Comptabilité de trésorerie, comment ça marche ?

La comptabilité de trésorerie, comment ça marche ?

Avant tout, il faut savoir que la comptabilité de trésorerie est l’une des deux méthodes de gestion de la comptabilité, avec la comptabilité d’engagement.

La comptabilité de trésorerie consiste à enregistrer les opérations d’une entreprise selon ses flux financiers.

En effet, la comptabilité de trésorerie est basée sur les encaissements et les décaissements. Les créances et les dettes sont constatées à la date de clôture de l’exercice comptable. Il faut donc faire la différence avec la comptabilité d’engagement dans laquelle sont comptabilisées les recettes et les dettes sans prendre en compte le fait que celles-ci aient fait l’objet d’un encaissement ou d’un décaissement. Dans la comptabilité de trésorerie, seuls les mouvements ayant généré un flux financier sont comptabilisés.

Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour savoir comment cela fonctionne. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ Principe de la comptabilité de trésorerie

II/ Comment tenir sa comptabilité de trésorerie?

III/ Quelles sont les entreprises concernées par la comptabilité de trésorerie?

IV/ Les avantages et les inconvénients de la comptabilité de trésorerie

I/ Principe de la comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie consiste à enregistrer les encaissements (entrée d’argent) et décaissements (sortie d’argent) dans les livres de trésorerie en cours d’exercice comptable. Ainsi, la comptabilité de trésorerie enregistre uniquement les flux financiers de l’entreprise. Et c’est au moment de la clôture de l’exercice que les créances et les dettes sont constatées.

En cela, elle diffère de la comptabilité d’engagement qui enregistre les opérations au moment de la naissance de la créance ou de la dette.

À la clôture de l’exercice comptable les créances et les dettes sont enregistrées en comptabilité. C’est le cas par exemple des factures de dépenses non payées à la date de clôture de l’exercice.

II/ Comment tenir sa comptabilité de trésorerie ?

Tous les mois, les achats et les ventes doivent être classés de manière chronologique derrière le relevé bancaire concerné. Ainsi, ce sont les relevés bancaires qui servent de point de départ à l’enregistrement d’une opération. Il faut distinguer l’enregistrement des charges de l’enregistrement d’un produit.

  • L’enregistrement des charges: ces charges peuvent correspondre aux achats de matériel, au loyer, etc. Elles sont comptabilisées au moment du décaissement. Ainsi, c’est la date de paiement qui sera prise en compte pour saisir l’écriture.
  • L’enregistrement d’un produit : ici, les produits sont saisis à la date de l’encaissement du client. En effet, c’est la date de réception du paiement qui est prise en compte.

Par exemple:

Une entreprise réalise un achat le 15 septembre mais ne procède au paiement qu’au 10 octobre, l’opération d’achat ne sera enregistrée que le 10 octobre. Le même raisonnement s’applique aux ventes, qui ne seront enregistrées qu’au moment de leur paiement par les clients.

Le recours à un expert-comptable peut se révéler être nécessaire pour tenir une comptabilité de trésorerie. Mais il est également possible de faire sa comptabilité soi-même.

Tenir la comptabilité de trésorerie:

Les pièces comptables doivent être classées (ainsi, la première page devrait correspondre au relevé papier transmis par la banque et les pages suivantes correspondre aux justificatifs classés chronologiquement).

Enfin, il faut saisir toutes les opérations figurant sur le relevé bancaire dans un logiciel de comptabilité.

En fin d’exercice :

Si l’entreprise relève du régime des BNC ou des auto-entrepreneurs, seuls les encaissements et décaissement seront pris en compte pour établir le bilan.

Pour les autres entreprises, des écritures de régularisations devront être passées en fin d’exercice (par exemple, les produits à recevoir, les dettes non réglées, les créances non encaissées…). En effet, pour ces entreprises, les règles de la comptabilité d’engagement devront être appliquées à la clôture de l’exercice.

II/ Quelles sont les entreprises concernées?

La comptabilité de trésorerie peut être tenue par les entreprises relevant des BNC (c’est à dire les professionnels pratiquant une activité non commerciale s’ils choisissent une structure soumise à l’impôt sur le revenu) et certaines entreprises relevant des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ne dépassant pas un certain seuil (c’est ainsi le cas des entreprises soumises au régime réel simplifié, dont le chiffre d’affaires hors taxes ne doit pas dépasser un certain seuil).

Notons que la comptabilité est également obligatoire pour les professions libérales. Mais ici, l’étendue des obligations comptables diffère selon le régime fiscal choisi ainsi que la structure choisie pour exercer l’activité professionnelle.

En outre, la comptabilité de trésorerie peut s’avérer utile pour les petites entreprises leur permettant ainsi de faire des économies.

 IV/ Les avantages et les inconvénients de la comptabilité de trésorerie

Quels sont les avantages d’une comptabilité de trésorerie?

La comptabilité de trésorerie permet un gain de temps dans la saisie des opérations. En effet, tenir une comptabilité de trésorerie est relativement simple, il ne faut effectuer qu’un seul enregistrement pour chaque opération.

Elle permet également un classement simplifié des documents (les factures sont derrière le relevé bancaire) et cela peut entrainer une baisse des honoraires comptables.

Quels sont les inconvénients de la comptabilité de trésorerie?

Seuls les encaissements et les décaissements sont pris en compte dans la comptabilité de trésorerie, ainsi, certaines dépenses réalisées peuvent ne pas être prises en compte.  Dès lors, elles ne permettront pas de de réduire l’imposition de l’entreprise concernée. Ainsi, le compte de résultat et le bilan peuvent ne pas donner une image fidèle de l’exercice car certaines opérations n’y apparaitront pas.

Par ailleurs, la gestion fiscale peut en être affectée  lorsque l’entreprise doit établir des déclarations mensuelles de TVA et qu’elle doit déclarer ses opérations par rapport à la date de facture.

 

Créez votre société en ligne avec LegalVision !

1