Vendre ses créations en ligne ou en boutique

Vendre ses créations

Vivre de sa passion, que demander de mieux ! Si vous aimez créer, et que l’idée de vendre vos créations vous est déjà passée par la tête, que ce soit pour arrondir les fins de mois ou pour en faire votre métier à plein temps n’attendez plus !  Mais pour que cela fonctionne, il existe plusieurs règles et étapes à respecter.

Sommaire :

I/ A savoir avant de se lancer
II/ Définir votre projet
III/ Quelle forme juridique choisir ?
IV/ Vendre ses créations en ligne
V/ Ouvrir un magasin
VI/ D’autres moyens de vente

I/ À savoir avant de se lancer

A) Droit d’auteur et propriété intellectuelle

Le droit de propriété intellectuelle protège les créateurs en leur donnant des droits de propriété exclusifs sur leurs créations. Par exemple, la propriété industrielle qui concerne les brevets, dessins, marques,.. ou la propriété littéraire et artistique pour les droits d’auteur.

Pour déposer votre marque, rendez-vous ici

B) Vendre ses créations légalement

Vous pouvez vendre vos biens sans être déclaré s’il s’agit de biens dont vous n’avez pas d’utilité et dont vous souhaitez vous débarrasser. En revanche, vous devez déclarer vos revenus que génèrent ces créations à partir du moment où vous les avez achetées ou fabriquées dans le but de les revendre. Ces revenus seront alors imposables et l’activité devra être déclarée. Dans le cadre de la création d’objets, le créateur devra se déclarer comme artisan.

Sachez qu’un commerçant est considéré comme tel lorsqu’il exerce des actes de commerce et qu’il en fait sa profession habituelle. Certains critères seront donc à respecter comme par exemple l’expédition à partir d’outils professionnels, la régularisation des revenus et de l’activité, l’achat dans le but de revendre et créer une marque autour de ses créations

De plus, les CGV (Conditions Générales de Vente), CGU (Conditions Générales d’Utilisation) et les mentions légales devront obligatoirement apparaître sur votre site Internet.

II/ Définir votre projet

Tout d’abord, avant de vous lancer dans l’aventure, il est primordial d’établir votre projet en  identifiant le type de produit que vous allez vendre (des bougies, des bijoux fantaisie en perles de rocailles, de la poterie, des sacs en tissu…). Pour cela, apprenez à connaitre votre cible, ses besoins et ses  goûts. Ainsi, vous trouverez votre marque de fabrique en vous différenciant de la concurrence.

III/ Quelle forme juridique choisir ?

Choisissez la forme juridique de votre entreprise en fonction de votre projet:

  • La micro-entreprise qui demande peu d’investissement financier est un régime fiscal qui peut être choisi par un entrepreneur individuel. Elle permet de bénéficier d’obligations fiscales et comptables allégées;
  • L’EIRL pour protéger un minimum votre patrimoine sans créer de société. L’entrepreneur est seul décideur. De plus les risques liés à l’activité de l’entrepreneur ne pèseront que sur son patrimoine professionnel;
  • L’EURL pour créer votre société dans un cadre sécurisant. L’associé unique ne pourra perdre que le montant de son apport, pas plus;
  • La SASU pour tout gérer de A à Z. L’associé unique pourra diriger son entreprise sans contrainte. Il n’aura pas besoin de convoquer des assemblées générales (AG).

Si vous avez encore des doutes sur la forme juridique à adopter, nos juristes experts vous accompagnent tout au long de la création de votre entreprise. Pour cela, contactez le 05 35 54 57 42 ou rendez vous sur legalvision.fr.

IV/ Vendre ses créations en ligne

La vente en ligne est un excellent moyen de vendre ses créations. Mais pour en voir les résultats, il est indispensable d’avoir une stratégie marketing efficace. Votre site internet est en quelque sorte votre « vitrine numérique ». C’est lui qui fait le lien entre le vendeur et le client.

Certains détails ne doivent pas être négligés, comme le nom de domaine (court et marquant), primordial pour un bon référencement.

Le plus gros du travail reste tout de même la conception du site et son visuel. Pour cela, la meilleure solution reste les plateformes d’hébergement comme WordPress, Prestashop, Wix, etc…

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui élaborera un site moderne et efficace afin d’augmenter vos ventes en ligne.

