Ouvrir une entreprise de sécurité : les conseils des experts

Le marché de la sécurité est un marché en pleine croissance. En effet la sécurité est devenue aujourd’hui un enjeu capital. Ainsi il peut être intéressant de se lancer dans un tel secteur et pourquoi pas, ouvrir une entreprise de sécurité privée.
Mais qu’est ce qu’une entreprise de sécurité ? Comment ouvrir une telle entreprise ?
Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour savoir comment ouvrir une entreprise de sécurité. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/Les différents types d’entreprises de sécurité

Avant même d’ouvrir une entreprise de sécurité, il faut avoir à l’esprit qu’il existe différents types d’entreprises de la sorte.
En effet, certaines sont spécifiques au gardiennage: concrètement il s’agit d’assurer la surveillance d’immeubles et ainsi de prévenir les risques afférents aux biens du client (effraction, dégradation, agression, incendie…). Il faut disposer du matériel électronique nécessaire pour pouvoir mener à biens les missions imparties.
Cette activité peut se faire aussi bien sur le terrain qu’à distance.
Il existe des entreprises de sécurité spécialisées dans la maintenance et surveillance de systèmes d’alarmes.
Les sociétés de sécurité incendie servent à protéger contre le risque incendie. Elles peuvent être obligatoires dans certains établissements. Les membres d’une telle entreprise doivent contrôler et entretenir les installations de sécurité. Ils doivent de même vérifier la conformité des chemins d’accès aux pompiers et des chemins d’évacuation et faire appliquer les consignes de sécurité. Enfin, en cas de risque incendie, évacuer le public et alerter les secours, ainsi que porter assistance aux personnes en danger.
Il faut ici également disposer du matériel nécessaire pour mener à bien les missions (extincteurs, caméras de surveillance, etc.).
Si vous souhaitez exercer en tant que société de sécurité incendie, il est nécessaire d’être certifié SSIAP (Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personne).
Enfin il est possible d’exercer en tant qu’agent de sécurité indépendant: concrètement ce sont les gardes du corps et vigiles.
Les sociétés de télésurveillance permettent quant à elles de lutter contre les cambriolage, dégradation, agression, incendie, etc. Que ce soit pour la sécurité routière, les grandes surface, les bureaux, entrepôts ou chez les particuliers, la télésurveillance est possible par le biais de capteurs de position et d’images, enregistreurs et centre de surveillance.
Enfin notons que pour l’installation d’une système de télésurveillance, une autorisation de le préfecture doit être obtenue.

II/Les qualités requises pour l’ouverture d’une entreprise de sécurité

Pour se lancer dans un tel projet, certaines qualités sont impératives. Il faut avoir une excellente capacité d’observation et surtout une bonne condition physique. Une maîtrise parfaite de soi est nécessaire, ce qui induit donc un calme hors pair ainsi qu’une patience remarquable. Il faut être réactif et efficace face aux risques.

Ouvrir une entreprise de sécurité : justifier d’un titre professionnel

Le dirigeant d’une telle entreprise doit justifier d’un titre de dirigeant d’entreprise de sécurité privée.
Il faut un titre individuel, délivré par certaines certifications professionnelles  reconnues en France.
Il existe par ailleurs des équivalences permettant d’exercer la fonction de dirigeant au sein d’une société en sécurité, c’est le cas lorsque vous êtes ancien gendarme, policier ou militaire,  ou encore si vous disposez d’une licence ou d’un master.

En outre si le dirigeant souhaite faire de l’opérationnel il devra justifier d’une aptitude professionnelle cette-fois ci relative à l’activité qu’il exercera ( CQP APS, ASC, A3P, etc).

III/La réglementation à respecter

Ce type d’entreprise nécessite impérativement le respect de certaines règlementations.

En effet avant de se lancer et après avoir créer la société il faut obtenir une autorisation d’exercer sous peine d’une amende de 45 000 euros et de trois ans d’emprisonnement.

Le dirigeant doit nécessairement obtenir un agrément. Une demande doit ainsi être faite au Conseil national des activités privées de sécurité. Valable pendant 5 ans, cet agrément doit être renouvelé.

