Créer un camping: les étapes pour démarrer votre projet !

Créer un camping en France peut être difficile mais cela peut être une bonne source de revenu. Assurez-vous de bien considérer le lieu de l’emplacement, les réglementations et les coûts avant d’investir dans un camping.

La France est un paradis pour les campeurs. Le pays compte un peu moins de 9 500 sites enregistrés (y compris des sites de camping officiels et des zones de «campings naturels»). Ils peuvent accueillir plus de trois millions de personnes sur quelque 922 000 emplacements. En effet, c’est le premier pays d’Europe pour le camping et le deuxième dans le monde après les États-Unis. Les Français eux-mêmes constituaient la plus grande proportion de visiteurs en 2016, représentant 68% des réservations. Ils choisissent de passer leurs vacances d’été en camping. Pourquoi ? En raison de leur prix abordable, de leur esprit communautaire et de leurs divertissements. Ils sont très fidèles à leurs campings, reviennent année après année au même endroit, parfois même au même emplacement. Si vous souhaitez créer un camping, n’hésitez plus et lancez-vous !

Assurez-vous de choisir le bon emplacement

Pensez à l’expérience de vacances que vous souhaitez offrir à vos clients et au type de camping que vous souhaitez exploiter. La logistique, la maintenance et même votre clientèle seront évidemment différentes pour un camping en bord de mer ou de montagne, par exemple. Rappelez-vous également que votre saison de travail durera plus longtemps dans le sud. Les campings qui se portent bien en été sont généralement situés sur la côte. Des endroits comme la Normandie ou la côte atlantique attirent également des personnes qui restent plus longtemps. Parfois même des résidents permanents dans des mobile-homes. Créer un camping situé à la périphérie des villes peut être également une excellente idée car ils peuvent rester ouverts pendant toute l’année.

L’idéal serait de créer un camping avec du cachet mais pensez aussi à la taille des parcelles et à l’ombre. La facilité d’accès et la proximité des divertissements, des magasins, des restaurants et des activités sont importantes, à moins que vous souhaitiez offrir une expérience autour de la nature. Étudiez les bulletins météorologiques des années précédentes et faites des recherches sur vos concurrents. Y a-t-il une lacune sur le marché? Que proposerez-vous qui est différent des campings autour de vous? Assurez-vous que le terrain que vous souhaitez exploiter n’est pas dans une zone à risque d’inondation. Et vérifiez toujours les règles de planification avec les autorités locales avant de commencer votre projet.

Décidez quel type de camping vous voulez créer

Pensez au nombre d’emplacements que vous souhaitez gérer et à la taille du site que vous souhaitez exploiter. En moyenne, les campings français disposent de 111 emplacements, selon la Fédération Française des Campeurs, Caravaniers et Camping-Caristes. En France, deux types de campings existent. Vous pouvez choisir de:

  • Créer un camping déclaré, qui offre jusqu’à six emplacements pour un maximum de 20 personnes;
  • Créer un camping aménagé qui proposera plus de six emplacements.

Comprendre la réglementation pour créer un camping

Le camping déclaré nécessite une simple déclaration à la mairie. Vous devez fournir de l’eau potable, des douches et des toilettes. Certaines personnes exploitent par exemple des petits campings à partir de leur ferme. Le plan d’urbanisme local peut stipuler certaines conditions pouvant entraîner le refus de votre projet. Il est donc préférable de vérifier auprès des autorités locales avant de commencer.

Les campements aménagés nécessitent un peu plus d’organisation. Vous devrez demander un permis d’aménagement qui, en cas de succès, précisera le nombre d’emplacements pour tentes, caravanes et mobile-homes, l’aménagement du site et les installations à fournir. Le permis est valable trois ans. Vous devrez également demander un certificat de conformité des travaux une fois que tous les travaux auront été achevés pour vous assurer qu’ils sont conformes au plan d’urbanisme local. Il doit être rempli par un professionnel qualifié tel qu’un architecte spécialisé par exemple. Vous devrez également tenir compte de votre impact sur l’environnement (en particulier le traitement de l’eau).

Si vous gérez un camping aménagé, vous devrez également décider du statut que vous utiliserez. C’est assez compliqué car il varie en fonction de la durée de séjour de vos invités. Si vous choisissez un camping saisonnier, vous ne pouvez ouvrir que deux mois par an avec un maximum de 120 emplacements sur un terrain d’un hectare et demi.

Tout comme les hôtels, il existe un système d’étoiles – une à cinq – qui détermine des critères tels que le nombre d’emplacements que vous pouvez avoir par hectare. La Fédération Française des Campeurs, Caravaniers et Camping-Caristes et la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air disposent de sites Internet complets et vous pouvez toujours demander de l’aide à la mairie.

Commencer petit

Si vous souhaitez créer votre propre site, commencez avec un petit camping inscrit sur les conseils fonciers de votre propriété. Cela vous permet d’avoir une idée de l’activité et de gérer la charge de travail. Il est de plus en plus compliqué et très coûteux de créer un grand camping à partir de zéro ces jours-ci car les emplacements de mobile-home et une piscine sont, de nos jours, quasiment obligatoires. Donc un gros investissement sera sûrement nécessaire.

Envisagez de reprendre une entreprise existante au lieu de partir de zéro

L’avantage de reprendre un camping existant est que tout est déjà en place, des installations à l’enregistrement. Il vous suffira juste de reprendre les rênes. En décidant de reprendre un camping existant, vous hériterez de sa réputation et, espérons-le, de sa clientèle fidèle. Une fois que vous vous êtes installé, vous aurez la possibilité d’envoyer un bulletin d’information à ces clients fidèles pour vous présenter et demander s’il y a quelque chose qu’ils aimeraient changer ou conserver.

Il y a toutefois quelques points à prendre en compte. Tout d’abord, demandez à l’ancien gérant des registres détaillés du chiffre d’affaires, des réservations, etc., afin de vous familiariser avec le négoce. Aussi, vous pouvez solliciter les services d’un expert comptable afin qu’il vous donne une étude complète de toutes les dernières recettes, chiffres précis et taux d’occupation. Vous devez également vous assurer que toutes les normes et réglementations sont respectées et mises à jour pour éviter toute surprise coûteuse une fois les clés remises.

Soyez prêt pour un gros investissement initial

L’achat d’une entreprise sera généralement plus coûteux que l’achat d’une propriété résidentielle. Pour achetez un camping, estimez l’investissement d’environ 250 000€ à 300 000€ . Cela peut en effet sembler beaucoup mais la propriété est aussi votre outil de travail. C’est un investissement rentable. Un camping peut certainement être rentable à condition de travailler dur pendant que les autres profitent de leurs vacances. Le retour sur investissement peut être impressionnant – environ 50% de profit – même si cela représente principalement le profit pendant les périodes estivales.

Quel statut juridique choisir pour créer un camping ?

SAS, SARL, EURL ou SASU, quelque soit la forme juridique que vous choisissez pour créer un camping, nous vous aidons dans les formalités nécessaires à la création de votre entreprise.

Si vous êtes indécis, nos juristes experts sauront vous conseiller sur le statut juridique le plus adapté à votre activité. Pour cela, contactez-nous !

Créez votre entreprise en ligne !

3

No Responses

Ecrire une réponse