Monter une entreprise sans argent : comment faire ?

Peut-on monter une entreprise sans argent ?  Vous avez un projet de société et vous aimeriez le mener à bien mais vous ne disposez malheureusement pas des fonds nécessaires… Que faire dans une telle situation ?

Le premier réflexe est de se renseigner. Il existe en effet plusieurs mécanismes qui peuvent vous aider à monter une entreprise sans argent.

Cet article se propose donc de faire un retour utile sur les aides et sur les possibilités qui s’offrent à vous pour franchir cette première étape de création d’entreprise.

Dans cet article, LegalVision met à votre service son expertise juridique pour vous aider à tout comprendre sur ce sujet. Vous trouverez ci-dessous un résumé des points essentiels à retenir :

I/ Choisir le bon projet 
II/ Les aides pour monter une entreprise sans argent 
III/ Simplifier les démarches de création 
IV/ Simplifier sa gestion 

Créer une entreprise sans argent est un exercice difficile. C’est pourquoi il faut avant tout choisir un projet adapté aux moyens financiers de l’entrepreneur. Il s’agit donc des moyens financiers que l’entrepreneur possède mais également ceux qu’il est en mesure d’obtenir. Il est donc essentiel de prendre le temps d’examiner ses possibilités au vu de ce critère.

A) Une difficulté : le stock

Monter une entreprise avec internet est peut-être aujourd’hui le projet le moins engageant, financièrement parlant. En effet, pour se lancer dans le e-commerce le chef d’entreprise aura surtout besoin d’un ordinateur et d’une connexion internet.

Toutefois, la difficulté avec une activité en ligne porte alors souvent sur le stock . Dans le cas où il souhaite commencer une activité de vente en ligne mais qu’il ne dispose pas des stocks nécessaires, il risque très vite de se retrouver dans une impasse.

B) Le dropshipping

Une solution envisageable lorsqu’on veut monter une entreprise sans argent est alors le dropshipping. Le dropshipping, ou « livraison directe », est un système tripartite qui implique un site internet, un client et un fournisseur.

Avec le dropshipping, le client passe commande auprès d’un site internet qui va ensuite contacter un tiers fournisseur. Pour finir, c’est ce tiers fournisseur qui livrera le produit au client .

Grâce à ce système, l’entrepreneur souhaitant par exemple vendre des livres pourra mettre en vente des livres qu’il ne détient pas mais qu’un intermédiaire possède.

Dans le cas où il reçoit une commande pour un livre qu’il n’a pas en stock, il contactera alors l’intermédiaire qui délivrera le produit à au client. Ce système, très populaire aux États-Unis, peut être une solution utile à vos débuts.

II/ Les aides pour monter une entreprise sans argent

A) Le soutien du secteur public

1. Les dispositifs mis en place

Comment monter son entreprise sans argent ? Comment reprendre une entreprise sans argent ? Un de vos premiers interlocuteurs si vous souhaitez reprendre ou monter une entreprise sans argent est Pôle emploi . Il existe en effet plusieurs dispositifs ouverts aux demandeurs d’emploi qui leur permettent de reprendre ou de monter une entreprise tout en continuant de bénéficier de leurs droits acquis.

Il en existe principalement :

  • l’ARE (allocation chômage d’aide au retour à l’emploi) ;
  • l’ARCE (aide à la reprise d’entreprise) ;
  • l’ACRE (aide à la création d’entreprise) ;
  • et le NACRE (nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise).

2. Les points essentiels à retenir

Ces aides peuvent s’avérer particulièrement utiles si vous vous demandez comment lancer une entreprise sans argent. LegalVision vous présente les éléments essentiels à savoir sur chacun de ces dispositifs :

  • cumuler les revenus tirés de votre activité professionnelle avec l’ARE . Il est aujourd’hui possible de cumuler l’ARE avec les revenus tirés de son activité professionnelle. Le cumul est possible tant que le montant perçu n’est pas supérieur au dernier salaire et tant que les droits sont ouverts ;
  • bénéficier de l’ARCE. L’ARCE est une aide versée sous la forme d’un capital aux demandeurs d’emploi. Cette aide est donc particulièrement intéressante pour ceux qui ne disposent pas de capitaux pour démarrer leur nouvelle activité ou pour ceux qui se demandent comment acheter une entreprise sans argent. Le montant de l’ARCE est plus ou moins important, il dépend des derniers salaires perçus par les demandeurs d’emploi. Le montant correspond à 45 % de l’ARE qui reste à verser à chaque demandeur ;
  • demander l’ACRE. L’ACRE est la nouvelle Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’Entreprises. Cette aide exonère la jeune entreprise du paiement de ses charges sociales. Elle était à l’origine ouverte aux demandeurs d’emplois ; depuis le 1er janvier 2019 elle peut également être accordée aux entrepreneurs.
  • se faire accompagner grâce au NACRE . Le NACRE est une aide régionale au montage de votre projet de création. L’entrepreneur conclut à cet effet un contrat avec un organisme d’accompagnement. Cet accompagnement se déroule sur une durée de 3 ans. Cette aide est particulièrement utile si vous souhaitez démarrer une nouvelle activité mais que vous n’avez pas encore d’expérience dans ce domaine.

