La réforme des retraites

Vous demandez-vous pourquoi certains trains ne circulent plus ? Pourquoi la grève en France prend une telle ampleur ?

Voici quelques réponses à vos questions :

Les trains sont en effet moins nombreux en raison de la grève des cheminots contre la réforme des retraites. Cette réforme touche évidemment tous les secteurs d’activité.

Mais en quoi consiste-t-elle ?

Réformer les retraites est une promesse qu’avait faite Emmanuel Macron durant son quinquennat. Mais de quelle manière souhaite-t-il procéder ?

Ce projet de réforme a dans un premier temps été élaboré sous la responsabilité du haut-commissaire à la Réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. Mais pour des raisons politiques, celui-ci a été évincé et le 1er ministre Edouard Philippe en a repris la responsabilité.

Voici quelques points sur lesquels la réforme opérera des changements :

  • Il existe en France 42 caisses de retraites différentes. Le gouvernement souhaiterait mettre en place un seul système universel. Ce système universel est un nouveau modèle dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits quel que soit le statut de celui qui a cotisé. Les régimes spéciaux tendraient donc à disparaître.
  • Ainsi les travailleurs cumuleront des points tout on long de leur carrière, points qui seront par la suite convertis en euros au moment du départ à la retraite. La proposition actuelle est de 1 point = 10 euros cotisés.
  • S’agissant de l’âge de départ à la retraite, celui-ci devait être inchangé selon Emanuel Macron. Toutefois, le gouvernement souhaite mettre en place un dispositif visant à inciter les assurés à partir plus tard. Ils souhaiteront donc fixer un âge pivot à 64 ans.
  • Par ailleurs, le montant de la pension ne sera plus calculé sur les 25 meilleures années d’une carrière, ni sur les 6 derniers mois pour les fonctionnaires, mais sur l’ensemble de celle-ci.
  • Enfin, comme dans le système actuel, les travailleurs continueront de financer les pensions versées aux retraités.

Toutes ces informations ne sont encore que d’éventuelles possibilités discutées âprement entre partenaires sociaux. Pour l’instant ils n’ont pas trouvé d’accord. Rien n’est encore définitivement mis en place.

Bon à savoir :
  • S’agissant de certains pays Européens

Par exemple en Suède, les cotisations sont fixes et le montant des pensions dépend de plusieurs facteurs : l’âge de départ, l’espérance de vie et les performances économiques du pays.

S’agissant de l’Allemagne, pour toucher une retraite à taux plein, il faut travailler jusqu’à 65 à 67 ans et avoir cotisé 45 ans.

En Espagne, les retraités conservent 82% de leur salaire. Les travailleurs espagnols peuvent cesser le travail à partir de 65 ans et 8 mois, pour peu qu’ils aient cotisé au moins 36 ans et 6 mois.

  • S’agissant des Etats-Unis

Aux États-Unis leur système de retraite est différent. En effet, ils fonctionnent avec un système de retraite par capitalisation. Celle-ci permet aux travailleurs d’accumuler un stock de capital qui servira à financer leurs pensions une fois qu’ils seront à la retraite. Il s’agit donc d’un système d’épargne individuel basé sur l’autofinancement.

5

Ecrire un commentaire