Les plateformes de vente en ligne

Certains sites comme Etsy, Amazon, eBay ou Priceminister vous proposent de créer un compte professionnel afin de mettre en vente vos créations sans avoir a créer votre propre boutique en ligne. Ils sont un excellent moyen de tester préalablement la vente de vos produits.

V/ Ouvrir un magasin

Une fois que l’emplacement de votre boutique est définit, pensez à son agencement. Celui-ci déterminera l’image de votre marque que vous souhaitez laisser à vos clients. Le moindre détail aura son importance, que ce soit le mobilier, les lumières, la musique, les couleurs, les odeurs. Donnez envie au client de venir chez vous !

Les démarches administratives

Tout d’abord, il faut procéder à l’enregistrement de votre boutique au Registre du Commerce et des Sociétés. Ensuite, rapprochez-vous du Centre de Formalités des Entreprises. Il vous aidera avec les différentes instances administratives comme le greffe du tribunal de commerce, l’INSEE, etc.

Vous avez des doutes ? Contactez-nous 

VI/ D’autres moyens de vente

A) La vente à domicile

Commencez à parler de vos créations dans votre entourage et la bonne vielle technique du bouche-à-oreille se chargera de vous faire connaitre. La présentation de vos créations pourra se faire par le biais de petites réunions avec vos amis et leurs connaissances afin d’élargir votre réseau.

B) Les marchés

Profitez des marchés de Noël, des foires, des marchés d’été et des vides greniers pour vendre vos créations. Pour prendre connaissance de ces opportunités de vente, renseignez-vous auprès de la chambre de commerce et de la mairie de votre ville.

C) Le dépôt-vente

Le dépôt-vente est un excellent moyen de vendre vos créations sans vous soucier de la vente. Cependant, il est essentiel de vérifier certains points. Par exemple, en cas de soucis, pensez à mettre en place un contrat; calculez le prix de vente de la création en prenant en compte la TVA et la commission du dépôt-vente; assurez vous de la bonne disposition de vos produits afin qu’ils soient mis en valeur; avant de vous engager, assurez-vous de la bonne réputation du dépôt-vente.

En effet, si vous n’avez pas le temps ou l’énergie de vendre vos créations vous-même, le dépôt-vente le fait pour vous. Ainsi, vous gagnez du temps et de l’argent.

Vous n’avez plus qu’à choisir le moyen de vente qui vous convient le mieux. Sachez que vous pouvez en utiliser plusieurs afin de multiplier vos ventes et de viser plus de clients.

William Leroy

William Leroy

William est juriste chez Legalvision, bénéficiant de la formation d'un double diplôme en droit des affaires et en école de commerce, il a un fort attrait pour le droit des sociétés.

Recommended Articles

51 Comments

  1. Avatar

    Bonjour,
    Si je cherche à vendre des vêtements en petite quantité sous forme de micro-entreprise j’ai quelques interrogations.
    Peut-on trouver un magasin de vente de vêtement en ville qui est dans la capacité de vendre les vêtements que je veux vendre sortie d’usine? Y a t-il des conditions particulières ?
    Quel genre de contrat ce fait-il entre le magasin et moi-même ?
    Merci

    1. Valentin Giandomenico
      Valentin Giandomenico

      Bonjour,

      De manière générale, les magasins de vêtements ne vendent pas de vêtements dans une optique que l’acheteur les revende par la suite.
      Par ailleurs, les prix pratiqués par les magasins impliqueraient de revendre à un prix supérieur pour dégager une marge, ce qui peut impliquer de vendre à des coûts trop importants pour se constituer une clientèle.
      La plupart des vendeurs de vêtements s’approvisionnent donc directement auprès de fournisseurs, locaux ou internationaux, avec lesquels ils concluent des contrats d’approvisionnement.
      Il conviendra également de bien faire attention à respecter les droits de propriété intellectuelle/industrielle existants, et de ne pas commercialiser de marchandises contrefaisantes.

      Bien à vous.