N’hésitez pas à demander de plus amples informations sur ces dispositifs à votre conseiller pôle emploi ! Vous trouverez également davantage de détails sur les pages dédiées du site service-public.fr.

B) Le soutien du secteur privé

Ouvrir son entreprise sans argent est également possible avec l’appui du secteur privé.

Deux dispositifs sont susceptibles de vous intéresser si vous vous demandez comment démarrer son entreprise sans argent :

  • le prêt d’honneur ;
  • et le crowdfunding.

1. Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est un prêt accordé aux créateurs d’entreprise qui ne disposent pas des capitaux nécessaires pour lancer leur nouvelle activité.

Voici les points importants à retenir sur le prêt d’honneur :

  • il a pour principal avantage de ne pas comporter d’intérêts et de ne pas nécessiter de garanties. Ainsi, la personne qui contracte le prêt s’engage donc à le rembourser sur l’honneur, d’où le nom du prêt ;
  • il est accordé à une personne physique et non à une personne morale. C’est donc la personne qui demande le prêt qui l’obtiendra et non son entreprise ;
  • le candidat à un prêt d’honneur doit pouvoir présenter un projet solide au comité de sélection. Il faudra donc au préalable que le candidat réalise avec soin son business plan ;

Bon à savoir :

Seuls certains organismes sont habilités à accorder des prêts sur l’honneur. En outre, le montant du prêt est variable selon le projet. Le prêt d’honneur a souvent un « effet levier » c’est à dire que les banques prêtent plus facilement à un entrepreneur bénéficiaire de ce prêt.

2. Le crowdfunding

Le crowdfunding est un mécanisme de financement participatif de plus en plus populaire en France. Cet appel à dons se réalise via internet et permet à des entrepreneurs de disposer d’un capital ou de compléter leur capital existant pour faire aboutir leur projet.

De manière synthétique, le principe du crowdfunding est de faire appel à un large public qui contribuera au projet par ses dons.

Le crowdfunding implique donc une campagne efficace de communication autour du projet. La communication est ici un élément essentiel, avis aux bons communicants !

N’hésitez pas à vous renseigner pour connaître les sites qui recensent les campagnes de crowdfunding (ulule, etc.) Il en effet plus efficace de déposer son projet sur de tels sites pour assurer sa visibilité.

Comment monter une entreprise sans argent ? Il convient d’être attentif au futur statut juridique de l’entreprise. Selon le statut adopté, il sera en effet nécessaire d’engager plus ou moins de moyens. C’est pour cette raison qu’il faut aussi penser à simplifier les démarches de création en choisissant le statut adéquat.

Généralement, le statut juridique conseillé lorsque l’on monte une entreprise sans argent est celui de micro-entrepreneur . Ce statut vous fera bénéficier du régime de la microentreprise, un régime simplifié sur les points suivants :

  • les déclarations fiscales ;
  • le régime fiscal ;
  • le règlement des cotisations et charges sociales, etc.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous accompagner dans cette démarche. Les équipes de LegalVision sont là pour vous aider !

IV/ Simplifier sa gestion

Pour monter une entreprise sans argent, il est important d’adopter une gestion efficace de son activité mais également de sa communication. Il ne faut pas négliger la communication lorsque l’on se situe au stade de la création d’entreprise. En effet, c’est grâce à une communication efficace qu’il sera possible d’installer son activité dans la durée.

A) Gérer son activité et sa communication

Pour la gestion de son activité, il peut être possible de recourir à des opérateurs mutualisés, que ce soit des experts-comptables, des services de boîtes aux lettres professionnels, etc. L’entrepreneur qui sera moins concentré sur les tâches de gestion pourra en effet d’avantage se concentrer sur le cœur de son activité. Ces tâches de gestion peuvent en effet se révéler véritablement chronophages.

N’hésitez pas non plus à recourir à des applications internet, développées pour simplifier la gestion des entreprises. On peut mentionner à titre d’exemple la liste des 5 applications gratuites les plus performantes en matière de facturation élaborée par le magazine Forbes en 2017.

Pour améliorer la communication de son activité, il peut être opportun de bien savoir s’entourer. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier de créer un site internet vitrine pour son activité et de l’alimenter régulièrement.

Dans le cas où l’entrepreneur décide de le créer seul, il est nécessaire d’être vigilent et d’insérer les mentions légales obligatoires. Il est également conseillé de développer une page sur les réseaux sociaux notamment sur les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin.

B) La forme juridique : un choix essentiel

Prêtez attention à la forme juridique de votre société (SA, SARL, etc.) car les formalités sont plus ou moins lourdes selon le type de société que vous adopterez.

Là aussi, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous accompagner. Les équipes de Legalvision sont là pour vous conseiller.

Créez votre entreprise en quelques clics !

7

Ecrire un commentaire