Comment élaborer un plan de trésorerie ? Le guide de LegalVision

Pour simplifier la trésorerie, on peut penser à la manière dont nous gérons nos finances personnelles. En vue d’un petit achat, il suffit de jeter un coup d’œil à son compte bancaire. Pour un achat majeur en revanche (une voiture ou un bien immobilier), il faut souvent voir au-delà de ce dont on dispose. Cela consiste à se projeter dans l’avenir pour calculer ses rentrées d’argent et établir un plan de trésorerie : salaires, investissements, commissions, etc. Il faut ensuite déduire de ces rentrées d’argent les dépenses actuelles et à venir. Parmi ces dépenses, il faut compter les dépenses courantes, les prêts en cours, ses cotisations, etc. Les proportions et la complexité de ces calculs sont bien plus grandes à l’échelle d’une entreprise, cependant, les concepts restent similaires.

I/ Qu’est ce qu’un plan de trésorerie ?

Comprendre votre trésorerie est d’une grande importance pour votre entreprise et les prévisions jouent un rôle clé dans vos finances. Le plan de trésorerie est un document (sous forme de tableau) qui aide à estimer les montants des rentrées et les sorties d’argent à venir de l’entreprise. Celui-ci inclut également les prévisions de revenus et de dépenses. La prévision couvre généralement une période d’un an, mais elle peut aussi être utilisée sur de plus courtes périodes (semaines ou mois).

II/ L’intérêt du plan de trésorerie

Le plan de trésorerie est principalement utilisé pour aider les chefs d’entreprise à planifier leurs besoins financiers futurs. Le plan de trésorerie peut :

  • Vous montrer si votre entreprise remplit ses objectifs. En comparant vos revenus et dépenses actuels aux prévisions, vous pouvez voir quels secteurs de votre entreprise ne sont pas assez performants et faire le nécessaire.
  • Vous aider à prévoir un budget pour l’achat d’équipement ou constater le besoin d’un prêt aux petites entreprises. Cela est particulièrement utile pour la préparation des déclarations fiscales.
  • Vous aider à mieux visualiser les effets des changements que vous prévoyez de faire après votre création d’entreprise. Si vous comptez embaucher un salarié par exemple, il suffit d’ajouter le salaire et autres frais au plan de trésorerie pour voir comment cela va affecter la position financière de votre entreprise.

Introduire des changements dans le plan de trésorerie à titre d’essai est une excellente manière de voir leur impact. Si vous pouvez prévoir des excédents ou des difficultés de trésorerie à venir, vous serez en mesure de faire des choix informés. Vous pouvez également envisager les pires et meilleurs cas pour voir comment votre entreprise réagirait en cas de difficulté. Cela peut, à l’inverse, vous montrer ce que vous pouvez vous permettre lorsque les affaires marchent mieux que prévu.

Si une entreprise est à cours d’argent et qu’elle ne peut pas bénéficier d’un prêt ou financement, elle devient insolvable. Cela veut dire que ses dépenses excèdent ses actifs, à moins que ses recettes courantes ne couvrent ses titres de créance. Aidé d’un plan de trésorerie efficace, votre entreprise ne devrait toutefois pas en arriver là.

III/ Ce qu’il faut inclure dans le plan de trésorerie

On distingue trois éléments clés à inclure dans le plan de trésorerie : la prévision de ventes, les délais de paiement et la prévision de dépenses.

A/ Prévision de ventes

Pour commencer, vous devez estimer le nombre de ventes pour les semaines ou les mois couverts par votre plan de trésorerie. La manière la plus simple de procéder est de passer en revue l’historique des ventes des années précédentes. Prenez note des tendances saisonnières ou de l’impact des promotions sur les ventes. Si vous venez de créer votre entreprise, vous pouvez vous aider des données de fournisseurs ou d’experts du secteur pour faire vos prévisions.

