Ouvrir une entreprise de nettoyage

Une entreprise de nettoyage peut être générale ou spécialisée. Et pour cause, elle peut viser des entreprises, des hôpitaux, des services publics ou des particuliers. Elle peut même se spécialiser dans le nettoyage de voitures. De ce fait, elle peut avoir de nombreuses missions, entre autres le lavage auto à haute pression, le lavage des vitres, l’entretien des locaux commerciaux ou industriels après un sinistre ou au quotidien, le nettoyage des matériels médicaux… Dans tous les cas, c’est un métier qui demande beaucoup de rigueur et de la discipline. Vous envisagez d’ouvrir une entreprise de nettoyage ? Nous vous donnons toutes les astuces pour réussir à ouvrir entreprises de nettoyage.

Comment ouvrir une entreprise de nettoyage : préambule


Avant de parler formalités administratives, parlons des essentiels.


Pour réussir dans ce métier, il faut de la rapidité, de la disponibilité et une vraie passion. Par ailleurs, il faut être un bon manager, un bon gestionnaire, un bon manager et un bon commercial. En un mot, il faut plus qu’une bonne idée. D’autant plus que c’est un secteur en plein boom où la concurrence est rude. En effet, le service de nettoyage, ce sont 30 000 entreprises qui ont généré un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards d’euros en 2017.

Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions :

  • Êtes-vous prêt à relever le défi ?
  • Quelle est votre force, et qu’est-ce qui vous distingue des autres entreprises de nettoyage ?
  • Qui sont vos cibles et vos concurrents ?
  • Quelles seront vos spécialités ?


Bon à savoir : se constituer une base de clientèle solide peut prendre plusieurs années. Il faut donc s’armer de patience et persévérer.

Mettez toutes les chances de votre côté


Dans un secteur fortement concurrentiel, ouvrir son entreprise de nettoyage demande une bonne préparation :

Faire une étude de marché


C’est un fait, l’aventure entrepreneuriale commence toujours par une bonne connaissance de son marché.

Il faut savoir que les entreprises de nettoyage sont classées en trois catégories :

  • Les petites entreprises : elles représentent 90 % du marché et ciblent essentiellement les particuliers et les TPE/PME.
  • Les entreprises de nettoyage de taille moyenne : elles s’occupent des immeubles collectifs, des bureaux et des fins de chantier.
  • Les grandes entreprises : elles visent les sociétés de grande taille, les hôpitaux, les bâtiments et matériels industriels, etc. Bien que peu nombreuses, elles représentent 70 % des chiffres d’affaires du secteur du nettoyage.

 

Identifier la clientèle ciblée


En principe, les entreprises de nettoyage visent :

  • Les particuliers (nettoyage à domicile ou en tant que service à la personne : ménage, lavage auto…) ;
  • Les commerces ;
  • Les entreprises ;
  • Les collectivités territoriales,
  • Les hôpitaux ;
  • Etc.

Choisir une ou des spécialités


Extrêmement polyvalentes, les entreprises de nettoyage peuvent s’occuper, entre autres du nettoyage de locaux, du nettoyage des vitres, du nettoyage automobile, du nettoyage de machines industrielles ou de matériels médicaux, etc.

Petite astuce : pour vous démarquer, ciblez une niche de marché spécifique (par exemple, nettoyage automobile, nettoyage de matériels industriels ou de transport…) et utilisez des produits bios. Une démarche écologique qui peut faire toute la différence, à l’heure où la tendance est au naturel.

Adhérer à un réseau


Les réseaux des entreprises de nettoyage permettent de connaître les évolutions du métier, de rompre avec l’isolement et de profiter de nombreux avantages :

  • Échange d’expériences et de bonnes pratiques ;
  • Formations ;
  • Partage de moyens de communication ;
  • Opportunités d’affaires ;
  • Convivialité grâce aux séminaires, rencontres…

 

Comment faire pour ouvrir une entreprise de nettoyage ? Les démarches à suivre


Maintenant, entrons dans le vif du sujet. Ouvrir une entreprise de nettoyage ne nécessite pas de faire de nombreuses démarches administratives, mais il existe des formalités auxquelles vous ne pouvez pas échapper.

Établir un bon business plan


Le business plan est le document qui va vous permettre de juger votre projet : sa viabilité, sa faisabilité et sa rentabilité. Bref ses chances de réussir. D’ailleurs, un bon business plan vous permettra de trouver des financements (banques, établissements de crédit, crowdfunding, etc.) pour ouvrir une entreprise de nettoyage.

