Comment choisir un réseau d’affaires pour développer son entreprise ?

Un réseau d’affaires offre l’opportunité d’établir des relations mutuellement bénéfiques avec d’autres entreprises, entrepreneurs et clients potentiels. On distingue plusieurs types de réseaux d’affaires à envisager en vue de développer son entreprise. En fonction de vos contraintes de temps, il est judicieux de faire partie d’au moins deux à trois clubs. Cependant, il est important de vous rappeler, quels que soient les clubs choisis, que votre participation doit être active. C’est un effort et un investissement de temps à faire pour obtenir des résultats concrets.

I/ Ce que le réseau d’affaires peut offrir à votre entreprise

A. De nouveaux contacts et de nouvelles recommandations

Les bénéfices les plus évidents des réseaux d’affaires sont les rencontres de nouveaux clients et les recommandations venant des autres membres. Le réseautage peut également aider à identifier les opportunités de partenariats, d’entreprises communes ou de nouveaux domaines d’expansion pour votre entreprise.

B. De la visibilité

Vous devez rencontrer et communiquer avec vos clients potentiels et partenaires commerciaux régulièrement pour maintenir vos relations commerciales. Le fait d’être présent aux repas d’affaires et autres événements de réseautage aide à faire de vous un acteur actif de votre domaine d’activité. Cela fera également en sorte que les autres entrepreneurs se rappellent de vous.

C. Rester à jour

Le climat d’affaires actuel est très changeant. Il est important d’être à jour avec les exigences de son marché-cible et avec les tendances globales de son secteur d’activité. En effet, connaître son marché est l’un des éléments les plus importants pour développer un plan de marketing réussi. Être présent aux séminaires, réseauter avec les entrepreneurs du même secteur et partenaires commerciaux régulièrement vous permettra de rester à jour.

D. Résoudre les problèmes

En plus de la possibilité de faire croître son entreprise, les réseaux d’affaires sont souvent des lieux où les entrepreneurs trouvent des solutions à leurs problèmes. Par exemple, si votre entreprise a besoin des services d’un comptable ou d’un avocat, les réseaux d’affaires peuvent offrir le candidat idéal. Les entreprises ayant besoin de financements pour débuter trouveront quant à elles aides financières, conseils et investisseurs dans les clubs d’affaires. Des réseaux tels que Initiative France et Entreprendre accordent par exemple des prêts pour financer toutes sortes de projets.

E. Partage de connaissances et d’expérience

Les réseaux d’affaires sont idéals pour développer ses connaissances en tirant parti des expériences passées et des points de vue de chacun. Si vous envisagez l’import-export par exemple, vous trouverez probablement de précieux conseils auprès des chefs d’entreprises internationales. Profiter de l’expérience des autres avant d’investir du temps et de l’argent dans un projet est parfois inestimable.

F. Confiance et moral

La plupart des entrepreneurs sont optimistes et positifs. Le fait de rencontrer régulièrement ces personnes peut offrir un regain de moral, en particulier durant les débuts d’une nouvelle entreprise. Si vous êtes de nature sociable, les réunions des réseaux d’affaires peuvent vous faire gagner en confiance. De même, c’est souvent l’occasion de former des amitiés avec des personnes ayant des idées et points de vue similaires.

II/ Tirer parti des réseaux d’affaires, c’est bien les choisir et investir du temps

Rencontrer des entrepreneurs à l’ère du digital peut sembler démodé, c’est pourtant une opportunité à saisir dès que possible. Les réseaux sociaux tels que Facebook, LinkedIn et Twitter sont d’excellentes manières de communiquer avec ses clients et associés. Toutefois, ils ne peuvent pas remplacer une rencontre en personne. De nombreuses affaires locales sont toujours conclues avec une poignée de main. La meilleure manière de réseauter avec d’autres chefs d’entreprises locales est donc le réseau d’affaires.

Parmi les différents réseaux d’affaires, on distingue plusieurs types de groupes parmi lesquels il faudra choisir en fonction de vos besoins. Certains réseaux servent principalement à échanger des recommandations d’affaires tandis que d’autres servent les intérêts de la communauté. Il est donc important de bien cibler son activité de réseautage.

