Ouvrir une agence de voyage : les conseils de LegalVision

Vous aimez les voyages, vous avez un relationnelle humain important, vous êtes organisé, alors ouvrir une agence de voyage peut être une bonne idée. Toutefois il faut faire attention à certains écueils.

Un peu avant l’été 2019 un sondage Ipsos avait révélé que 69 % des Français interrogés avaient prévu de partir en vacances pour une durée moyenne de deux semaines. Et pour 56 % d’entre eux, la destination favorite restait : la France. Il s’agit du taux de citoyens restant dans leur pays pour leurs vacances le plus élevé d’Europe et des deux autres pays interrogés. Ne vous y trompez donc pas, prévoir dans votre catalogue de nombreux voyages en France est nécessaire.

LegalVision, dans cet article,  met à votre service son expertise juridique pour vous aider à tout comprendre sur ce sujet. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir:

I / Etude de marché et business plan
II/ Les essentiels pour l’ouverture d’une agence de voyage
III/ La bonne forme juridique pour une agence de voyage

I / Etude de marché et business plan

A) Etude de marché

Avant de vous lancez dans cette aventure de création d’agence de voyage il est primordiale d’établir une étude de marché. Ainsi il est bon de cibler une zone géographique précise. L’analyse s’interrogera notamment sur :

  • La population cible de votre agence ?
  • Quelle est la durée de moyenne des vacances de cette population ?
  • Quels sont les destinations privilégiées ?
  • Est-ce rentable d’avoir beaucoup de choix de voyage ou faut-il se concentrer sur des offres plus précises ?
  • Quel est le budget des vacances moyennes ?

Plus généralement il faudra se déterminer :

  • L’offre: la densité des agences de voyages dans votre zone, leurs grilles tarifaires, leurs offres, franchisés ou indépendant ?
  • Et la demande: quel est la catégorie socioprofessionnelle de vos clients potentiels ?

B) Business plan

Après avoir effectué votre étude de marché il est nécessaire d’établir un business plan. Si vous n’êtes pas familier avec le business plan, il se définit comme le document décrivant la stratégie financière et commerciale choisie pour mener à bien un projet entrepreneurial. Il regroupe principalement le besoin de financement de départ, les coûts généraux et les revenus. Ce document est essentiel, en ce sens qu’il permet une projection économique sur le moyen et le long terme. En outre, il permet de rassurer les investisseurs.

Votre business plan doit présenter votre projet comme viable, de tous les points de vue. Nécessairement technique, il peut être intéressant de recourir à un professionnel pour rassurer encore plus les investisseurs. En cas de difficulté à établir un business plan LegalVision peut vous aider.

II/ Les essentiels pour l’ouverture d’une agence de voyage

A) Ouvrir une agence de voyage : les pré-requis

Depuis 2015 plus besoin de diplôme de tourisme pour ouvrir une agence de voyage. On peut donc exercer sans diplôme, mais compétences et expérience restent indispensables pour réussir…

Vous devrez également prévoir une garantie financière. Cette dernière est obligatoire et permet d’assurer le remboursement du client et son rapatriement, par exemple en cas de cessation d’activité de l’agence de voyage.

La garantie est souscrite auprès d’un organisme habilité (APST, banque, assurance…). Son montant est de 200 000 € minimum et se calcule chaque année en fonction du volume de chiffre d’affaires de l’année précédente et en fonction des produits vendus :

  • voyage à forfait vendu directement au consommateur final ou sous forme de bon : la garantie correspond à 20%du chiffre d’affaires de l’année précédente,
  • autres prestations : 6%,
  • titres de transports (hors forfaits) : 0%.

N’hésitez pas à consulter notre autre article sur le sujet pour plus d’informations en cliquant ici.

B) La responsabilité civile

Il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) lorsqu’on ouvre une agence de voyage.

A noter que le numéro d’assurance et les coordonnées de l’assureur devront figurer sur tous les documents ainsi que sur le site internet de l’agence de voyage.

C) Immatriculation au registre des opérateurs de voyages et de séjours.

Pour exercer en tant qu’agent de voyage, il est obligatoire de s’immatriculer auprès du Registre des opérateurs de voyages et de séjours . Ainsi, le coût de la procédure s’élève à 100 €. Notons que l’immatriculation doit être renouvelée tous les 3 ans.

A noter que le numéro d’immatriculation doit figurer sur tous les documents ainsi que sur le site internet de l’agence de voyage.

III/ La bonne forme juridique pour une agence de voyage

A) Les différentes formes juridiques

Comme pour toute création d’entreprise il existe de nombreuses options si vous souhaitez ouvrir une agence de voyage. Chaque forme juridique à ses propres avantages et on reprendra ici dans un premier temps la distinction classique entre :

  • société de personne : avec ce type d’entreprise le patrimoine de la société n’est pas dissocié de celui de l’entrepreneur ce qui implique que vous êtes responsable des dettes de l’entreprise en cas de faillite, le mode d’imposition est généralement celui de l’impôt sur le revenu. La société civile professionnelle est une société de personne par exemple.
  • et une société de capitaux : avec ce type d’entreprise la responsabilité de l’entrepreneur est limitée aux capitaux investis, le mode d’imposition est l’impôt sur les sociétés. La société anonyme ou la société à actions simplifié rentre dans ce cadre par exemple.

Par ailleurs, le régime du micro-entrepreneur ne semble pas compatible avec l’activité d’une agence de voyage. En effet ce régime ne permet ni de récupérer la TVA payée sur vos achats, ni d’amortir vos investissements. Ce statut parait donc inadapté à ce type d’activité. Nos experts vous répondrons pour plus d’informations.

B) Ouvrir une agence de voyage : les formes juridiques à privilégier

Dans la majorité des cas, les entreprises d’agence de voyage sont créées sous la forme d’une société à responsabilité limitée (SARL) . Ce sont des sociétés mixtes qui sont à cheval entre société de personne et société de capitaux. Cette forme juridique permet à la fois de protéger le patrimoine personnel en cas de difficultés financières. Si vous désirez être l’unique associé de la SARL, L’EURL est à privilégier. Cependant notons que l’associé majoritaire est rattaché à la Sécurité sociale des Indépendants.

Certaines autres agences de voyage optent pour la société par actions simplifiée (SAS). De même si vous souhaitez être l’unique associé vous pouvez optez pour une à actions simplifiée unipersonnelle (SASU). Si vous choisissez SAS ou SASU vous pourrez protéger vos biens personnels, tout en vous offrant une certaine souplesse dans la gestion de votre entreprise. En effet l’avantage majeur des SAS, SASU est la grande liberté dans la rédaction des statuts de l’entreprise.

C) Entre franchisé et indépendant : bien choisir

Bien évidemment si vous coulez ouvrir une agence de voyage pour la première fois la franchise peut être recommandée. La concurrence rend les indépendants plus fragiles.

Si vous obtenez les financements nécessaires il vous faudra en plus affronter les assureurs et leurs tarifs parfois exorbitants. De plus, certains assureurs n’assurent même pas cette catégorie d’activité du fait des nombreux sinistres qu’elle génère.

Par ailleurs être franchisé vous fera bénéficier de certains avantages tels que l’image de marque, ou des aides au financement ainsi qu’une formation et un accompagnement dans la création et la gestion de votre agence de voyage.

Créez votre société maintenant !

1