Formation webdesigner : tous les secrets pour réussir !

Le Webdesign joue un rôle majeur dans toute stratégie marketing d’entreprise de nos jours. En effet, sans site internet, les entreprises ne peuvent compter que sur leurs points de vente. Le site web permet à toute entreprise ou personne d’atteindre un public très vaste. Lorsqu’il est bien conçu, il convertit les visiteurs en clients et fans de votre produit, de votre service ou de votre marque. Pour ceux qui souhaitent faire carrière dans le domaine du Webdesign, voici un aperçu du contenu de la formation webdesigner.

I/ Les programmes d’une formation webdesigner

Pour chaque domaine d’activité, le fait d’être à l’aise avec l’utilisation des outils clés fait la différence entre la réussite et l’échec. Il est impossible de compléter la formation webdesigner sans connaître les programmes basiques qui auront un impact sur votre carrière. Ainsi, vous devez vous familiariser avec les fonctionnalités et les raccourcis disponibles sur chaque programme. Un webdesigner qualifié est rapide et efficace, il utilise ces programmes avec une grande aisance.

A. Photoshop

Le meilleur programme pour éditer des images spécifiques est Adobe Photoshop. Bien que vous ne soyez pas nécessairement amené à éditer de nombreuses photos pour vos clients, vous devez en comprendre les bases. En effet, le webdesigner doit savoir comment redimensionner et compresser correctement les images pour qu’elles soient adaptées au web. Les professionnels savent comment découper une image afin qu’elle s’intègre dans le design de manière adéquate. Le format du fichier doit parfois être changé pour mieux répondre à vos besoins. Photoshop offre plus de contrôle sur les images tramées (ou les images à pixels comme les photographies).

B. Adobe Illustrator

Vous devrez être capable d’utiliser un programme efficace avec les polices de caractère et les images vectorielles (qui ne contiennent pas de pixels). Si vous souhaitez utiliser une police de caractère spécifique sur un site web par exemple, il ne suffit pas de l’inclure dans le code de programmation. Il faut au lieu de cela créer une image pouvant être placée comme un élément graphique au sein du design. De cette manière, chacun voit la même chose. Il vous faudra éventuellement ajuster les couleurs du logo ou créer des boutons personnalisés pour vos clients, d’où l’importance de savoir comment utiliser Illustrator.

C. Adobe animate

La plupart des webdesigners ont été formés à l’utilisation d’Adobe Flash pour les sites web. Adobe a interrompu Flash pour le remplacer par un outil similaire du Creative Cloud appelé Animate. Ce programme permet à l’utilisateur de transformer les images vectorielles et le texte en animations. Cela est très utile pour que les sites web et les applications suscitent de l’intérêt et de l’engagement.

D. Adobe Dreamweaver

Bien entendu, les webdesigners doivent comprendre comment écrire et éditer un code de programmation. Dreamweaver est un éditeur de texte disposant d’outils pour vous aider à coder plus rapidement. Des conseils intégrés au programme vous permettront d’apprendre des langages tels que l’HTML et le CSS plus vite. Les coloris spécifiques et les aides visuelles peuvent aider à limiter les erreurs. La prévisualisation en temps réel ainsi que les fonctionnalités d’édition aident à rendre le travail efficace sur la plateforme. Cela permet en même temps de créer des designs ‘responsive’ (ou réactifs) qui accommodent le contenu à toutes les tailles d’affichage.

II/ Les langages de programmation

Il est difficile de travailler dans le domaine du développement web sans connaître aucun langage de programmation. En effet, vous aurez du mal à connaître toutes les possibilités si vous ne travaillez qu’avec des programmes. Voici les langages de programmation les plus couramment utilisés par les développeurs web. Il est judicieux de se familiariser avec ces langages dont l’apprentissage fait partie de la formation webdesigner.

