Données financières : comment vérifier la solvabilité d’une entreprise ?

Les risques clients-fournisseurs sont l’une des principales causes de faillite des entreprises. En effet, les créances, les impayés ou encore les défauts d’approvisionnements accumulés par une entreprise peuvent nuire à sa santé financière. Pourtant, ces risques peuvent être évités. Voici un petit guide pour réussir à surveiller efficacement les entreprises de votre périmètre.

Sommaire

I/ Pourquoi vérifier la solvabilité financière des entreprises de votre périmètre ?
II/ Méthodologie : recueil d’informations et veille stratégique
III/ Quels indicateurs permettent d’évaluer la santé financière d’une entreprise ?

I/ Pourquoi vérifier la solvabilité financière des entreprises de votre périmètre ?

Connaître la solvabilité de vos clients, fournisseurs ou partenaires est primordial. Cette évaluation des entreprises se fait dans le cadre de la gestion du risque, afin de limiter les impayés ou les retards d’approvisionnements. Ces risques peuvent impacter très fortement votre commerce, dans le cadre d’activités entre entreprises (BtoB). 

Une entreprise va mettre en place une gestion des risques afin de limiter les pertes relatives aux risques clients-fournisseurs. Cela lui permettra également de préserver sa clientèle et d’améliorer l’image globale de sa marque. Cette surveillance des entreprises concerne les directions financières, achats et commerciales de chaque entreprise. 

Voici les questions que vous devez vous poser sur chaque entreprise :

  • Votre client : quelles sont ses capacités de paiement ? A-t-il des affaires juridiques en cours ? Que pensent ses clients de leurs services ? Quels sont ses résultats financiers ?
  • Votre fournisseur : livre-t-il toujours ses produits à temps ? Comment son capital est-il partagé (liens capitalistiques) ? Est-il le meilleur partenaire pour m’accompagner dans mon développement ?

II/ Méthodologie : recueil d’informations et veille stratégique

Afin d’évaluer au mieux la solvabilité des entreprises qui vous intéressent, il est nécessaire de se procurer les informations complètes et les plus à jour sur chaque entreprise. De plus, il est important de garder un œil sur vos clients, vos fournisseurs ainsi que vos concurrents, afin de réagir rapidement face à votre marché. Cela implique une veille stratégique continue sur ces sociétés.

Ce travail de recueil d’informations peut être laborieux, nécessite de nombreuses recherches sur internet. Il existe donc plusieurs méthodes afin d’effectuer ces recherches. 

Premièrement, il peut être utile de se procurer les bilans financiers des entreprises qui vous intéressent. Dans le plus grand nombre de cas, ces données sont publiées chaque année. L’analyse de ces chiffres nécessite de petites compétences d’analyse financière. Les comptes de résultat des entreprises peuvent être récupérés auprès du RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) et vous permettront de cartographier la santé financière de l’entreprise, au cours de l’année de ce bilan. Attention, ces informations financières ne sont délivrées qu’à la publication des comptes. Cependant, il est peut-être trop tard pour découvrir la mauvaise santé d’un partenaire. C’est pourquoi il est important d’analyser les autres signaux faibles…

Pour toutes les autres informations complétant ce bilan financier, il existe des outils complets de veille, qui centralisent pour vous l’ensemble des informations entreprises, comme B-Reputation. Vous pourrez ainsi surveiller vos partenaires en quelques clics, visualiser leur santé financière, ou recevoir des alertes par mail lors d’un événement important qui les impacte. 

III/ Quels indicateurs permettent d’évaluer la santé financière d’une entreprise ?

A) Les indicateurs financiers

Il existe de nombreux indicateurs financiers vous permettant d’identifier la solvabilité d’une entreprise, de manière objective. Cependant, ces données ne sont accessibles qu’au dépôt du bilan de cette entreprise. Ces informations arrivent donc après une année comptable. 

  • Le ratio d’autonomie financière = capitaux propres / total bilan.

Il s’agit de la part des financements propres de l’entreprise qui permet d’estimer sa dépendance à des financements extérieurs. Ce ratio doit être mis en relation avec l’activité de l’entreprise.

  • La capacité de remboursement = Dette nette / Excédent Brut d’Exploitation.

Ce ratio compare l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) au total de la dette d’une société. Il permet d’estimer la capacité d’une société à rembourser ses dettes. Bien sûr, dans la réalité, l’EBE n’est pas uniquement utilisé pour recouvrir les dettes.

  • Le ratio de liquidité général = Actif Circulant / Passif Circulant. 

Cet indicateur compare les dettes fournisseurs aux créances clients. S’il est en dessous de 1, cela signifie que les créances dues par vos clients ne remboursent pas la dette que vous avez auprès de vos fournisseurs.

  • Le taux de couverture de la dette = Excédent Brut d’Exploitation / Annuité d’emprunt et de crédit bail.

Il s’agit de la capacité de l’entreprise à rembourser ses crédits. Cette métrique est beaucoup utilisée dans le secteur bancaire pour évaluer la capacité d’un individu ou d’une entreprise à prendre un nouvel emprunt. Plus ce taux est élevé, plus la société a la capacité d’augmenter sa dette.

  • L’indice de santé financière de B-Reputation est un score estimant la probabilité de défaillance d’une entreprise, au cours de l’année qui suit cette évaluation. Celui-ci prend en compte les principaux ratios financiers de l’entreprise, mais aussi de nombreuses variables disponibles, tel que l’âge de l’entreprise, sa région, son secteur d’activité ou sa réputation… Ce score est calculé pour la majorité des entreprises françaises, lorsque les données accessibles sont suffisantes pour faire cette estimation.

B) Les signaux faibles : indicateurs en temps réels

Afin d’aller plus loin dans la surveillance des entreprises, il est nécessaire d’aller chercher d’autres indices révélateurs de leur activité réelle. Il peut s’agir de facteurs contextuels (ancienneté, localisation…) ou conjoncturels (fluctuation de la croissance…). D’autres indicateurs factuels viennent s’ajouter à cette enquête sur la solvabilité de l’entreprise :

  • Les liens capitalistiques de l’entreprise : en effet, si une société se porte bien, cela n’est peut-être pas le cas de sa tête de groupe. Il peut donc être utile de connaître le partage du capital de chaque société.
  • Les contentieux en cours et passés : cela peut vous indiquer si une structure a déjà été confrontée à des problèmes juridiques divers. 
  • La réputation d’une société : la manière dont est perçue l’entreprise peut également jouer sur son développement futur. Heureusement, une grande partie de ces feedbacks utilisateurs sont disponibles sur internet.  
  • L’activité web de l’entreprise sur les réseaux sociaux ou autres médias peut également montrer une bonne capacité de l’entreprise à promouvoir sa marque.

Par conséquent, plus une entreprise se développe, plus il est difficile de suivre les relations clients fournisseurs : c’est pourquoi une gestion des risques est nécessaire, pour limiter ses pertes. L’analyse des données financières et des signaux faibles devient primordiale. Un outil de veille performant vous aidera à effectuer cette analyse très rapidement.

11

Ecrire un commentaire