Devenir poissonnier ambulant : 7 points important

Vous souhaitez devenir poissonnier ambulant pour vendre vos produits sur les marchés, foires et salons, ou ouvrir un Food truck pour vous installer sur la place d’une ville ou d’un village ? Est-il possible de se lancer ? Oui, mais comme pour toute activité, cela nécessite des autorisations spécifiques et le respect de certaines règles. En effet, la loi dispose que « sont soumises au statut de commerçant ambulant les entreprises qui exercent leur activité sur la voie publique dans le cadre de marchés, foires ou fêtes, ou dans la rue ou au bord d’une route, mais aussi par démarchage dans les lieux privés ».

Voici les informations que vous devez connaître pour assurer votre réussite.

Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour vous aider à tout comprendre sur ce sujet. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ Quelle formation pour devenir poissonnier ?
II/ Devenir poissonnier, bien préparer son projet : business plan
III/ Comment devenir poissonnier ?
IV/ Devenir poissonnier, développer son activité : conseils

I/ Quelle formation pour devenir poissonnier ?

Pour embrasser cette carrière professionnelle, sachez que vous pourriez alors suivre :

  • Un CAP Poissonnier;
  • Un BEP Vente-action marchande;
  • Un BEPA Services, spécialité vente de produits frais;
  • Un Bac pro Poissonnier-écailleur-traiteur.

II/  Devenir poissonnier, bien préparer son projet : business plan

Le business plan est un document de synthèse qui présente votre future activité dans son ensemble. Sa réalisation intervient donc après celle de l’étude de marché, la définition du statut juridique, l’évaluation des besoins matériels et humains, et l’élaboration de votre plan marketing.

Il devra mettre en avant les atouts de votre concept et le potentiel de rentabilité de votre affaire.

Vous devrez donc veiller à produire un business plan détaillé clair, concis et précis. Il doit non seulement donner envie d’en savoir plus, mais surtout d’investir dans votre projet.

III/ Comment devenir poissonnier ?

L’exercice du métier de poissonnier ambulant implique le choix du forme juridique, la rédaction des statuts, le respect des formalités afin d’obtenir la carte de commerçant ambulant, ainsi que l’obtention d’autorisation d’installation sur la voie publique.

A) Devenir poissonnier ambulant : le choix de la forme juridique

Afin de créer sa poissonnerie ambulante, il faut se poser la question du choix de la forme juridique. Vous aviez ainsi le choix entre créer une entreprise (entreprise individuelle ou EIRL) ou une société (EURL, SARL, SA…).

B) Devenir poissonnier ambulant : les démarches

Les formalités de création dépendront ensuite de la forme juridique que vous aviez choisie (rédaction des statuts, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales…). Ce sont à quelques choses près les mêmes pour les SARL/EURL et les SAS/SASU :

  • Publier un avis de création dans un JAL (journal d’annonces légales) ;
  • Rédiger des statuts qui définissent les règles de la société et les rapports avec les associés et les tiers ;
  • Ouvrir un compte bancaire et y déposer le capital ;
  • Choisir les options fiscales et la date de clôture ;
  • Choisir un nom de société et éventuellement un logo ainsi qu’un nom commercial ;
  • Compléter le formulaire M0 et le formulaire TNS pour les personnes concernées ;
  • Rédiger un acte de nomination de la 1ère gérance ;
  • Rédiger un acte de filiation et de non condamnation ;
  • Le cas échéant, réaliser un état des actes accomplis pour le compte de la société en formation ;
  • Compléter le registre des bénéficiaires effectifs ;
  • Compléter la liste des souscripteurs d’actions pour les SASU/SAS ;
  • Déposer le dossier au CFE (centre de formalité des entreprises).

C)Devenir poissonnier ambulant : la carte de commerçant ambulant

L’activité de commerce ambulant est autorisée pour les commerçants immatriculés au Registre du Commerce et des Sociétés et pour les artisans inscrits au Répertoire des Métiers.

Pour obtenir votre carte, vous devez envoyer au CFE dont vous dépendez un dossier contenant :

  • Le formulaire de déclaration d’une activité ambulante (cerfa n°14022*02) ;
  • Une copie recto-verso de votre carte d’identité ou passeport ou, le cas échéant, de votre titre de séjour ;
  • Un extrait k-bis de moins de 3 mois ;
  • Une photographie d’identité officielle récente en couleur ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • Un chèque de 15 € correspondant au coût de la carte, quel que soit le CFE .

La carte a une durée de validité de 4 ans et peut être renouvelée. Elle est établie à votre nom. Par ailleurs, si vous décidez d’embaucher un salarié, inutile de faire une autre demande de carte ambulante. En effet, il devra utiliser une copie de la vôtre à présenter en cas de contrôle.

Sur la carte de commerçant ambulant, on trouve les informations suivantes :

  • Numéro SIREN ;
  • Raison sociale de l’entreprise ;
  • Adresse du siège social ;
  • Nature de l’activité ;
  • Identification de la chambre consulaire qui a délivré la carte ;
  • Date de délivrance ;
  • Date d’expiration ;
  • Numéro d’ordre.

D) Les formalités pour exercer sur la voie publique

Type d’autorisation Dans quels cas Droit à payer

À qui s’adresser

Demande d’emplacement sur un marché Halles, marché, foire Droit de place Mairie, placier municipal ou organisateur de l’événement
Permis de stationnement Occupation sans emprise : terrasse ouverte, étalage, stationnement d’une camionnette, d’un Food truck Redevance Autorité administrative chargée de la police de la circulation : mairie en général ou préfecture, s’il s’agit d’une route nationale, départementale ou certaines artères de la ville
Permission de voirie Occupation privative avec emprise : terrasse fermée, kiosque fixé au sol… Redevance Autorité administrative chargée de la gestion du domaine : mairie, s’il s’agit du domaine public communal

IV/ Devenir poissonnier, développer son activité : conseils

Pour développer votre activité et fidéliser la clientèle, il faut, d’abord que vous créiez une sensation de fraîcheur du pas-de-porte à l’assiette (fraîcheur, qualité, traçabilité et saisonnalité) .

Ensuite, que vous provoquiez le dépaysement du client (plaisir, attractivité, découverte et apprentissage).

Et enfin, que vous choisirez un emplacement propice à la vente.

Maintenant, le métier de poissonnier ambulant n’a plus aucun secret pour vous.

 

Contactez nos juristes !

4