Les clefs de l’investissement locatif

L’investissement immobilier locatif consiste à acheter un logement en vue de le louer afin de se constituer un patrimoine et de percevoir des revenus complémentaires. Grâce à des avantages fiscaux qui réduisent votre impôt sur le revenu, vous optimisez votre investissement locatif. En contrepartie d’un engagement de location, des déductions d’impôts sont autorisées.

L’investissement locatif permet d’augmenter votre patrimoine et de bénéficier d’un complément de revenu, une fois votre achat amorti.

1. Sélectionnez un bon secteur géographique et analysez le marché !

Premièrement, avant d’acheter un appartement veillez à choisir une ville en plein accroissement de population. Visez également les quartiers bien desservis par les transports en commun et à proximité des commodités. Exemple : un appartement type T3 ou T4 sera parfait pour une famille ou pour des étudiants en colocation. Vérifiez donc la proximité des écoles / lycées ou des universités.

Deuxièmement, analysez le marché en consultant des annonces sur les tarifs pratiqués à la location dans le quartier. Il est important de prendre en compte le bassin d’emploi aux alentours, cela peut être une garantie pour louer votre bien.

Ainsi, la règle élémentaire dans un investissement immobilier locatif est de choisir avec stratégie l’emplacement de votre bien. Celui-ci doit se trouver dans un secteur où la demande locative est forte afin de pouvoir pérenniser votre investissement en termes de plus-value mais surtout en termes d’occupation.

appartement

2. Une sélection déchargée d’affect

N’oubliez pas votre objectif premier : la recherche d’un investissement rentable. Ne cherchez donc pas le coup de cœur en priorité. En effet, le logement ne sera pas votre résidence principale et trop d’affectif dans la sélection pourrait vous faire oublier votre objectif. Vous multipliez alors vos chances de trouver facilement un preneur et que le logement plaise à d’autres personnes. Il est important de vous rendre sur place ; cela pour vous rendre compte par vous-même de la situation du bien et des commodités aux alentours.

3. Diversifiez vos investissements

Votre effort mensuel doit rester faible mais stratégique en matière d’investissement immobilier. Rappelez-vous qu’il est important de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier car en cas de loyers impayés, vous arriverez à gérer le problème avec plus de facilité. En diversifiant votre patrimoine immobilier, vous lissez les risques de votre portefeuille. Aussi, si une part de votre épargne est atteinte, vos autres placements peuvent compenser cette perte. Soyez donc prudent et optez pour une stratégie de placement.

4. Investissement locatif : Pensez à la défiscalisation

De nombreuses lois de défiscalisation immobilière existent aujourd’hui comme la loi Pinel avec laquelle vous déduirez une partie de vos impôts sur 6, 9 ou 12 ans. En effet, c’est un calcul intéressant pour vous. Ainsi, les loyers de ces logements sont plafonnés un peu plus bas que la moyenne.

Les montages financiers vous permettent alors d’étudier les taux d’intérêts, les différents types de prêts, mais aussi de faire appel aux différentes lois de défiscalisation immobilière, ainsi que de trouver l’investissement adapté en tenant compte des aléas possibles (notamment dans l’investissement dans l’ancien, des travaux sont souvent à prévoir).

5. Sélectionnez votre locataire

Le principal critère de sélection du locataire est sa solvabilité, c’est à dire sa capacité à payer le loyer demandé. En général, ses revenus doivent représenter au moins 3 fois le montant du loyer avec les charges. Il est légitime que vous vous informiez sur les ressources du futur locataire et sur leur régularité.

investissement locatif 2

6. Utilisez la gestion locative 

D’une part, la gestion locative est une prestation qui vous déchargera des soucis et des démarches à effectuer durant toute la durée de location de votre bien. Elle est souvent privilégiée par les investisseurs qui ont peu de temps à consacrer à leur logement, et qui n’ont pas forcément les compétences juridiques et fiscales. D’autre part, un gestionnaire locatif pourra donc être plus réactif en cas de soucis ou de problème à traiter en urgence.

Heureusement, il existe des solutions “clé en main”, beaucoup plus simples, qui vous feront gagner du temps. Fort de son expérience dans le secteur de l’immobilier locatif, avec Dividom, vous n’avez plus à vous soucier de la gestion de votre bien. Dividom vous accompagne dans chaque étape de votre projet et s’occupe de tout !

7. Investissement locatif : Pensez à souscrire une garantie

Il est recommandé de souscrire une assurance locative. Aussi, en cas de loyers impayés, cela vous garantit le versement des loyers de votre bien immobilier. Ainsi, vous êtes assuré de rentabiliser votre investissement.

Par conséquent, vous pouvez opter pour une assurance loyers impayés classique ou pour la nouvelle garantie universelle des risques locatifs. Celle-ci est susceptible de couvrir les créances jusqu’à 70 000 € par logement. Elle peut aussi couvrir les détériorations jusqu’à 7 700 €.

Conclusion sur l’investissement locatif

Dans la constitution d’un patrimoine immobilier, l’investissement locatif est une étape importante. Afin de vous garantir un complément de revenu, il faut veiller à respecter les différents stades avant de se lancer. Pour obtenir une bonne rentabilité de votre bien, veillez à faire les bons choix et n’hésitez pas à faire appel à un conseiller en investissement qui vous orientera et saura vous aider dans vos démarches.

Nouveau call-to-action

14

No Responses

Ecrire une réponse