Apporteur d’affaires banque : tout ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez relancer et fructifier vos activités bancaires ? Pourquoi ne pas faire appel à un apporteur d’affaires banque ? Riche de ses expériences, ce professionnel vous aidera à booster vos activités sur le long terme. De même, vous pourrez recourir à des services ponctuels afin de mener à bien votre stratégie commerciale. Enfin, il vous aidera à trouver des clients susceptibles de conclure un contrat avec votre banque. Alors, zoom sur tout ce qu’il faut savoir sur cet entremetteur.

Apporteur d’affaires banque, les points clés :

LegalVision, dans cet article,  met à votre service son expertise juridique pour vous aider à tout comprendre sur l’apporteur d’affaires banque. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ L’apporteur d’affaires en banque, qui est-il ?
II/ Quelles sont les mentions dans le contrat ?
III/ Quel est le rôle du conseiller ?

I/ L’apporteur d’affaires en banque, qui est-il ?

Un apporteur d’affaires est une personne physique ou morale qui aide une entreprise à attirer des clients en leur transmettant plusieurs informations. Ainsi, à travers les échanges, son travail consiste à mettre en relation les deux parties en vue de conclure un contrat. À cet effet, il joue le rôle d’intermédiaire ou d’entremetteur entre les deux protagonistes.

Dans le secteur bancaire, l’apporteur d’affaires banque travaille pour trouver des clients à l’établissement. A cet effet, il met en relation ses contacts qui ont besoin de l’investissement de la banque avec cette dernière. Les contacts de l’apporteur d’affaires peuvent être des particuliers (entrepreneur) ou encore une entreprise (agence immobilière, entreprise industrielle, etc.). Ainsi, grâce à l’aide de l’apporteur d’affaires banque, les deux parties peuvent être amenées à conclure un contrat.

II/ Quelles sont les mentions dans le contrat ?

Contrairement aux agents immobiliers, l’apporteur d’affaires travaille en indépendant. De ce fait, i n’est soumis à aucun régime spécifique. Ainsi, pour éviter tout litige, il convient d’encadrer sa mission avec un contrat. En général, le contrat d’apporteur d’affaires est réalisé sur mesure. Pourtant, il existe des clauses communes qui sont obligatoires. Sur ce, doivent être mentionnés dans le contrat d’apporteur d’affaires banque :

  • Le nom des parties ;
  • Le type de clientèle à prospecter ;
  • L’objet du contrat (la mise en relation) ;
  • Le périmètre géographique d’intervention ;
  • L’étendue des pouvoirs de l’apporteur d’affaires (pouvoir de négociation, partage des informations sur les prospects, etc.) ;
  • La façon dont la banque informe l’apporteur d’affaires de l’évolution des négociations avec le prospect ;
  • La clause d’exclusivité;
  • Les commissions : montant, modalité du versement (à la signature du contrat, quand l’apporteur a trouvé le client ou à l’exécution du contrat ?), périodicité du paiement ;
  • La durée du contrat (indéterminée ou déterminée) ;
  • Les conditions de rupture de contrat.

III/ Quel est le rôle du conseiller ?

Il importe de faire la distinction entre le conseiller apporteur d’affaires banque et l’apporteur d’affaires. Le premier est un conseiller de la banque (un agent interne) qui a élargi ses services à l’apport d’affaires. Le second est un tiers à la banque, mais qui propose aussi son service d’apport d’affaires.

En effet, le conseiller apporteur d’affaires propose aux clients de la banque de les aider à trouver des entreprises qui peuvent répondre à leurs besoins et la nature de leurs projets (rénovation de biens immobiliers, achat de machines industrielles…).

 

 

Créez votre société maintenant !

3