Devenir mandataire auto : les étapes clés expliquées par nos experts

Le marché de l’automobile est un marché très concurrentiel avec des ventes de véhicule en pleine expansion. Ainsi, il peut être intéressant de se lancer dans le secteur de l’automobile et devenir mandataire auto, appelé également « négociant automobile ».
Mais qu’est ce qu’un mandataire auto et comment le devenir?
 Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour savoir comment devenir mandataire auto.Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ Les missions du mandataire auto

Devenir mandataire auto veut dire de se charge de trouver le véhicule qui répond le mieux aux critères demandés par le client, au meilleur prix. Le véhicule peut être neuf ou d’occasion. Il doit donc trouver la meilleure affaire pour son client, qui peut être un particulier ou une entreprise.

Le mandataire auto se charge des diverses démarches administratives afférentes au véhicule.

À noter :

Le métier de mandataire auto a des similitudes avec d’autres métiers, ainsi :
Le courtier automobile recherche le véhicule pour le client mais ne procède pas lui même à la vente: c’est le client qui achète lui même le véhicule.
Le dépôt-vente de véhicule d’occasion consiste à exposer des véhicule à vendre, en dépôt afin qu’ils trouvent preneurs.
L’achat revente de véhicule d’occasion : il s’agit d’acheter des véhicules pour les revendre à des clients potentiels. Il est important de noter ici que le mandataire auto lui, agit pour le compte de clients. Or le fait de créer une entreprise d’achat vente insinue d’agir pour son propre compte.
Enfin l’agent commercial est mandataire pour un vendeur de véhicules qui est souvent en pratique une concession automobile.

II/Les qualités nécessaires pour devenir un mandataire auto

Devenir mandataire auto ne nécessite pas de diplôme ou de formation spécifique. Néanmoins un Bac+2 est recommandé (par exemple un BTS technico-commercial ou en négociation relation client).
Pour devenir mandataire auto, une connaissance du monde automobile est impérative, (il existe des presses spécialisées publiant les nouveautés concernant le domaine de l’automobile très régulièrement).
Le métier de mandataire auto nécessite impérativement une bonne capacité de négociation. Il faut également avoir un sens commercial c’est à dire le sens des affaires, cela afin de détecter les bonnes opportunités commerciales.
Enfin, des bases en techniques de vente sont nécessaires pour devenir mandataire auto.

III/ Lancer son projet

Après s’être renseigné sur le marché de l’automobile, il faut faire une étude de marché et élaborer un business plan pour mettre en lumière toutes les prévisions qu’elles soient financières ou non pour la réussite de votre projet.
En définitive, ce business plan permet de cerner la rentabilité du projet de création.

Devenir mandataire auto : le choix d’un statut juridique

Enfin, il ne reste plus qu’à choisir un statut juridique adapté à vos besoins. Notons que toutes les structures juridiques sont envisageables pour devenir mandataire auto. Il faut peser le pour et le contre de chacune des structures afin de déterminer laquelle correspond le mieux à vos besoins.
Ainsi, il est possible de débuter avec une micro entreprise. Les démarches sont largement simplifiées par rapport à la création d’une société. Et l’entrepreneur bénéficiera d’un régime social et fiscal souple. Néanmoins, le chiffre d’affaires annuel est soumis à un plafonnement.
Il est donc envisageable d’opter pour une société(SAS, SARL, SASU…), ce qui permettra au mandataire auto d’avoir un patrimoine personnel distinct de son patrimoine professionnel. Dans ce cas, le mandataire auto devra rédiger les statuts de la société. Il faudra enfin immatriculer l’entreprise au RCS.

Le mandataire auto peut également exercer en entreprise individuelle.

Créez votre société maintenant !

7