La température monte durant la COP 25 !

Connaissez-vous la COP ?

Voici un bref aperçu du principe :

Il existe en effet de plus en plus de preuves des effets du changement climatique, en particulier lors de phénomènes météorologiques extrêmes, et ces effets pèsent davantage.
La science montre que les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter et non de diminuer.

C’est pourquoi il est important d’agir ! Mais pour cela il faut agir à l’échelle du monde et donc avec la participation de nombreux pays.

Ainsi, la COP est une conférence des parties, qui  sont les pays membres d’une convention internationale sur le changement climatique, créée il y a 25 ans maintenant.

Tous les signataires se réunissent chaque année pour une nouvelle COP annuelle de deux semaines, souvent à la fin de l’année. Ils y négocient et adoptent des décisions en faveur du climat, et veillent à leur suivi.

C’est notamment à l’issue de la COP 21 en France que les États ont signé l’accord de Paris, s’engageant à limiter la hausse des températures par rapport à l’ère préindustrielle. Toutefois,certains pays se sont,par la suite, retirés de cet accord.

Qui fait parti de cette COP annuelle ?

Nombre de pays participant à la COP25 : 190 pays

Que signifie COP ?

Le terme « COP » signifie « Conférence des Parties » liée à la Convention de l’Onu sur le climat. Cette convention internationale a été adoptée en 1992 pour maîtriser l’augmentation des gaz à effet de serre causée par l’homme, dans le but d’éviter un dérèglement dangereux du climat.

Quel est le bilan de la COP 25 ?

Le bilan de la COP 25 n’est pas très positif. En effet, les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux actuels.

Voici quelques exemples de problématiques sérieuses qui n’ont pas encore été résolues :

  • Aucun des grands pays émetteurs de gaz à effet de serre n’a fait d’annonce significative pour rehausser ses ambitions.
    Ainsi, au rythme actuel des émissions de CO2, le mercure pourrait gagner jusqu’à 5°C d’ici la fin du siècle, entraînant de nombreuses catastrophes.
  • Ni la Chine, ni le Brésil, ni l’Australie ou le Canada n’ont laissé entendre, lors de cette COP, qu’ils étaient prêts à accroître leurs efforts pour réduire leur empreinte carbone. Les États-Unis ont choisi de se retirer définitivement de l’Accord de Paris d’ici novembre 2020.

Ainsi, la COP25 ne présente que de faibles avancées. Il faudra donc patienter jusqu’à la prochaine édition, qui se tiendra à Glasgow, au Royaume-Uni, l’année prochaine.

 

Pour finir, il existe toutefois un point positif qui ressort de la COP25. Les pays membres de l’Union européenne ont en effet adopté le Green Deal proposé par la Commission Von der Leyen, du nom de la nouvelle Présidente de la Commission Européenne. Celui-ci fixe un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet accord se traduit en un plan d’action sur des mesures concrètes et des investissements conséquents dans la transition écologique, des engagements à éliminer le charbon, des soutiens en faveur des énergies vertes, etc.

 

8

Ecrire un commentaire