Quel statut choisir pour devenir VTC ? 

On compte aujourd’hui, 1,5 million d’utilisateurs VTC . La Loi Thèvenoud  (Octobre 2014) a permis de “pacifier” les relations entre les chauffeurs VTC et les taxis . Cette loi stipule entre autre qu’un “VTC ( Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) peut se déplacer et réaliser sa course si elle a été programmée préalablement. Tandis qu’un taxi conserve son droit de « maraude »”. C’est pourquoi, aujourd’hui les chauffeurs VTC  et les utilisateurs sont de plus en plus nombreux. Ils puevent choisir differents statuts juridiques pour exercer comme le statut SASU VTC par exemple.

Comment devenir VTC  ?

Pour devenir chauffeur VTC vous devez avant tout faire une demande de carte pro VTC à la préfecture du département de votre domicile (si votre domicile est à Paris vous devez vous adresser à la préfecture de police) et vous inscrire  au registre des VTC .

Pour vous inscrire au registre des VTC vous devez fournir plusieurs documents : une photocopie de votre certificat d’immatriculation de votre véhicule, une attestation d’assurance (responsabilité civile professionnelle), un justificatif de l’existence de votre société VTC (Kbis ou Siren), une photocopie de la carte pro du chauffeur.

Ensuite vous devez:

  • Avoir votre permis B depuis plus de 3 ans
  • Avoir réalisé une formation de chauffeur VTC + Examen QCM (Durée 3h30 : QCM de 6 épreuves avec différents thèmes)
  • Réaliser un test d’aptitude physique
  • Avoir un véhicule de moins de 6 ans
  • Créer votre société

Puis, pour exercer vous devez créer votre entreprise. Celle ci peut être créé sous différentes formes de statuts : SASU,  AUTO ENTREPRENEUR ou vous pouvez également être salarié dans une société de VTC comme Uber, LeCab, chauffeur privé…

Ces entreprises proposent  de plus en plus de d’offres d’emploi VTC  (lien vers les offres d’emplois) car le nombre d’utilisateurs évolue constamment.

La profession de VTC est très réglementée car il s’agit de transport à la personne ce qui nécessite de fortes mesures de sécurité envers les utilisateurs. C’est pourquoi, il est obligatoire de passer un examen et de suivre une formation pour pouvoir devenir VTC.

Comparaison des differents statuts juridiques pour devenir chauffeur VTC

SASU AUTO

ENTREPRENEUR

SALARIÉ
Nombre d’associés Un associé unique Aucun Aucun
Responsabilité Responsabilité des associés limitée au montant de ses apports Responsable des dettes sur ses biens personnels Limitée à son contrat de travail
Capital minimum Pas de capital minimum Pas de capital minimum Pas de capital minimum
Répartition du capital Capital réparti en action Pas de capital social Pas de capital social
Régime fiscal IS ( Impôt des sociétés) IR (Impôt sur le revenu) IR (Impôt sur le revenu)
ARE OUI OUI NON

Le statut SASU VTC est le plus utilisé car il permet aux chauffeurs VTC d’avoir de nombreux avantages contrairement à un statut d’auto entrepreneur.

Le chiffre d’affaires d’une SASU n’a pas de seuil maximum alors que le chiffres d’affaires annuel du statut d’auto-entrepreneur à un seuil maximal de 32900 euros . Il est donc préférable de choisir le statut de SASU lorsque l’on souhaite que notre société grandisse.

Votre société pourra ainsi évoluer et vous pourrez augmenter votre chiffres d’affaires.

Statut SASU VTC :   

Ce statut vous confère les mêmes avantages qu’une SAS avec un associé unique. Ce statut est très utilisé par les chauffeurs VTC.  

Cette structure juridique vous permet de bénéficier de plusieurs avantages dans le cas d’une activité de VTC :

  • Développement rapide de la société;
  • Régime de la sécurité sociale;
  • Responsabilité limitée aux apports personnels (vos biens ne peuvent pas être saisis);
  • le CA peut augmenter de façon illimitée

La SASU est souvent utilisée par les entrepreneurs car elle s’adapte à plusieurs types d’activités différentes (commerciales, agricoles …) c’est pourquoi, elle est très adaptée à l’activité de VTC.