  2. Avatar

    Bonjour,
    je ne comprends pas votre phrase « Vous pouvez vendre vos créations sans être déclaré s’il s’agit de biens dont vous n’avez pas d’utilité et dont vous souhaitez vous débarrasser. » Je pense que vous vouliez dire vendre des biens et non pas des créations car il est interdit de vendre des créations sans être déclaré. En effet, a partir du moment où des créations sont fabriquées dans le but de les revendre, c’est de l’artisanat, il faut déclarer ses revenus et son activité. S’il s’agit de biens dont on a pas l’utilité et dont on souhaite se débarrasser c’est qu’il s’agit de biens d’occasion (et non pas de créations). Ses biens d’occasions peuvent se vendre par exemple sur des brocantes, au maximum 2 fois par an.
    Merci, Isabel

    1. Valentin Giandomenico
      Valentin Giandomenico

      Bonjour,

      Il s’agit là d’une erreur de l’auteur que nous allons nous empresser de corriger.
      Nous vous remercions pour votre retour.

      Bien à vous.

  3. Avatar

    Bonjour, je me demandais s’il était légal d’acheter des hydrolats à une marque sur amazon par exemple, comme la marque Laino qui vend des eaux florales, faire ma propre recette de démaquillant en mélangeant plusieurs hydrolats et huiles de différentes marques et créer mon propre démaquillant afin de le vendre. Est-ce illégal, dois-je contacter les marques pour leur demander le droit d’utiliser leurs hydrolats, et sinon comment pourrais-je trouver des produits bruts? J’ai l’impression que pour les eaux florales c’est un peu plus compliqué de trouver des produits et les revendre sous sa propre marque sous forme de e-commerce que pour des objets en plastique ou accessoires par exemple

    Merci,
    Cordialement

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Tout dépend si l’utilisation des hydrolats est soumise à consentement préalable du créateur ou non . En principe, vous pouvez utilisé les hydrolats pour créer votre parfum.
      En ce qui concerne, les produits bruts, il faut se rapprocher directement des fournisseurs de ces produits.

      Bien à vous.

  4. Avatar

    Bonsoir,
    Je suis en micro entreprise (sans TVA) dans le domaine de la couture, ma question serait, puis-je vendre mes créations à des revendeurs ?
    Comment lancer le démarchâge pour que le facteur TVA ne soit pas une contrainte ?
    Merciiiiiiii

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Vous pouvez vendre vos créations.

      De plus, l’auto-entrepreneur est en franchise de TVA jusqu’à certains seuils de chiffre d’affaires fixés depuis le 01/01/2018 à 82 800€ en achat-vente et 33 200€ en services.

      Toutefois, en cas de dépassement de ces plafonds, il perd le bénéfice du régime, et l’assujettissement à la TVA devient effectif dès le 1er jour du mois de dépassement.

      Bien à vous.

  5. Avatar
    Georges amandine

    Bonjour,
    J’ai un projet pour créer des objets de décoration moi même puis les vendre mais je ne sais pas dutout comme ça se passe j’aurai voulu avoir des informations s’il vous plaît

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Pour commencer, il faut élaborer un business plan et bien définir votre projet, vos moyens de financement…
      Par ailleurs, il faut déterminer le statut juridique que vous souhaitez adopter pour exercer votre activité : SAS/SASU/SARL…

      Bien à vous.

  6. Avatar

    Bonjour, je voudrais vendre des foulards et des reproductions de peintures. Les vendres en boutique, marché de Noël, salons. Est-ce légal de monter une association artistique, d’être employée et rémunérer pour le travail engagé.

    Merci

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Une association peut embaucher des salariés, quelle que soit sa taille, son domaine d’activité et son régime fiscal, du moment qu’elle est déclarée et qu’elle dispose d’un numéro Siret.

      Bien à vous.

  7. Avatar

    Bonjour,
    Dans le cas suivant: un particulier veut vendre une application (logiciel) qu’il a créé à une entreprise. Faut-il obligatoirement déclarer cette vente et faut-il impérativement créer une entreprise si la vente est unique et exceptionnelle. Si le particulier n’en fait pas sa profession habituelle quelles sont les démarches à entreprendre ?

    Cordialement.

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Il s’agit d’une simple cession de logiciel et ne correspond pas à l’exercice d’une activité professionnelle nécessitant la création d’une société. Il suffit juste de rédiger un contrat de cession pour déterminer : le prix, la chose vendue et ses caractéristiques et les droits et obligations de chaque partie…

      Bon à savoir
      LegalVision se charge de la création de votre société. Nos juriste réalisent toutes les démarches.
      https://www.legalvision.fr/creer-societe

      Bien à vous,

  8. Avatar
    pailler annie

    bonsoir
    je suis ME et je souhiaterai ouvrir une boutique de createurs en depot avec participation e commision sur les vente
    que me conseillez vous comme forme juridique on m’a parlé d’une boutique sous forme associative loi 1901
    merci beaucoup

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Vous avez la possibilité d’opter pour différentes formes juridiques : EURL, SASU, EIRL.
      En ce qui concerne l’association loi 1901, celle-ce est caractérisée par sa finalité non lucrative. Toutefois, elle peut mettre en place une activité commerciale, à condition de rester dans le cadre de son statut juridique. Par ailleurs, l’activité de vente doit figurer dans les statuts.

