous étiez déjà conducteur professionnel  de transport de personne, vous pouvez être dispensé d’examen.

Une fois l’examen en poche pour devenir VTC, il vous faut faire votre demande de carte VTC. Vous devrez alors vous munir de plusieurs documents.

Vous devrez remplir et signer un formulaire de demande de carte VTC. Avoir une photocopie de votre carte d’identité. Faire une photocopie de votre permis de conduire (permis B). Avoir un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois. Vous devez également avoir la photocopie de votre PSC1. Ainsi, qu’un certificat médical.

Une fois votre dossier complété vous devrez l’envoyer par courrier. Vous aurez ainsi deux options. Vous pourrez l’envoyer :

  • À la préfecture de votre ville de résidence
  • Si vous êtes domicilié dans Paris : à la préfecture de police.

Votre dossier doit alors être ensuite être validé. Vous recevrez alors votre carte VTC deux mois après.

Depuis le projet de loi (Loi Granguillaume) pour devenir VTC, la carte est obligatoire. Il est possible sinon d’exercer avec une licence VTC. Sans cela il vous sera impossible de devenir VTC.

Cette formation est donc primordiale pour pouvoir devenir VTC. C’est pourquoi, elle est très encadrée et réglementée.

Pour exercer votre profession vous pouvez devenir chauffeur VTC indépendant ou salarié.

Comment devenir chauffeur ?

Devenir chauffeur VTC salarié

Pour devenir conducteur VTC en étant salarié vous devrez avoir votre carte VTC et effectuer un stage VTC.

Le stage pour devenir VTC

Ce stage dure 30 heures. Pour effectuer ce stage il faut vous rendre à la CMA de votre lieu d’habitation. La CMA est: la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Ce stage a pour but de vous apprendre plusieurs notions qui vous seront utiles. Vous aurez ainsi des formations sur des aspects juridiques, de gestion, de comptabilité et d’obligations fiscales et administratives.

Cependant, il est possible de ne pas effectuer ce stage. Pour cela vous devez alors respecter certaines conditions. Vous devez avoir un bac+2. Durant votre bac+2 vous devez avoir suivi des cours de gestion. Vous devez avoir cotisé à une caisse de retraite (de cadres). Avoir été immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés durant une période d’au moins 3 ans. Ou avoir été immatriculé au Répertoire des Métiers. Enfin, il vous faut un brevet de maîtrise. Ce brevet est délivré par la Chambre des Métiers de l’Artisanat. Si tous ces elements sont réunis, vous pourrez alors être dispensés du stage.

Comment devenir chauffeur privé ?

Vous pouvez aussi devenir VTC pour des plateformes de type Uber, LeCab, Chauffeur Privé .. Pour ce faire il vous faudra créer votre société et effectuer un stage obligatoire pour exercer.

Tout d’abord, vous devrez choisir votre structure juridique. Il existe plusieurs formes juridiques : EURL, SASU, SAS, SARL .. Vous aurez également la possibilité de devenir auto-entrepreneur.

Statut SASU VTC

La forme la plus utilisée par les chauffeurs VTC est la SASU. En effet, le statut SASU VTC a plusieurs avantages. Vous serez affilié au régime de la sécurité sociale, votre capital est libre et votre responsabilité est limitée à vos apports.

Devenir Auto-entrepreneur

Cette structure juridique dispose également de plusieurs avantages. En effet, si votre chiffre d’affaires est nul vous ne paierez pas d’impôt ni de charges. Toutefois, votre CA est limité à 70 000 euros par an.

Une fois votre structure juridique choisie vous devez effectuer vos formalités juridiques. Pour ce faire, il suffit de vous rendre sur notre site Legalvision.fr.

L’un de nos juristes vous contactera pour effectuer vos démarches en ligne. Il sera votre interlocuteur unique durant tout le processus. Nous vous délivrerons ensuite votre K-bis (si création de société) ou une attestation (si auto-entrepreneur). Le Kbis de votre société est la carte d’identité de votre entreprise.

Votre société est créée ? Vous avez obtenu votre carte VTC ? Bravo ! Vous avez presque terminé toutes les démarches afin d’exercer.

La dernière étape consiste à assurer votre voiture et votre société et de vous inscrire au registre VTC. En effet, il est important d’assurer son véhicule en cas d’incidents.

Registre VTC  :

Lorsque vous avez effectué l’immatriculation de votre société, vous devrez alors vous inscrire au registre VTC. Pour ce faire, il faudra vous rendre sur le site Internet du ministère des transports. Sur ce site vous pourrez faire votre inscription. En moyenne, cela peut prendre un mois pour valider votre inscription en ligne. Le site est tres facile d’acces. Vous devrez créer un compte et fournir plusieurs documents.

En effet, vous devrez envoyer :

  • Un justificatif de capacité financière
  • Une carte grise de votre voiture
  • L’attestation d’assurance de votre responsabilité civile professionnelle  

Cette inscription coûte 170 euros (Frais administratifs).

Une fois votre inscription au registre VTC vous recevrez des macarons. Il s’agit de stickers à coller sur votre véhicule.

Pour finir nous revenons sur la différence entre les taxis et les VTC. Bien que les taxis et VTC aient la même fonction. Il existe tout de même plusieurs points de divergences.

La différence Taxis – VTC :

Les VTC ne sont pas comme les taxis, ils ne peuvent pas faire de maraudes. En effet, ils ne peuvent prendre uniquement que les clients qui ont réservé leur course via l’application. De plus, si un client appelle un VTC à la volée dans la rue, le chauffeur VTC ne pourra pas effectuer cette course.

 

Pour aller plus vite dans le lancement de votre projet, rendez-vous sur le site LegalVision. Vos formalités juridiques pourront être réalisées en quelques clics.

 

 

Démarrez votre projet !

53

No Responses

Ecrire une réponse