Créer entreprise de coaching : nos conseils pour bien débuter

créer entreprise de coaching

Le coaching professionnel devient un aspect central du monde du travail et de la vie privée. En effet c’est un lien entre théorie et pratique qui permet de s’ouvrir à de nouveaux horizons. Mais c’est aussi un moyen de mieux se comprendre. Il existe de nombreux coachs et chaque secteur d’activité a ses spécificités, que vous devez connaitre pour pouvoir créer entreprise de coaching.

Si vous voulez créer entreprise de coaching, que vous vous interrogez sur les démarches à suivre ou sur le statut juridique à privilégier nous vous aidons. Ainsi, LegalVision, dans cet article,  met à votre service son expertise juridique pour vous. Pour vous aider à la création d’entreprise et vous tout comprendre sur ce sujet, vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir:

I/ Bien choisir son domaine d’activité
II/ Le business plan de votre activité de coaching
III/ Le choix du statut juridique

I/ Bien choisir son domaine d’activité

Comme nous l’avons déjà dit en introduction, chaque secteur de l’activité de coach a ses particularités. Il existe évidemment des coachs sportifs et des coachs de vie mais également des coachs en développement personnel, des coachs en image ou encore des coachs en séduction. Il faut donc cerner vos compétences particulières pour bien définir votre activité. En effet il faut débuter par définir pour ne pas finir par buter ! A ce titre pour en savoir plus sur les coachs de vie, n’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet.

L’activité de coach n’étant pas réglementée, il est possible de l’exercer sans diplôme. Cependant des études de psychologie ou des formations multiples peuvent être un bon moyen pour valoriser et crédibiliser votre activité. N’oubliez pas que le coach doit permettre le développement personnel du client. Vous serez une aide pour lui et vous devrez l’accompagner. Le coaching se différencie ici de l’activité de formateur, si vous souhaitez en savoir plus sur cette autre profession cliquez ici.

Il semble évident qu’à ce stade une étude de marché pour cerner les attentes d’une population  visée peut paraître nécessaire. En effet, privilégiez une activité en relation avec vos compétences. Mais n’oubliez pas également que vous devez répondre à une demande d’un marché.

II/ Le business plan de votre activité de coaching

Créer entreprise de coaching demande une certaine préparation. Par conséquent il vous faudra établir un business qualitatif. En effet la constitution d’un business plan peut parfois sembler rébarbative pourtant elle est centrale. En effet c’est une étape incontournable. Ce document décrit la stratégie financière et commerciale choisie pour mener à bien votre projet entrepreneurial de création d’entreprise de coaching. En ce sens il est essentiel car il permet une projection économique sur le moyen et le long terme. En outre, il permet de rassurer les investisseurs.
Votre business plan doit présenter votre projet comme viable, de tous les points de vue. Nécessairement technique, il peut être intéressant de recourir à un professionnel pour rassurer encore plus les investisseurs. En cas de difficulté à établir un business plan LegalVision peut vous aider.

III/ Le choix du statut juridique

A) Créer entreprise de coaching : le choix des statuts pour un coach seul

Si vous créez une entreprise de coaching, vous aurez de multiples choix pour définir le statut juridique de votre organisme. Tout dépend de vous en somme. Il existe :

B) Ouvrir un cabinet de coaching : le choix des statuts pour une équipe de coach

Si vous voulez créer entreprise de coaching à plusieurs, ou que vous voulez créer une structure importante, nous vous aidons aussi. Vous aurez de multiples choix pour définir le statut juridique de votre organisme. Vous pouvez opter pour une :

  • Société par action simplifiée (SAS). Elle permet une grande liberté dans la rédaction des statuts ce qui peut être intéressant pour des activités de coaching très spécifiques. Avec un nombre illimité d’associés, il ne peut y avoir qu’un président, ce dernier étant affilié au régime général de la sécurité sociale. De même, la SAS est imposée uniquement sur les rémunérations. Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter.
  • Société à responsabilité limitée (SARL). Elle permet pour le gérant ou les gérants de la SARL d’être affilié(s) au régime des indépendants. Sauf si ce ou ces derniers sont minoritaires. La SARL peut-être imposée sur les bénéfices ou les dividendes, ou sur les rémunérations. En outre, le choix doit être mentionné sur la déclaration d’activité. Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter.

William Leroy

William est juriste chez Legalvision, bénéficiant de la formation d'un double diplôme en droit des affaires et en école de commerce, il a un fort attrait pour le droit des sociétés.

Articles recommandés