      Bon à savoir :

      Confiez la création de votre votre société à Legalvision. Nos juristes se chargent de toutes les démarches :
      https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/

      Le service de création comprend :
      – La rédaction des documents juridiques (Statuts, M0, ACCRE…) ;
      – La publication de l’annonce légale ;
      – L’enregistrement auprès du greffe.

      Bien à vous,

  9. Avatar

    Bonjour
    Je souhaite créer ma micro-entreprise (auto entrepreneur ). Je crée des articles textile et de décoration. Dois je justifier d’un diplôme dans ce domaine d’activité et pour pouvoir être inscrite comme artisan à la chambre des métiers et de l’artisanat ?
    Merci de votre réponse.

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Il n’est pas nécessaire de justifier d’un diplôme pour exercer une telle activité.
      Pour plus d’informations, contactez nous :
      https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      Bien à vous,

  10. Avatar

    Bonjour

    A mes heures perdues, notamment la nuit, je réalise des articles de déco ( tableau, déco de table..) que je vends à mes copines pour participer au financement d’achat de matériel médical pour mon fils malade ( matériel non remboursé). J’envisage de les vendre sur des marchés les we car j’ai une activité professionnelle la semaine. Comment les vendre en toute légalité ? micro ou auto entreprise ? association pour enfant malade ? je vous remercie de votre réponse parce que je suis perdue dans les démarches

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Vous pouvez adopter le statut de micro-entreprise comme de société commerciale.
      Sachez qu’avec Legalvision, vous pouvez créer votre société en 48h seulement
      https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/

      Bien à vous.

  11. Avatar

    Bonjour. Je fabrique des bijoux pour mon usage personnel. Pour financer une partie de mon hobbie je pensais vendre quelques-unes de mes créations. Est ce que je suis obligée de me declarer micro-entreprise ? Même pour un bracelet vendu à l’année ? Merci de votre réponse et très bonne journée.

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Il est nécessaire d’avoir un statut lorsque la vente constitue votre profession habituelle.

      Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter :
      https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      Bien à vous.

  12. Avatar

    bonjour

    je voudrais proposer des kits déco de fête a imprimer sur un site crée spécialement a cela
    dois je créer une entreprise pour cela ?
    merci d’avance pour votre retour

    1. Zineb MORABITE
      Zineb MORABITE

      Bonjour,

      Votre activité doit être exercée dans un cadre légal. Il convient donc d’adopter un statut.

      Sachez qu’avec Legalvision, vous pouvez créer votre société en 48h seulement :
      https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/

      Bien à vous.

  13. Avatar
    Menager claudine

    Bonjour,
    Un particulier, non commerçant ,non auto entrepreneur, peut il légalement vendre ses créations manuelles sur 1 marché de noël organisé par une association de son village?juste une ou deux fois par an???

    1. Avatar
      Mathilde ANNE

      Bonjour,

      Il faut déclarer les revenus tirés de cette activité à l’administration fiscale.

      Bien à vous.

  14. Avatar

    Bonjour je dessine des portraits sur papier et toiles que je souhaite vendre via mon site internet. Ce ne serait pas mon activité principale puisque je suis salariée en tant que graphiste. Quel statut dans ce cas ? Micro entreprise ou MDA ou chambre des métiers et de l’artisanat ?
    Merci

    1. Avatar

      Bonjour Laura,

      Vous pouvez opter pour la micro entreprise pour sa facilité de gestion. Cependant, l’EIRL et l’EURL sont aussi des choix pertinents car ces statuts vous permettront de protéger votre capital personnel en cas de problème.

