Ouvrir une chambre d’hôte : les conseils des experts

La France est le pays le plus visité au monde et tout naturellement, la saison touristique est propice à l’ouverture des gîtes de France et plus généralement, à l’activité de chambres. Ainsi, ouvrir une chambre d’hôte peut rapidement se révéler être un projet idéal.

Mais pour que ces chambres d’hôtes soient rentables il faut veiller à miser sur une bonne stratégie marketing et communication pour attirer le maximum de touristes(par exemple en étant présent sur les réseaux sociaux…). Il faut également veiller à sa bonne réputation en maintenant un niveau d’hygiène impeccable et en proposant par exemple des services de gamme supérieure.

Mais qu’est ce qu’une chambre d’hôte? Et quelles sont les conditions à respecter pour ouvrir une chambre d’hôte?

Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour savoir comment ouvrir une chambre d’hôte. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/Définition
II/Monter son projet
III/Le respect des normes
VI/Le choix du statut juridique

I/ Définition

Ouvrir une chambre d’hôte, oui, mais une chambre d’hôte qu’est ce que c’est ? C’est une chambre meublée, située chez l’habitant et proposée en location à titre onéreux aux touristes, pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations telles que fournir du linge de maison ou offrir un petit déjeuner. Concrètement, si vous avez une habitation principale vous pouvez ouvrir une chambre d’hôte sous réserve de respecter certaines conditions.

Note: le nombre maximum de chambres d’hôtes doit être de 5 par habitation.

Il ne faut pas confondre la chambre d’hôte avec un gîte ou « meublé de tourisme ». En effet dans un meublé de tourisme, c’est la location meublée qui est à disposition alors que dans une chambre d’hôte, l’hôte partage également la maison. Enfin un gîte peut être un logement indépendant, ce n’est pas forcément « chez » l’habitant. Pour terminer il n’y a pas d’exigence concernant les prestations à fournir pour créer un gîte.

II/Monter son projet

Aavant de se lancer dans ce projet il convient d’élaborer une étude de marché. L’étude de marché permet de s’informer entre autre sur la concurrence(hôtels, airbnb, présents dans la zone), la demande (différentes saisons touristiques par exemple), etc. Puis il faut songer au concept à proposer: il faut donc définir les prestations à fournir (petit déjeuner, linge de maison… ou autres services pour attirer la clientèle). Enfin il faut définir les prix à appliquer.

Après avoir élaborer le projet, il est nécessaire de dresser un business plan. Cela permettra de présenter et de détailler le projet avec ses prévisions. Ce document est en outre à présenter aux banques. Ce business plan permet par ailleurs de faire le point sur la rentabilité du projet (les besoins de financement, les coûts à prévoir, le prix de vente).
Il ne faut pas oublier les divers frais qui s’ajoutent à l’ouverture d’une chambre d’hôte tels que les frais pour la préparation du petit déjeuner, l’entretien et le nettoyage. De même que les impôts et taxes…

III/Le respect des normes

Avant d’ouvrir une chambre d’hôte, il faut savoir que certaines normes doivent être respectées. En premier lieu, concernant la chambre, elle doit être meublée(équipée également de sanitaires complets) et située chez l’habitant. L’accueil est d’ailleurs assuré par l’habitant. La chambre doit faire au minimum 9m2, avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m.

La chambre d’hôte est mise à disposition pour une ou plusieurs nuitées et le petit déjeuner y est servi.

Le tarif de chambre d’hôte est affiché à l’extérieur de l’habitation, à l’intérieur et dans chaque chambre.

Enfin, les normes de sécurité doivent être respectées (notamment pour la sécurité incendie).

Les réglementations à respecter

Avant d’ouvrir une chambre d’hôte il faut pense à s’informer sur toutes les réglementations en vigueur.

Une formation sur la vente de boissons alcoolisées doit être effectuée lorsque vous proposez un repas. Si la prestation de table d’hôtes propose des boissons alcoolisées, l’exploitant doit être titulaire d’une licence de restaurant ou de débit de boissons.

Également, une table d’hôte ne peut être proposée que sous certaines conditions: si cela représente un complément d’activité, si un seul menu est proposé, la table est réservée aux seules personnes hébergées, et si le repas est servi à la table familiale.

VI/Le choix du statut juridique

À ce stade, il reste une étape décisive: faire le choix du statut juridique pour ouvrir des chambres d’hôtes. Il est possible de procéder à la création d’une chambre d’hôte seul, en entreprise individuelle, en auto-entreprise(micro-entreprise) mais également sous la forme d’une société.

Ouvrir une chambre d’hôte en auto-entreprise:

En auto-entreprise, les formalités de création sont largement allégées. Les démarches d’immatriculation sont donc rapides et peu coûteuses. C’est un statut avantageux pour son régime social et fiscal simplifié. Cependant le patrimoine personnel et professionnel de l’entrepreneur sont confondus.

Il est possible également de créer en tant qu’entreprise individuelle mais ici encore le patrimoine personnel de l’entrepreneur n’est pas protégé des éventuels risques financiers de l’activité professionnelle. L’entreprise individuelle à responsabilité limitée peut aussi être envisagée. Notons que pour ces deux formes, la création et le fonctionnement de l’entreprises sont largement facilitées et souples.

Ouvrir une chambre d’hôte en société:

Ce sont les SARL(composée de deux associés minimum) et les SAS qui sont les plus adaptées pour ce type de projet. Ici la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports.

Ces formes sociales existent également sous forme unipersonnelle. Ainsi l’EURL ou la SASU peuvent se révéler être avantageuses pour l’entrepreneur qui souhaite se lancer seul. En effet, son patrimoine personnel sera séparé de son patrimoine professionnel ce qui est rassurant s’il vient à rencontrer des difficultés financières.

Les démarches pour la création de l’entreprise:

Une fois la structure juridique choisie, il ne reste plus qu’à réaliser les démarches administratives. Il faudra pour ce faire procéder à l’enregistrement de l’établissement au RCS et réaliser les déclarations obligatoires au CFE.

Avant d’ouvrir une chambre d’hôte il faut effectuer une déclaration au préalable à la mairie du lieu de l’habitation concernée.

Une fois toutes les étapes précédentes effectuées, il ne reste plus qu’à se lancer dans l’activité de chambre et ainsi ouvrir des chambres d’hôtes.

Créez votre société maintenant !

2