Freelance designer : les informations nécessaires pour réussir !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Freelance designer : ce métier consiste en la conception de nouveaux produits afin de satisfaire les besoins des usagers. Proposant de nouvelles découpes ou de nouveaux objets, ce métier est à exécuter en suivant un cahier des charges. Couvrant un large spectre de domaines d’action, il cherche à faire naître des produits fonctionnels et moins chers. Dans cette configuration, il contribue au développement d’une entreprise pour mieux générer des ventes et devancer les concurrents.

Le designer est quelqu’un qui produit de nouveaux concepts, de nouvelles formes, matières et couleurs tout en gardant l’essentiel. Force est ainsi de constater qu’il doit avoir un esprit créatif, un amour de l’esthétique et du succès. C’est un artiste qui se cache derrière tous les objets que nous utilisons dans notre quotidien : voiture, canapé, matériels technologiques etc.

Alors, vous aspirez, vous aussi, à devenir designer ? Parfait ! Dans cet article, LegalVision vous aide à mieux connaître ce dont vous avez besoin pour vous lancer dans ce métier. Notamment, vous serez guidé dans votre quête pour devenir freelance designer et amené à opter pour le statut auto-entrepreneur, le plus convoité à l’heure actuelle. Ainsi, pour bien débuter, essayez de définir vos domaines de prédilection. Les services que vous pouvez offrir à vos prochains clients dépendent nécessairement de vos compétences.

De ce fait, nous parlerons de différents types de designer et de leurs missions (I). Ensuite, nous vous donnerons les clés de la réussite en définissant la formation et les qualités nécessaires (II) pour un designer. Un aperçu sur le statut freelance designer en tant qu’auto-entrepreneur (III) vous sera utile pour mieux booster votre carrière. Enfin, nous vous donnerons des astuces pour mieux développer vos activités et créer votre entreprise par la suite (IV).

I/ Les différents types de designer et leurs missions

En ces temps où le digital devient de plus en plus incontournable, nombre de travailleurs choisissent le travail à distance. Un tel choix implique nécessairement l’adoption d’un statut juridique freelance lors de la création de votre entreprise. Entre l’EIRL, l’EURL, la SASU ou la SARL, le choix peut se faire selon l’importance de vos activités. Il est également possible d’opter pour le statut auto-entrepreneur pour mener à bien vos activités en freelance. Ainsi, le métier de freelance designer, auquel vous aspirez, n’échappe pas à cette démarche.

Il convient alors de distinguer qu’il y a d’une part, les salariés designers travaillant dans des entreprises et d’autre part, ceux qui sont freelance designers. Pourtant, quelle que soit la position que vous choisissez (freelance ou salarié), les types de designer sont nombreux. Entre autres, ceux que nous allons vous présenter ont la réputation d’être les plus recherchés.

A/ Designer industriel

Le designer industriel est chargé de concevoir de nouveaux produits qui seront fabriqués au sein des industries. La finalité de son travail sera de répondre de manière satisfaisante aux attentes des consommateurs. À titre d’illustration, le designer travaillant dans le secteur de l’automobile est un designer industriel. Il conçoit des modèles de carrosserie ou de moteur qui vont marquer la sortie de nouvelles gammes d’automobiles.

B/ Designer de création

En ce qui concerne le designer de création, il est très souvent considéré comme un artiste, un génie. Sa marque de fabrique est toujours repérée sur chacune de ses créations.

C/ Les autres types de designer

Il existe également ces autres types de designer :

  • Styliste ;
  • Designer graphique ;
  • Designer intérieur ;
  • Game designer et level designer ;
  • Webdesigner ;
  • Designer produit ;
  • Graphiste ;
  • Sound designer…

II/ Devenir designer : formation, qualités requises et carrière

Comme les autres métiers, celui du designer nécessite des caractéristiques propres vous permettant de vous démarquer des autres. Formation spécialisée, qualités professionnelles et humaines, débouchés et carrière… certains éléments doivent être réunis pour mieux réussir.

A/ Formation nécessaire pour devenir designer

Pour devenir designer comme graphiste freelance, il est conseillé de suivre deux ans de formation après le bac pour décrocher un DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués). Les options « création industrielle » et « créateur-concepteur » sont les plus recherchées.

Mais si vous voulez devenir freelance designer produit, vous pouvez opter pour les formations dispensées par l’ENSAM ou l’EMP.