      Bien à vous,

  15. Avatar

    Bonjour,

    Je suis salariée dans une association et voue une passion pour la création d’invitations et décos pour enfants. Depuis quelques temps, en publiant ce que je fais sur les réseaux sociaux, je suis sollicitée par mon entourage pour réaliser des créas en tout genre.
    J’aimerais me lancer en parallèle de mon emploi actuel qui est à plein temps. Pour cela, je souhaiterais être orientée sur le statut le plus adapté et le moins coûteux car le but est d’allier ma passion au plaisir des autres.
    Pouvez-vous m’orienter au mieux dans mon choix?
    Merci pour votre réponse !

    1. Avatar
      Mégane Gorzerino

      Bonjour,

      Il existe plusieurs formes de sociétés unipersonnelles ainsi que d’autres statuts variés pouvant être adaptés à votre activité.

      Le statut d’auto entrepreneur est par exemple particulièrement adapté aux petites activités. L’un des atouts majeurs de ce régime est d’ailleurs de permettre une création simple et rapide. De plus, ce statut présente des régimes sociaux et fiscaux particulièrement attractifs. Il peut par exemple bénéficier du régime micro social simplifié ainsi que le régime fiscal de la micro entreprise.

      En outre, il existe aussi d’autres formes sociales avantageuses pour ce type d’activité : l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) ou encore l’EURL. Dans le cas où l’entrepreneur choisit l’EURL, il peut par exemple bénéficier sous certaines conditions du régime de la micro entreprise. En outre, le patrimoine personnel de l’associé unique est distinct du patrimoine de l’entreprise ce qui permet de protéger son patrimoine personnel.
      Enfin, au sein de l’EIRL, le patrimoine fait aussi l’objet d’une séparation, peu de formalités sont nécessaires et il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés.

      Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter nos juristes qui seront ravis de vous accompagner dans votre projet de création d’entreprise !
      https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      Bien à vous,

  16. Avatar
    Stéphanie REVEILLON

    Bonjour, depuis peu de temps je realise diverses choses en couture comme des lingettes, des corbeilles, des sacs.
    Plusieurs personnes me disent que je devrais vendre mes créations car je me debrouille bien.
    J’ai regardé mais je ne trouve pas comment faire car je n’ai pas de diplôme en couture, il s’agit d’une passion et je serais heureuse de pouvoir arrondir mes fin de mois avec.
    Pouvez vous m’aider svp ?
    Cordialement
    Mme REVEILLON

    1. Avatar
      Mégane Gorzerino

      Bonjour,

      Il n’est pas forcément nécessaire d’être titulaire d’un diplôme quelconque pour exercer ce type d’activité.
      Au vu de votre situation, le statut de l’auto entreprise peut par exemple s’avérer être intéressant pour vous. Il vous permettra de vendre vos créations.

      LegalVision vous accompagne dans la création de votre autoentreprise :
      https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/statut-auto-entrepreneur

      Bien à vous,

  17. Avatar
    Sabrina Letang

    Bonjour, je crée des articles en tissus lingettes lavables sacs portefeuilles articles de cuisine.. j’aime aussi créer en recyclant de vieux vêtements ! Je ne suis pas diplômée en couture donc je ne peux pas être artisan ?
    Le statut de micro-entrepreneur marché dans mon cas?

    Merci pour votre réponse

    1. Avatar
      Gianni De Georgi

      Bonjour,

      Seuls trois types de statut juridique d’entreprise permettent d’avoir ce régime :
      – L’entreprise individuelle (EI) ;
      – L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ;
      – L’EURL dont le gérant est associé unique.
      Notons que les deux premières sont des entreprises individuelles et non des sociétés. Cela permet d’avoir des formalités juridiques de création très simples.

      Par ailleurs pour pouvoir bénéficier du régime de la micro-entreprise, l’auto entrepreneur doit veiller à ne pas dépasser un certain plafond de chiffre d’affaires.
      – 70 000 euros concernant les prestations de service et activités libérales ;
      – 170 000 euros s’agissant des activités de vente de marchandises et d’hébergement.

      Les activités non réglementées ne demandent pas de conditions particulières, cependant même sans diplôme vous pourrez toujours revendiquer la statut d’artisan en justifiant d’une activité professionnelle d’au moins 3 ans dans votre métier.

      Pour la création de votre auto-entreprise n’hésitez pas à contacter nos experts pour des formalités simplifiées : https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/statut-auto-entrepreneur/?hsCtaTracking=ba7d5e69-f4dd-4d68-9bf2-4d2429a07b2a%7C817ca3d4-cef4-4de2-8d93-ed93540a6db1

      Enfin n’hésitez pas à consulter notre guide complet des auto-entrepreneurs : https://blog.legalvision.fr/2019/03/26/devenir-auto-entrepreneur-en-2019-tous-les-conseils-des-experts/

      En espérant avoir pu vous être utile.

