Tout savoir sur la prévoyance pour les auto-entrepreneurs

Maladies, accidents, arrêts de travail indépendants de votre volonté, personne n’échappe aux aléas de la vie, pas même les auto-entrepreneurs. Il est donc important de s’assurer, d’autant plus qu’un arrêt de l’activité d’un auto-entrepreneur peut être très difficile puisqu’il peut entraîner une absence de salaire. Et cela malgré les indemnités que peut vous verser votre régime obligatoire. Il peut donc être nécessaire d’envisager la souscription à un ou plusieurs contrats de prévoyance afin de vous protéger ainsi vos proches et votre activité.

Qu’est-ce que la prévoyance ?

D’après le dictionnaire Larousse, la prévoyance est la « qualité de quelqu’un qui sait prévoir et qui prend des dispositions en conséquence ». Ainsi, dans le monde de l’assurance, les contrats d’assurance dépendance sont des contrats ayant pour but de d’anticiper les risques liés à la personne et de proposer des solutions à ces situations potentielles.

Souscrire à une assurance prévoyance, c’est donc anticiper certains événements et de vous mettre, vous et votre famille à l’abri des coups durs.

Pourquoi souscrire une assurance prévoyance ?

Bien qu’elle ne fasse pas partie des protections obligatoires pour les auto-entrepreneurs ou les indépendants, contrairement à la responsabilité civile professionnelle, l’assurance prévoyance est tout de même recommandée pour les auto-entrepreneurs, et cela, même si elle n’est que très peu connue par ces derniers.

En effet, malgré la couverture par e régime obligatoire des micro-entrepreneurs, ils sont très mal couverts en cas d’arrêt de travail, qu’il soit temporaire ou permanent. Une assurance prévoyance peut, en complément aux indemnisations du régime obligatoire, maintenir votre niveau de revenu et donc protéger votre famille, mais aussi votre activité dont les charges restent identiques que vous soyez en état de travailler ou non (en savoir plus sur la prévoyance : https://bonne-assurance.com/prevoyance/).

Quelles sont les garanties d’un contrat de prévoyance ?

Retraite, complément d’indemnisation lors d’un chômage, assurance décès, etc. Les pans de la prévoyance professionnelle sont nombreux. De ce fait, il est nécessaire de vous poser les bonnes questions afin de savoir si chacun de ces garanties vous sont nécessaires ou non. Ainsi, en façonnant votre contrat à vos besoins, ou en tout cas de la manière la plus adaptée possible, vous pourrez développer votre activité sans avoir la crainte, un jour, de ne plus pouvoir subvenir à vos besoins ou de laisser votre famille sans revenu.

Généralement, un contrat de prévoyance garantit des services en cas :

  • d’arrêt de travail: ainsi, si vous êtes dans l’incapacité de travailler suite à une maladie, un accident ou à un séjour à l’hôpital, vous ne perdrez pas autant de revenus que si vous n’étiez pas assuré. Ainsi, les indemnités prévues par le contrat de prévoyance s’ajouteront aux indemnités journalières que vous percevrez grâce au régime obligatoire (qui seront de 20 à 50 € par jour en moyenne).
  • d’invalidité: si vous vous retrouvez dans l’incapacité totale de reprendre votre activité après un accident ou une maladie, vous allez devoir trouver un moyen de compenser votre perte de revenus, mais aussi les frais que votre incapacité peut engendrer (comme pour l’installation de certains dispositifs qui vous seront nécessaires par exemple). Même si la SSI prévoit une rente pour cette situation, un contrat de prévoyance peut vous aider à maintenir votre niveau de vie de manière durable en mettant en place une rente mensuelle ou un capital se cumulant aux rentes du régime obligatoire.
  • de décès : en cas de décès, vos proches devront régler les derniers frais liés à votre activité, mais aussi trouver un nouveau revenu afin de maintenir leur niveau de vie. Là encore, le régime obligatoire prévoit le versement d’un capital. Mais un contrat de prévoyance peut vous permettre de mettre vos proches à l’abri des besoins découlant de votre décès.

Il existe d’autres garanties telles que pour la perte de revenus qui peuvent être intéressantes à étudier. Mais la question n’est pas de vous sur-assurer, seulement de vous assurer de la manière la plus adaptée, et sans vous ruiner, afin de vous protéger, vous et votre famille en cas d’aléas de la vie.

7

No Responses

Ecrire une réponse