Certaines écoles, à l’instar de l’INSA Lyon, vous proposent une formation orientée design. Cela vous permet de vous spécialiser dans les Arts appliqués.

Pourtant, dans certains cas, il est possible de devenir designer sans diplôme. Si vous avez un talent indéniable dans le domaine de dessin, par exemple, vous pouvez vous lancer en tant que graphiste.

B/ Qualités d’un designer

Malgré la formation qui est un moyen pour acquérir des techniques, tout designer doit avoir une fibre artistique. C’est le fondement même de la réussite d’un designer.

Ensuite, parmi les qualités qu’il vous faut pour devenir notamment freelance designer, vous devez avoir un esprit créatif. La capacité à anticiper, la logique, la curiosité, l’imagination, et le respect du cahier des charges sont plus qu’importants. De plus, vous devez avoir un sens de l’écoute très développé ainsi qu’un bon sens relationnel avec les clients.

C/ Carrière et possibilités d’évolution

Dans la plupart des cas, la carrière d’un freelance designer commence par le passage en entreprise. Alors, pour vous qui êtes encore débutant, pensez à acquérir des expériences en entreprise avant de vous lancer en indépendant. Vous aurez la possibilité d’évoluer rapidement lorsque vous aurez acquis de l’expérience.

III/ Freelance designer : votre statut en tant qu’auto-entrepreneur

Avant de vous lancer en tant que freelance designer, vous devez prendre en compte certains éléments juridiques et administratifs incontournables.

Il est d’abord important de souligner que la plupart des travailleurs indépendants choisissent le régime micro-entrepreneur. Celui-ci, il faut le rappeler, présente des avantages fiscaux intéressants lorsque certains plafonds de chiffre d’affaires (CA) sont respectés. Les articles 50-0 et 102 ter du CGI sont à consulter pour en savoir plus sur le régime fiscal de la micro-entreprise.

Ensuite, vous devez vous intéresser au régime de sécurité sociale de l’auto-entrepreneur pour vous assurer des avantages de ce choix. Ce dispositif est défini par l’article L 133-6-8 du Code de la sécurité sociale et s’applique à tout ceux qui veulent adopter ce régime micro-entrepreneur. Cet article est relatif aux contributions et cotisations sociales des auto entrepreneurs.

Le statut micro-entrepreneur est conçu pour faciliter le lancement d’une nouvelle activité entrepreneuriale, dont le travail de freelance designer. Avec l’arrivée du statut auto-entrepreneur 2018, l’accès à ce régime a été simplifié. La déclaration de l’activité et le respect des fonds du chiffre d’affaires (CA) sont les seules conditions requises. Compléter un formulaire en ligne suffit pour souscrire à ce régime utile pour lancer votre carrière freelance designer.

IV/ Développez vos activités et créez votre propre entreprise

Il est normal que tout lancement d’une nouvelle activité puisse s’avérer difficile. Cela s’explique par le fait que lorsque vous débutez le travail freelance designer, les techniques pour trouver les premiers clients ne sont pas forcément efficaces.

Mais plus le temps avance et vos expériences augmentent, plus de nouveaux clients vont vous contacter. C’est en ces moments que vous sentirez une forte sensation d’avoir réalisé vos rêves. Mais attention, c’est à partir de cette période également que votre vie va devenir trépidante. Il faut, dans ce cas, savoir gérer votre emploi du temps, vos stress et votre vie privée par rapport à la vie professionnelle.

Pour vous qui avez su vous préparer à affronter ces challenges mélangés de risques et d’opportunités, vous pouvez faire la différence. Vous pouvez les transformer en moments forts pour développer vos activités et, pourquoi pas, créer avec LegalVision votre entreprise. Dans ce cas, l’opportunité de laisser le régime micro-entreprise peut être saisie pour choisir d’autres formes juridiques. Donc, si vous voulez gardez une forme unipersonnelle, il est possible de choisir entre une SASU et une EURL.

Mais si vous hésitez encore, une comparaison entre SASU et EURL peut être faite avant de prendre une décision. De plus, si vous voulez migrer vers d’autres formes juridiques, comparez également SAS et SARL. Peut-être que les idées obtenues lors de ces comparaisons peuvent vous permettre de prendre la meilleure décision.

&nbsp

Contactez nos juristes !

6

No Responses

Ecrire une réponse