      Bien à vous.

  18. Avatar

    Bonjour, j’aime beaucoup faire du crochet et suite à mes études en master de FLE je suis actuellement en recherche d’emploi mais j’aimerais vendre mes créations et les plans de réalisation. Serait-il intéressant pour moi de créer une micro entreprise ?
    Cordialement.

    1. Avatar
      Gianni De Georgi

      Bonjour,

      Le régime de la micro-entreprise est ouvert à tous les entrepreneurs qui ne dépassent pas
      – 170 000 euros de chiffre d’affaire pour les activités de vente de marchandises, d’objets, de fournitures et de denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de prestation d’hébergement (hôtels, chambres d’hôtes, meublés de tourisme),
      – 70 000 euros de chiffre d’affaire pour les autres activités de prestation de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC).

      Pour en savoir plus sur les formalités n’hésitez pas à consulter notre autre article sur le sujet : https://blog.legalvision.fr/2019/06/24/creation-micro-entreprise-en-ligne-gratuit/

      Enfin nos formalistes pourront faciliter nos démarches, n’hésitez pas à les contacter : https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/statut-auto-entrepreneur

      En espérant avoir pu vous être utile.

      Bien à vous.

  19. Avatar
    Tiffanie Cousin

    Bonjour , j’aimerais ouvrir une petite boutique en ligne où je pourrais vendre mes soin visage (peut-être même faire des formule bio/vegan,…) je me demande si je doit déposer un brevet quelque chose du genre

    1. Avatar
      Gianni De Georgi

      Bonjour,

      Il semble que vos produits puissent être assimilés à des produits cosmétiques tels que définis comme suit : « toute substance ou mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles ». Il vous faudra donc constituer un dossier DIP puis effectuer des tests et des démarches administratives.

      Nous vous incitons très fortement à lire le document suivant publié par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, qui regroupe toutes les questions que vous pourrez vous poser : https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/6733575728ba78af0829d41102651e82.pdf

      Par ailleurs si vous voulez créer votre entreprise, les experts de LegalVision peuvent vous accompagner et faciliter vos démarches : https://www.legalvision.fr/creation-dentreprise/creation-societe-civile/?hsCtaTracking=86c3a063-924b-434b-8833-693f4b3b5f19%7C5ccf1124-85c6-4f0e-8209-f27cdc13678b

      En espérant avoir pu vous être utile.

      Bien à vous.

  20. Avatar
    Juliette Perchenet

    Bonjour,
    Je souhaite ouvrir mon entreprise en tant que créatrice d’articles textiles (sacs, accessoires..) et papeterie (carnets, affiche, cartes), je suis perdue sur le statut que je dois adopter. En effet le production graphique est affiliée au régime des artistes-auteurs et la production textile non.

    1. Avatar
      Gianni De Georgi

      Bonjour,

      L’activité d’artiste-auteur comprend la création de maquettes de dessins, de motifs, de décorations, de cahiers de tendances et de leurs déclinaisons (gammes de couleurs, motifs placés…) destinées à être éditées par des éditeurs dans le domaine du tissus. Mais sont exclus les croquis de modèles de vêtements, des dessins de modèles d’objets, ayant vocation à être utilisés au regard de leur fonction.

      En tout état de cause vous pourrez sans doute revendiqué le statut d’artiste-auteur pour vos dessins mais pas pour leur concrétisation en articles matériels. Cela étant dit, le droit de la propriété intellectuelle est évolutif et la définition d’un auteur-artiste reste assez flou.
      Par ailleurs il vous faudra déposer votre marque et créer votre société, pour ce faire les experts de LegalVision peuvent vous aider à faciliter vos démarches :https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      En espérant avoir pu vous être utile.

      Bien à vous.

  21. Avatar

    Bonjour,
    J’ai créé un statut d’auto entrepreneur en création couture et accessoires fin 2019. Je vends donc mes articles à des particuliers. Je souhaiterai démarcher des professionnels afin qu’ils puissent revendre mes articles sur leur surface de vente. Un des magasins démarché est intéressé et me demande une grille tarifaire en prix de vente aux professionnels. Quels tarifs appliquer par rapport au prix de vente client que j’applique habituellement ? Quels démarchent dois-je effectuer ?