Ce document est la version chiffrée de votre projet. De ce fait, il doit contenir un certain nombre d’informations, dont :

  • Un bilan prévisionnel sur trois années ;
  • Un compte de résultat prévisionnel ;
  • Un plan de financement ;
  • Les besoins de trésorerie.

 

Choisir un statut juridique


Le statut juridique donnera un cadre légal à votre activité. Le choix va dépendre de votre situation.

Le régime de microentrepreneur est adapté à ceux qui veulent se lancer seul dans l’aventure. Par ailleurs, il présente de nombreux avantages :

  • Comptabilité allégée ;
  • Fiscalité et régime social avantageux ;
  • Moindre investissement financier ;
  • Le patrimoine personnel n’est pas engagé.


Les entreprises individuelles (EI, EIRL, EURL, SASU) : ces statuts réservent des avantages sociaux non négligeables :

  • Les charges sociales sont calculées sur la base des bénéfices dans le cas d’une EI ou d’une EIRL. Par ailleurs, le patrimoine personnel est protégé.
  • Dans le cas d’une EURL, c’est le gérant qui détermine le montant de son salaire, base du calcul de ses charges sociales.


La forme sociétale est recommandée pour une entreprise de nettoyage de grande taille ou qui cible des professionnels, car c’est un gage de professionnalisme et de sérieux. SAS, SARL ou SAS, ces statuts offrent chacun des avantages et des inconvénients et sont idéaux dans le cas d’un projet à investissement important, ou si vous décidez d’embaucher des salariés.

Il existe d’autres statuts alternatifs pour ouvrir son entreprise de nettoyage :

  • Le chèque emploi service pour ceux qui se spécialisent dans les services à la personne ;
  • Entrepreneur-salarié en coopérative d’activité et d’emploi pour démarrer sûrement l’activité de nettoyage.

 

S’enregistrer au CFE


Bien que l’activité de nettoyage n’ait pas de réglementation spécifique, elle relève de l’artisanat, sauf le nettoyage automobile qui est une activité commerciale. De ce fait, vous devrez vous enregistrer auprès du CFE de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ou auprès du greffe de tribunal compétent. Le coût varie entre 0 à 200 € dépendamment du statut juridique.

À noter que pour ouvrir une entreprise de nettoyage automobile, il faut se rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Acheter le matériel indispensable


Pour ouvrir une entreprise de nettoyage ou créer son entreprise de nettoyage à domicile, il convient d’avoir à portée de main les matériels nécessaires. Il s’agit notamment de : véhicules, balais, poubelles, chariots de ménage, aspirateurs, autolaveuses, karchers, produits de nettoyage…

Communiquer autour de son entreprise de nettoyage


Une bonne communication est le gage d’une clientèle solide. Le bouche-à-oreille est une arme infaillible pour se faire connaître. Aussi, vous devrez proposer des services de qualité afin d’asseoir votre réputation, en parler avec votre entourage et utiliser d’autres canaux de communication online ou offline (affiches publicitaires, cartes de visite, flyers, etc.). En parlant de communication online, avoir un site internet est donc incontournable pour percer dans le secteur. Il en est de même des réseaux sociaux, l’outil marketing le plus impactant en termes d’image et de marché. Petit conseil : pensez à actualiser régulièrement vos contenus.

Bon à savoir : la communication offline est particulièrement efficace pour créer son entreprise de nettoyage à domicile.

Quid de la formation pour ouvrir entreprise de nettoyage


Vous n’avez pas besoin de suivre une formation particulière pour ouvrir une entreprise de nettoyage. Toutefois, suivre des études de gestion d’entreprise est toujours conseillé afin de vous assurer au mieux de :

  • La prospection commerciale ;
  • L’analyse de la productivité ;
  • La gestion des plannings et des produits de nettoyage ;
  • Le suivi de la comptabilité.


Par ailleurs, si vous souhaitez cibler une clientèle délicate, comme les hôpitaux et les usines chimiques, vous devez obtenir des certifications ISO 9000, gage d’une hygiène irréprochable. Pour en savoir davantage, vous pouvez entrer en contact avec l’Office de qualification professionnelle des entreprises de propreté et des services associés ou OQPEP.

Bon à savoir : si vous décidez d’ouvrir une entreprise de nettoyage automobile, vous avez l’obligation légale de traiter les eaux de lavage pour séparer l’eau des hydrocarbures avant qu’elle passe dans les égouts. Cette obligation répond notamment à un souci environnemental. D’où les lavages à haute pression et les lavages à la vapeur ou sans eau.

Créez votre société en quelques minutes !
 

 

6

No Responses

Ecrire une réponse