Pour estimer les ventes, il est important de tenir compte des projets à venir. Informez-vous au sujet de l’état actuel du marché et des tendances émergentes qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise. Toute activité promotionnelle ou lancement de produit ainsi que l’activité des concurrents doivent aussi être pris en compte.

B/ Délais de paiement

Une fois l’estimation des ventes faite, il vous faudra inclure les dates auxquelles les paiements sont attendus. Comme vous le savez probablement déjà, il faut prévoir du retard pour la plupart des paiements.

C/ Prévision de dépenses

Maintenant que votre plan de trésorerie vous indique quelles rentrées attendre et à quelles dates, il convient d’estimer vos dépenses. Votre entreprise aura probablement des frais fixes et variables :

  • Les frais fixes : le loyer et les salaires, par exemple, qui resteront les mêmes quels que soient les revenus de l’entreprise. Ajoutez ces dates ainsi que les montants au plan de trésorerie et faites de même pour les factures, abonnements, taxes, etc.
  • Les frais variables : ces frais dépendent généralement des vente que vous réalisez. Dans le cas d’un stock ou de matières premières par exemple, vous pouvez utiliser votre prévision de ventes pour connaître les frais à venir.

IV/ Plan de trésorerie prévisionnel

La quantité d’informations nécessaires pour établir le plan trésorerie dépend de la période sur laquelle s’étend la prévision. On distingue deux manières d’établir le plan de trésorerie en fonction de la durée de la prévision.

A/ A court terme

  • Calculer le fond de roulement (actifs courants desquels on déduit les passifs courants) vous renseignera au sujet des fonds disponibles. Cet argent servira à couvrir les opérations courantes et les dettes à court terme. Lorsque l’on utilise le terme ‘courant’, on raisonne généralement sur une période d’un an. Les actifs courants incluent donc ceux qui peuvent être convertis en argent durant une période d’un an. Les passifs courants incluent quant à eux les dépenses qui devront être faites avant la fin de cette période.
  • La trésorerie inclut la gestion des flux de trésorerie actuels et à venir. Parmi les rentrées de fonds, il faut compter les créances actuelles et à venir de clients. Côté sorties de fonds, on compte par exemple les dettes envers les fournisseurs. Ces fonds sont souvent utilisés pour des investissements à court terme.

B/ A moyen et long terme

La gestion de trésorerie évalue les fonds disponibles et la capacité à couvrir les dépenses. Cette évaluation est faite en mesurant les délais dans lesquels les actifs peuvent être convertis en argent. Pour le moyen terme, il est important de noter que certains actifs ne peuvent pas être convertis en argent rapidement. Les investissements de capitaux importants en sont un exemple. Plus la prévision s’étale dans le temps, plus les actifs et dépenses ont leur importance dans la solvabilité de l’entreprise.

Certains facteurs de risque doivent également faire partie des prévisions. Cela est particulièrement important à l’international du fait que les taux de change fluctuent. Le taux de rendement d’investissements, les taux d’intérêts et les couvertures de risques peuvent changer puisque affectés par les conditions externes du marché.

V/ L’importance du plan de trésorerie

En résumé, un plan de trésorerie précis et à jour est important pour plusieurs raisons :

  1. En prévoyant vos revenus, vous pouvez établir vos budgets et ainsi vous assurer que vos fournisseurs et employés sont payés à temps. Cela vous évitera des situations désagréables comme la perte d’un fournisseur ou le délai de préavis d’un employé.
  2. En calculant les fonds disponibles de l’entreprise au début du mois, le plan de trésorerie peut vous alerter tôt de difficultés à venir. Cela peut par exemple aider l’entreprise à prendre les devants en demandant un prêt.
  3. Les banques et investisseurs examinent le plan de trésorerie d’une entreprise (entre autres) avant d’investir ou d’accorder un prêt. Un plan de trésorerie complet est une excellente manière de les convaincre.

Nouveau call-to-action

19

No Responses

Ecrire une réponse