Ouvrir une parfumerie : le guide complet de Legalvision

ouvrir une parfumerie

Passionné par l’univers de la beauté, vous souhaitez ouvrir une parfumerie ? Il est vrai que depuis plusieurs années, le secteur de la parfumerie attire de nombreux entrepreneurs étant donné son expansion régulière. Mais, sachez que pour réussir votre projet et devenir votre propre patron, vous devez respecter certaines formalités. Entre l’étude du projet et sa concrétisation, il existe plusieurs étapes.  Pour en savoir davantage, Legalvision vous invite à lire ces quelques lignes.

LegalVision met à votre service son expertise juridique pour vous aider à tout comprendre sur ce sujet. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ La préparation du projet
II/ Quelle structure juridique choisir ?
III/ Connaître la réglementation
IV/ Franchise ou indépendant ?

I/ La préparation du projet

Tous les projets se rapportant à l’ouverture d’un commerce doivent passer par une étude du marché et l’établissement d’un business plan.

A) Ouvrir une parfumerie : l’étude du projet

La première étape à réaliser avant l’ouverture d’une parfumerie consiste en l’étude du marché. En effet, cette étude va vous permettre de réunir et d’analyser les informations se rapportant au secteur de la parfumerie. Par la suite, ces informations vous servir pour savoir si votre affaire est pertinente et si elle mérite d’être mise en place.

L’étude de marché va se baser sur plusieurs paramètres. Parmi eux, on retrouve :

  • la consommation des ménages en parfums dans votre secteur géographique,
  • le type de clientèle,
  • la tendance du marché,
  • la notoriété des grandes marques (Sephora, Marionnaud, Nocibé, etc.),
  • le prix
  • la distribution sélective,

Le choix d’un bon local fait également partie de l’étude du projet. Celui-ci doit être placé dans un endroit stratégique. A savoir, un quartier fréquenté avec peu de concurrence. Pour cela, le mieux serait de vous installer en centre-ville. Votre point de vente sera plus remarqué par les clients.

B) Ouvrir une parfumerie : l’établissement du business plan

Après avoir effectué une étude de marché, la prochaine étape consistera à établir votre business plan. Il s’agit d’un document qui présente votre activité en détails. A cet effet, il doit afficher l’analyse du marché, la présentation du concept, vos atouts concurrentiels, le budget prévisionnel…

Le business plan est un document très important dans la mesure où il va vous permettre de justifier et d’argumenter que votre projet est viable, et rentable sur le long terme. De plus, il vous sera utile pour convaincre vos partenaires financiers.

II/ Quelle structure juridique choisir ?

Pour mettre en place votre parfumerie, il faudra connaître votre structure juridique. A cet effet, vous devez choisir un statut juridique adapté à votre entreprise et à votre situation personnelle.

Une parfumerie peut avoir différents statuts : entreprise individuelle, SARL, SAS, SASU, EURL, etc. Aussi, vous pouvez choisir le statut de micro entreprise si vous souhaitez respecter un plafond sur votre chiffre d’affaires annuel. D’ailleurs, celui-ci est très simple à mettre en place. Par contre, si vous avez plusieurs associés, la SARL et la SAS sont les meilleures options. Enfin, si vous souhaitez gérer votre entreprise en toute indépendance, préférez l’EURL ou la SASU.

III/ Connaître la réglementation

Pour ouvrir une parfumerie, vous devez vous informer et respecter la réglementation en vigueur. Il s’agit notamment des règles concernant les diplômes et celles de l’hygiène et de la sécurité.

A) Les diplômes nécessaires

En principe, il n’y aucun texte qui indique qu’il faut avoir un diplôme spécifique pour ouvrir une parfumerie. Cependant, pour avoir plus d’accréditation de la part des clients et faire développer sereinement votre future activité, il vous est avantageux d’avoir des spécificités.

Parmi ces spécialisations, on retrouve :

– le CAP Parfumerie

– le BTS Esthétique, de la Parfumerie et des Cosmétiques

– la Licence professionnelle

– le Bachelor cosmétiques et Parfums

– le Master spécialisé en sécurité et réglementation internationale des produits cosmétiques et des parfums

B) Les normes d’hygiène et de sécurité

Ouvrir une parfumerie nécessite aussi de respecter les normes d’hygiène et de sécurité. Ceci, en raison du fait que votre local commercial sera destiné à accueillir du public. A cet effet, votre boutique doit posséder au moins une alarme incendie, et une sortie de secours

Aussi, les parfums et cosmétiques mis en vente devront être conformes aux Bonnes Pratiques de Fabrication et à la norme NF EN ISO 22716.

IV/ Franchise ou indépendant ?

Pour ouvrir votre parfumerie, vous avez le choix entre la franchise ou rester en indépendant.

A) Ouvrir une parfumerie, choisir la franchise

Premièrement, avec le contrat de franchise, vous pourrez bénéficier de la renommée de la marque. De ce fait, les clients se tourneront de manière naturelle chez vous. En effet, il faut reconnaître qu’actuellement, s’installer en tant qu’indépendant dans le secteur de la parfumerie et s’y faire une place est assez difficile. Ceci en raison du marché des grandes enseignes comme Sephora, Marionnaud, Nocibé  qui reste encore très concurrentiels.  Deuxièmement, la franchise en parfumerie vous donne aussi l’occasion de suivre des formations marketing, management, gestion et publicité.

B) Pourquoi se lancer en tant qu’indépendant ?

En choisissant le contrat de franchise, vous n’aurez pas la liberté de choisir vos produits cosmétiques. De plus, vous devrez payer un droit d’entrée à la franchise et fournir un apport personnel.

En revanche, ouvrir une parfumerie en indépendant vous offre la liberté de sélectionner vos fournisseurs ainsi que les produits de beauté à vendre au meilleur prix.

Avatar

Vania Ranaivoarisoa

Juriste diplômée en Master 2. Vania rédige sous la direction de Loïc Le Goas, Avocat et Président de Legalvision.

Articles recommandés