A. Réseaux de contact occasionnel

Ce type de réseau d’affaires inclut des groupes qui accueillent des personnes de toutes professions. Ces groupes n’ont généralement pas de restrictions de nombre de représentants d’une même profession et se rassemblent mensuellement. Les réseaux de contact occasionnel organisent parfois d’autres réunions durant lesquelles des intervenants invités parlent de sujets d’affaires importants ou dédiées aux discussions sur des sujets tels que la législation, les affaires communautaires et les programmes locaux visant les entreprises.

Les meilleurs exemples de ce type de réseau d’affaires sont les chambres de commerce et autres groupes similaires. Ces réseaux offrent aux participants l’opportunité d’établir des contacts précieux avec d’autres entrepreneurs de la communauté. De plus, ils donnent plus d’ampleur aux projets de ceux qui veulent se développer en passant par le ‘bouche à oreille’ en permettant de nombreuses rencontres d’affaires.

B. Réseaux de recommandations d’affaires

Ces réseaux sont des groupes qui se rassemblent chaque semaine dans le but principal d’échanger des recommandations. Ils restreignent souvent le nombre de membres à un représentant de chaque profession ou spécialité. Aussi, ils ont aussi tendance à être plus structurés dans leurs formats de réunion que les réseaux de contact occasionnel. Leurs réunions sont dédiées au réseautage ouvert, à des exposés plus ou moins détaillés et aux échanges de recommandations d’affaires.

Ces groupes exigent un engagement bien plus important de la part de leurs membres. Ils prévoient généralement un ordre du jour avec une partie des réunions destinée aux échanges de recommandations d’affaires. Un bon exemple est le groupe BNI, l’un des plus grands réseaux de ce type.

C. Associations professionnelles

D’une part, les associations professionnelles existent depuis de nombreuse années. Leurs membres font souvent partie du même secteur d’activité (bancaire, architecture, comptabilité, santé, etc.). Le principal but des associations professionnelles est d’échanger des informations et des idées.

D’autre part, le but, pour ceux qui souhaitent puiser dans ce type de réseaux, est d’intégrer des groupes qui incluent leurs clients potentiels ou marchés-cibles. Une manière simple de sélectionner les groupes ‘clés’ est de demander à ses meilleurs clients à quels groupes ils appartiennent. Cela permet d’avoir une liste d’au moins trois groupes ou plus pour faire son choix.

D. Réseaux d’entrepreneuses

Ces réseaux ont joué un rôle important pour modeler les réseaux contemporains. Le nombre de femmes propriétaires d’entreprise durant les années 70 et 80 s’est multiplié, mais il leur était difficile d’accéder aux réseaux d’hommes d’affaires en place. C’est pourquoi de nombreuses femmes ont formé des groupes organisés qui se réunissaient pour réseauter et fournir un soutien professionnel.

Les réseaux d’entrepreneuses sont très variés. Leur point commun est leur tendance à s’intéresser à l’éducation et au développement professionnel en plus du réseautage. En effet, certains sont des réseaux de contact occasionnel et d’autres sont des réseaux de contact plus solides. D’autres encore sont des associations professionnelles de secteurs spécifiques. Pour beaucoup de femmes, ces groupes sont une excellente manière de développer leur activité. Par ailleurs, de nombreux réseaux de femmes acceptent l’adhésion d’hommes.

Ainsi, ne laissez pas la chance décider où vos efforts et votre temps vont être dépensés. Rappelez-vous que l’important est de diversifier vos activités. Par conséquent, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Un seul type de réseau d’affaires ne servira probablement pas tous vos besoins. En conclusion, prenez le temps de faire une sélection de clubs de types différents. Si vous avez des associés, des partenaires ou des employés, envisagez de les faire participer lorsqu’il s’agira de décider quel groupe sera ciblé par chacun.

Nouveau call-to-action

17

No Responses

Ecrire une réponse