De plus, il est possible grâce à ce statut de pouvoir créer votre société même si vous avez déjà une autre activité. Cependant, il y a des limites à respecter. Vous ne pouvez pas concurrencer votre autre société dans laquelle vous travaillez.

La  société par actions simplifiée à associé unique apporte également un avantage fiscal puisque ce statut permet le prélèvement des dividendes directement sur le bénéfice réalisé par l’entreprise. Vos bénéfices réalisés seront soumis à l’impôt sur le revenu. Cet impôt touche les bénéfices que la société percevra.

La SASU vous apporte également une protection sociale. L’associé cotise uniquement quand il se verse une rémunération.

Pour créer votre SASU ainsi que son immatriculation vous devez remplir plusieurs formalités juridiques.  En effet, vous devrez ouvrir un compte à votre nom , préparez un dossier pour le greffe et rédiger vos statuts.

Pour faciliter vos démarches vous pouvez faire appel à LegalVision qui s’occupe de toutes vos formalités : de la rédaction de vos statuts jusqu’à votre enregistrement auprès du greffe. Et si besoin, vous pourrez dès que vous le souhaitez bénéficier des conseils de nos avocats.

VTC Auto-Entrepreneur ou SASU ?

Statut Auto-Entrepreneur VTC :  

Lors du moment de l’étape de création d’entreprise, le statut d’auto entrepreneur est souvent choisi car il présente un avantage fiscal non négligeable puisque vous ne payerez pas d’impôt ni aucune cotisation sociale si votre chiffre d’affaires est inexistant.

Grâce à ce statut, si vous êtes éligible, vous pourrez bénéficier du statut micro-fiscal ce qui vous permettra d’avoir des cotisations sociales restreintes et d’obtenir l’ACCRE. L’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise permet d’une exonération d’une partie des charges sociales.

Cette forme juridique est conseillée si vous souhaitez utiliser vos fonctions de VTC occasionnellement car si votre entreprise tend à s’agrandir vous ne pourrez pas réduire vos coûts dû à vos dépenses professionnelles. De surcroît, cette forme juridique ne vous permet pas de profiter de la TVA sur les transactions et votre chiffre d’affaires à un seuil maximal de 32 900 euros que vous ne pourrez pas dépasser.

Le statut d’auto-entrepreneur est donc un statut flexible car il permet aux salariés, étudiants, chômeurs, retraités ou encore étrangers de créer une entreprise. Vous pouvez ainsi cumuler un emploi et avoir autre activité en même temps.

De plus, l’auto-entrepreneur pourra s’il le souhaite , comme le permet la SASU, protéger ses biens personnels.

Cependant, si vous souhaitez développer votre société et employer d’autres chauffeurs le statut d’auto-entrepreneur ne pourra pas vous offrir cette possibilité. Il faudra alors vous dirigez vers un statut de SAS.  Vous pourrez aussi vous diriger vers un statut SASU VTC.

Pour obtenir ce statut d’auto-entrepreneur VTC LegalVision vous aide dans vos démarches en constituant et en vérifiant votre dossier confié aux juristes.

LegalVision prend en charge toutes les démarches administratives, en envoyant vos dossiers aux organismes spécifiques. Vous aurez également un suivi personnalisé par nos experts ce qui vous permettra de créer votre société en toute simplicité et en quelques clics.  

Cliquez ici pour créer votre statut d’auto entrepreneur en ligne.

Statut Salarié VTC :  

Devenir VTC ne nécessite pas obligatoirement de créer sa propre société.

Il est également possible d’avoir le statut de salarié lorsque l’on veut devenir chauffeur VTC. Il existe aujourd’hui beaucoup de plateformes proposant ces services comme Uber, le Cab ou chauffeur privé.  En 2016, ces sociétés ont proposé plus de 3000 offres chauffeurs VTC. Ces entreprises proposent en général des contrats en CDI ou CDD avec  un salaire fixe et des primes lors des courses effectuées ou un pourcentage sur  les courses.

 

Devenez VTC !

8

No Responses

Ecrire une réponse