Concernant le casier judiciaire, le dirigeant ne doit pas avoir été condamné à une peine correctionnelle ou criminelle pouvant entacher l’exercice de son métier, ni avoir fait l’objet d’un arrêté d’expulsion, ou avoir fait l’objet d’une faillite personnelle ou collective.  Son casier judiciaire doit être vierge. Une enquête administrative sera menée par les services de police ou de gendarmerie pour vérifier ces conditions.

Et enfin, si vous exercez « sur le terrain », il faut être titulaire d’une carte professionnelle. Il faut également penser à souscrire une assurance responsabilité professionnelle. Notons que les membres d’une entreprise de société privée doivent porter une tenue reconnaissable qui ne soit pas se confondre avec celle des agents de la gendarmerie nationale.

IV/ Le choix d’un statut juridique adapté

Enfin, il ne reste plus qu’à choisir un statut juridique adapté à vos besoins. Notons que toutes les structures juridiques sont envisageables pour ouvrir une entreprise de sécurité. Il faut peser le pour et le contre de chacune des structures afin de déterminer laquelle correspond le mieux à vos besoins.

Ainsi, il est possible de débuter avec une micro entreprise. Les démarches sont largement simplifiées par rapport à la création d’une société. Et l’entrepreneur bénéficiera d’un régime social et fiscal souple. Néanmoins, le chiffre d’affaires annuel est soumis à un plafonnement. Notons que cette forme juridique peut spécifiquement être adaptée aux agents de sécurité indépendant.
Mais pour ouvrir une entreprise de sécurité de gardiennage ou de sécurité, créer une société est davantage adapté.
Il est donc envisageable d’opter pour une société. Cela permettra d’avoir un patrimoine personnel distinct de son patrimoine professionnel. Et surtout il n’y aura pas de seuils de chiffre d’affaires à respecter.
Une SAS permettra une liberté d’organisation des statuts étendue.
Exercer sous la forme d’une SARL permet aux associés de voir leur responsabilité limitée à la hauteur de leurs apports ce qui peut se révéler être un avantage considérable en cas de difficultés financières. Cependant les formalités sont ici plus rigides.
En choisissant une SASU, l’associé unique bénéficie de formalités allégées.
L’ EURL est la forme unipersonnelle de la SARL et peut être envisagée.
Il est possible également d’ouvrir une entreprise de sécurité par le biais d’une EI, entreprise individuelle.
Une fois votre statut juridique choisi, il ne reste plus qu’à effectuer les démarches administratives. Il faudra pour ce faire procéder à l’enregistrement au RCS et réaliser les déclarations obligatoires au CFE.
Note : les activités de protection physique des personnes, de surveillance et gardiennage ne peuvent être exercées en même temps, au sein d’une même société.

Ouvrir une entreprise de sécurité

Comme pour tout projet, il est nécessaire de réaliser en amont une étude de marché afin de cerner les opportunités commerciales dans la zone d’implantation. Cette étude de marché vous permettra de savoir quel domaine de la sécurité vous allez privilégier par rapport aux dispositifs de sécurité les plus demandés et aux risques les plus répandus par exemple.

Puis il faudra nécessairement passer à l’étape de la recherche de l’emplacement pour votre entreprise de sécurité (en centre-ville? prix des loyers…).

 Il ne faut pas omettre d’établir un business plan pour évaluer vos financements. Enfin, déterminer la forme juridique adaptée à vos besoins.

À ce stade, il ne reste plus qu’à investir dans les besoins matériels (véhicules, uniformes, mobilier, matériel électronique etc…) mais également humains(vigiles, techniciens pour l’installation du matériel, personnels)  pour créer votre entreprise de sécurité.

 Une bonne stratégie marketing est impérative pour la visibilité de celle-ci et attirer les clients. Tout dépendra ici du type de clientèle que vous visez, particuliers ou entreprises.

Une fois toutes ces étapes franchies, vous êtes prêt à ouvrir votre entreprise de sécurité.

Créez votre société maintenant !
5

Notice: Undefined offset: 0 in /servers/blogfr/blogfr/wp-content/themes/mts_myblog/single.php on line 158

Notice: Trying to get property of non-object in /servers/blogfr/blogfr/wp-content/themes/mts_myblog/single.php on line 158