A. HTML et CSS

Certains des webdesigners les mieux rémunérés sont ceux qui connaissent le HTML et le CSS. D’une part, ce sont les langages basiques qui vous aideront non seulement à apprendre à coder, mais aussi à éditer les codes. Le HTML établit la structure et le contenu de la page tandis que le CSS contrôle le design. D’autre part, si de nombreux professionnels indépendants n’apprennent pas ces langages, il s’agit d’un passage obligatoire pour ceux qui veulent être diplômés d’une formation webdesigner.

B. Javascript

Il s’agit de l’un des langages de programmation les plus demandés, il est donc important pour les webdesigners de le connaître. La capacité du Javascript à fonctionner sur plusieurs explorateurs web est très importante pour les sites web interactifs. Ainsi, il peut notamment être utilisé pour créer des jeux et des applications.

C. Flash

Flash est également un langage interactif souvent utilisé pour les jeux, applications, animations et autres. Le Flash n’est pas une nécessité pour devenir webdesigner, mais c’est un outil supplémentaire qu’il est bon d’avoir sous la main. Pour certains, le Flash est considéré comme étant ‘en voie d’extinction’. En effet, connu pour ses dysfonctionnements entraînant l’explorateur web dans sa chute, le Flash ennuie beaucoup de gens. Un bon nombre de bannières publicitaires clignotantes des sites web sont des bannières Flash, ce qui n’a pas donné à ce langage une bonne réputation.

D. Python

Beaucoup de webdesigners considèrent le Python comme un langage de débutant. Cependant, Google, Instagram et Pinterest se basent sur ce langage pour faire fonctionner leurs plateformes. Par ailleurs, Python fonctionne sur les ordinateurs de bureau comme sur les appareils mobiles.

E. PHP

Des sites web tels que Facebook, WordPress et d’autres utilisent le PHP. Tous les développeurs web n’ont pas à connaître le PHP, mais ceux qui veulent être capables de développer sur WordPress devront connaître ce langage. En effet, il ne s’agit pas d’un langage pour débutant, seuls ceux qui sont avancés dans leurs études supérieures et les professionnels aborderont le PHP.

III/ Les formations

A. La détention d’un diplôme

La meilleure manière de certifier de son expertise du webdesign est d’avoir un diplôme ainsi qu’un portfolio bien fourni. En effet, la plupart des entreprises ont plus de chances de vous engager si elles sentent que vous êtes qualifié à la tâche. Ainsi, les études supérieures montrent que vous avez au moins reçu l’enseignement des bases pour pouvoir utiliser les outils correctement. Elles enseignent la maîtrise des outils de base et des langages de programmation.

De plus, la formation webdesigner offre aussi une compréhension approfondie du design, des attentes des internautes et des meilleures pratiques en vue d’entrer dans ce domaine. Ainsi, les formations sont garantes d’une compréhension basique de la communication écrite et orale permettant de travailler de manière professionnelle avec clients et collègues. Aussi, beaucoup d’informations sont disponibles en ligne. Toutefois, l’expérience des enseignants, la compétition entre collègues et les projets exigeants sont une part essentielle de la formation d’un débutant au monde professionnel.

B. Les différentes formations

Ainsi, voici une liste non exhaustive des études de webdesign proposées par les différentes écoles et universités :

-Se former en 2 ans :

-Se former en 3 ans :

  • Licence arts et technologies de l’image
  • La licence audiovisuel et médias numériques
  • Licence professionnelle infographie et multimédia
  • La licence professionnelle techniques du son et de l’image
  • Les diplômes d’écoles spécialisées

-Se former en 5 ans :

  • Le Master professionnel arts, création et technologie numérique
  • Le Master professionnel création numérique spécialité design d’interface
  • Les diplômes d’écoles d’art (ENSAD, Beaux-Arts, etc.)

Vous avez terminé votre formation et souhaitez désormais ouvrir votre propre boîte de webdesigner ? Lancez-vous comme freelance et créez votre société avec Legalvision !

Nouveau call-to-action

20

No Responses

Ecrire une réponse