    Ex : je vends un produit X à 10€ aux particuliers sur les marchés.
    Si je vends ce produit à un professionnel à 7,40€ il pourra appliquer 35% de marge pour atteindre 10€ (mon prix de vente aux particuliers)
    mais lorsqu’il ajoutera la TVA, cela lui fera un prix de vente au public de 12€.
    Quel est le principe à utiliser dans ce cas ?
    dois-je baisser mon PV aux pros pour qu’ils revendent les produits aux mêmes prix que moi ou est-il courant que les pros vendent plus cher les mêmes produits que les artisans sur les marchés ?

    1. Avatar
      Vincent Jauniau

      Bonjour,

      A vous de fixer vos tarifs de manière à ce que cela soit rentable pour vous. Cependant, dans la mesure ou les professionnels sont amenés à être des clients réguliers, il n’est pas inhabituel de leur accorder des prix préférentiels.

      Bien à vous.

  22. Avatar

    Bonjour,

    Je souhaite créer des objets personnalisés (porte clé, cadre décoratif personnalisé avec un sticker, plaque de mariage personnalisé, stylo personnalisé etc etc.. ). J’apposerais mes autocollants crées par moi même sur n’importe quel support et je revendrais via une plateforme de vente en ligne mes objets personnalisés.

    Je n’ai pas trouvé le domaine d’activité pour ce vente. Je souhaite créer une micro entreprise mais je me trouve bloquée au niveau du domaine.

    Est ce que je relève de la vente pure de siple marchandise ? de la création ? ou bien encore plutot d’un service puisque c’est de la personnalisation ?? je suis perdue
    Je vous remercie par avance pour votre aide.

    Bien à vous

    1. Vincent Jauniau
      Vincent Jauniau

      Bonjour,

      D’après ce que vous me dites, votre activité relève relève de la création.

      Bien à vous.

  23. Avatar

    Bonjour,
    En attendant de décrocher un CDI, je suis en parallèle artiste peintre, graphiste et illustrateur via la MDA. Aujourd’hui, je souhaite me rapprocher des sites comme Redbubble, Etsy, Society6… pour la production de mes créas sur différents supports. Et je compte m’orienter vers la micro-entreprise pour commencer. Je me suis plusieurs fois rendu sur le site « https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Declaration » pour débuter la déclaration de mon auto-entreprise. Mais je ne vous cache pas qu’on s’y perd rapidement à cause de l’embarras de choix. je n’arrive jamais à remplir totalement le formulaire de la CFE. ( Est-ce avantageux de cocher l’option EIRL ?) A moins que je me trompe, mais je ne pense pas être dans l’artisanat ni dans la prestation de services. Une réponse floue génère de doutes dans mes pensées. je m’en mêle les pinceaux, et je suis obligé de procrastiner 🙁 .
    Quelle est donc la démarche à suivre pour un profil comme le mien svp ? En attendant vos lumières, qui je pense, m’aideront beaucoup, je me demandais si ce n’est pas plus sage de lancer ma micro-entreprise en début de trimestre 2021 afin de pleinement bénéficier de l’Acre pendant 12 mois. Qu’en pensez-vous ?
    Je reste à votre disposition pour + d’infos…

    1. Vincent Jauniau
      Vincent Jauniau

      Bonjour,

      Je ne dispose pas d’assez d’éléments pour vous répondre personnellement. Vous pouvez contacter notre équipe de juristes qui se fera un plaisir de vous répondre : https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      Bien à vous.

  24. Avatar

    Bonsoir,

    Depuis quelques mois je me suis lancée dans la création d’objets et de bijoux en résine. Cette activité était avant tout un passe-temps, un plaisir personnel. Seulement maintenant, j’envisage de vendre mes créations par le biais du site Etsy comme cité dans l’article.

    Sachant que l’ouverture d’un compte chez Etsy serait pour moi un test pour voir si je réussis à vendre mes créations, j’ai donc quelques questions :

    – Suis-je dans l’obligation de me déclarer sous un statut en particulier ? (Auto entrepreneur, micro entreprise, artisan…)

    – Si oui, quel sera donc le statut concernant mon activité ? Auto entrepreneur ou artisan ?

