Ouvrir un magasin de chaussures : les étapes clés

ouvrir un magasin de chaussures

La chaussure est un élément phare de notre dressing. Qu’elle soit axée mode, confort, ou encore mode ET confort, la chaussure est une star du monde de la mode et du prêt-à-porter. Tout naturellement, ouvrir un magasin de chaussures peut être une excellente idée car les ateliers n’ont de cesse de les inventer, d’innover, puis de les créer et de les commercialiser.

Il est possible d’ouvrir un magasin de chaussures pour proposer tous types de chaussures mais mieux vaut se spécialiser. Et le choix est vaste, par exemple dans des chaussures Made in France, des chaussures de sport, des chaussures chics, ou confort…

Ouvrir un magasin de chaussures ne nécessite aucune formation. Ainsi, une fois le concept élaboré, il faudra songer à l’emplacement du  local, nécessaire pour la réussite d’un tel commerce. Puis il faudra nécessairement s’interroger sur la forme juridique à adopter.

Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour tout savoir sur l’ouverture d’un magasin de chaussures. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ Monter son projet
II/Le choix d’un local pour l’ouverture d’un magasin de chaussures
III/ Quel statut juridique choisir ?

I/ Monter son projet

Une analyse détaillée du marché de la chaussure va s’avérer être nécessaire en premier lieu. Il faudra s’intéresser notamment à la zone d’implantation souhaitée, de même que les attentes des clients et surtout s’intéresser aux concurrents présents dans la zone concernée.
Après avoir réfléchi sur votre projet, il est nécessaire de dresser un business plan. Cela permettra de présenter et de détailler le projet avec ses prévisions. Ce document est en outre à présenter aux banques. Ce business plan permet par ailleurs de faire le point sur la rentabilité du projet (les besoins de financement, les coûts à prévoir, le prix de vente).

II/Le choix d’un local pour l’ouverture d’un magasin de chaussures

Il va de soi que pour ouvrir un magasin de chaussures, un local est nécessaire(sauf vente uniquement faite en ligne). Ici, ce choix revêt un enjeu crucial. En effet, il ne faut pas oublier que l’emplacement est tout autant important que le produit lui même. Des boutiques de chaussures implantées dans des zones sans trafic important, n’auront pas le même chiffre d’affaires de boutiques situées par exemple en plein centre ville, dans une zone fréquentée ou dans un centre commercial.

De même, il faudra faire attention aux nombres de concurrents implantés dans les alentours. Ensuite, il faut porter une attention particulière à l’espace du local, selon vos stocks. La superficie du local doit être en adéquation avec le stock de chaussures à vendre.

Notons que le local doit respecter les règles de sécurité relatives aux établissement recevant du public.

Note: faire de la vente de chaussures en ligne peut être avantageux et attirer d’avantage de clientèle. Ainsi, créer un site internet ou passer par les réseaux sociaux est essentiel pour augmenter sa notoriété. Une boutique physique ainsi qu’un site en ligne est donc le meilleur alliage pour réussir.

Enfin se posera la question du choix de la structure juridique.

III/ Quel statut juridique choisir ?

Après avoir monter son projet, songer au local, il reste une étape décisive: faire le choix du statut juridique pour ouvrir son magasin de chaussure. Il est possible d’exercer seul, en entreprise individuelle, en auto-entreprise(micro-entreprise) mais également sous la forme d’une société.

En réalité le choix sera fonction de vos besoins et de vos attentes en terme de développement.

Ouvrir un magasin de chaussures en auto-entreprise :

Il faut savoir que les formalités sont allégées par rapport aux formalités de création de société. Ainsi les démarches d’immatriculation sont rapides et peu coûteuses. Ce statut est également avantageux pour son régime social et fiscal simplifié. Toutefois, le patrimoine personnel de l’auto-entrepreneur ne sera pas protégé en cas de difficultés financières. De même il y’a un plafond sur le chiffre d’affaires annuel.

Ouvrir un magasin de chaussures en tant que société :

Les sociétés les plus utilisées sont la SARL et la SAS. Notons que si vous souhaitez exercer seul en tant qu’associé unique, il est opportun de se tourner vers leurs formes unipersonnelles( EURL, ou SASU). La SAS, tout comme la SASU d’ailleurs, a cela d’avantageux que les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Cela permet donc une protection du patrimoine personnel de l’associé.

Il est possible également d’ouvrir un magasin de chaussures en tant qu’entrepreneur individuel. Dans cette situation, le patrimoine personnel de l’entrepreneur et son patrimoine professionnel se confondent. C’est donc un statut dangereux en cas de faillite car le gage des créanciers sera composé des biens personnels de l’entrepreneur.

Enfin, ouvrir un magasin de chaussures en tant qu’EIRL est envisageable: ici le patrimoine personnel de l’entrepreneur ne se confond pas avec le patrimoine professionnel. L’entreprise est en effet à responsabilité limitée.

Une fois la structure juridique choisie, il ne reste plus qu’à réaliser les démarches administratives. Il faudra pour ce faire procéder à l’enregistrement de l’établissement au RCS et réaliser les déclarations obligatoires au CFE.

Note: il est possible d’ouvrir un magasin de chaussure en franchise c’est à dire sous le nom d’une enseigne, qui comporte par ailleurs ses avantages comme ses inconvénients.

Une fois toutes les étapes précédentes effectuées, il ne reste plus qu’à se lancer. Il faudra à ce stade se faire connaitre avec l’aide d’un plan marketing réfléchi et ciblé.

Laure Monjeau

Laure Monjeau

Laure Monjeau est titulaire d'un master 2 en droit privé et droit des affaires. Elle prépare actuellement le CRFPA. Habiba rédige sous la direction de Loïc Le Goas, Avocat et Président de Legalvision.

Articles recommandés