    J’ai beau me renseigner sur divers sites et notamment celui d’Etsy, je ne trouve pas de réponse précise et je suis perdue avec autant d’informations différentes…
    Je tiens à préciser qu’il nous est informé qu’Etsy n’exige pas que l’on ait « une licence commerciale » pour vendre sur leur site, mais que « nous devons respecter les lois qui s’appliquent à nous en tant que petite entreprise de vente en ligne » … Qu’est-ce que cela signifie au final ? J’ai du mal à saisir ?

    Sinon, des personnes de mon entourage (aucunement dans ce milieu) m’ont informée que si je ne faisais pas de bénéfices avec la vente de mes créations, il était donc inutile de me déclarer en tant qu’auto entrepreneur… Est-ce vrai ?

    En n’oubliant pas que ce n’est même pas certain que je vende mes créations… est-ce vraiment utile d’être déclarée ?

    Je m’excuse pour ce long message et vous remercie d’avance pour votre réponse.

    1. Vincent Jauniau
      Vincent Jauniau

      Bonjour,

      Dans la mesure où vous souhaitez commercialiser vos créations, une structure juridique sera nécessaire. A vous de comparer les différentes structures pour savoir quelle est la plus adaptée à vos besoin (l’entreprise individuelle sous le régime de micro entreprise est idéale pour débuter). Pour plus d’informations, vous pouvez contacter nos juristes : https://www.legalvision.fr/contactez-nous/

      Bien à vous.

  25. Avatar
    PELLEGRIN carole

    Bonjour ,
    je voudrais savoir si on a une boutique sous forme de SASU peut on créer des objets , cadres, coussins, pochettes et les revendre ensuite dans la boutique ? bien sur je pense qu’il faudra acheter la matière première avec le compte de la boutique .
    mais faut il etiqueter les articles sur la provenance etc …?
    merci pour vos reponses

  26. Avatar

    Bonjour,
    j’ai pour projet d’ouvrir une boutique où il serait disponible à la vente mes créations à savoir: des vêtements, de la décoration, des illustrations et tableaux.
    J’aimerais aussi pouvoir mettre en vente de la fripe et de la décoration vintage ! Quel statu dois-je choisir pour allier les deux ?

    Si je veux aller encore plus loin j’avais aussi l’idée de mettre en vente les créations d’autres artistes pour compléter l’univers que je veux créer. Pour cela je pensais à la location d’un espace dans la boutique physique directement. Est ce possible si je suis locataire des murs ?
    Sinon, prendre une commission sur les ventes, là encore, avec quel statu il est possible de le faire ?
    Merci !

  27. Avatar

    Bonjour,
    J’aimerais créer une boutique Etsy pour y vendre mes designs sur des produits tels que des mugs, tote bag, tshirts, etc…. Il s’agit de Print on demand. J’aimerais également y vendre des produits dématérialisés (téléchargement numérique) afin de proposer au client de personnaliser le produit que je voudrais vendre (cartes postales, cartes de voeux, etc…. )
    Je me pose pas mal de questions sur le statut de Micro Entrepreneur qui je pense serait idéal dans ce genre d’activité en ligne.

    – Pour faire l’activité de vente de produits POD (print on demand) sur boutique Etsy, quel domaine choisir lorsque l’on s’inscrit en tant que ME ? Est-ce le domaine d’Internet en général ?

    – Comment cette activité est considérée : comme de la prestation de service ou de la vente de marchandise ?

    – Il me semble qu’il faut décrire aussi l’activité dans laquelle on veut se lancer quand on s’inscrit en tant que ME. Comment décrire au mieux cette activité de POD ?

    – Quelle est le code APE en relation avec ce type d’activité ?

    – Si je fais appel à des société POD étrangères telles que Printful (US), Printify (GB), faut-il payer des impôts et taxes dans le pays en question ou en France uniquement ?

    – Comment faire ses déclarations et que déclarer ? Faut-il déclarer ce que l’on reçoit ou bien le prix total (HT ou TTC) que le client paie pour le produit en question (avec les frais Etsy et autres) ?

    – Il me semble que dans le statut de ME, on est pas redevable de la TVA tout de suite, à moins de dépasser un certain seuil. Mais sur Etsy, quand un client paie pour un article, il paie aussi la TVA non ? Du coup comment cela se passe pour la déclaration de CA ? la TVA est-elle a déclarer ?

    Merci d’avance pour vos lumières sur ses questions.

    Bien cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *