La modification d’associés de sci et formalités à accomplir

Modification d’associés de SCI et formalités auprès du greffe sont deux éléments liés. En effet, la SCI étant une société de personnes, la situation de chacun de ses associés est importante. Toute modification intervenant dans la situation de l’un des associés peut avoir des impacts sur les autres associés. Encore, il peut être fait un lien entre modification d’associés de SCI et formalités de publicité. En effet, les associés d’une SCI sont responsables des dettes de leur société envers les tiers. Ainsi, toute modification de leur situation peut intéresser les tiers à la SCI, notamment ses créanciers. Ainsi, il conviendra de s’intéresser à quelques événements pouvant toucher les associés d’une SCI, notamment :

I/ Modification d’associés de SCI et formalités en cas de décès.

Il est parfois nécessaire de procéder à une modification des statuts de la SCI suite au décès d’un associé. Or, le décès d’un associé peut avoir des conséquences sur la SCI. Ainsi, les statuts de la SCI peuvent prévoir plusieurs alternatives en cas de décès d’un associé, lesquelles impliquent chacune modification d’associés de SCI et formalités différentes. En effet, en cas de décès d’un associé, les statuts peuvent prévoir :

  • La dissolution de la SCI ;
  • Ou, la poursuite de la SCI entre les associés survivants ;
  • Ou encore, la poursuite de la SCI avec les héritiers du défunt, avec ou sans procédure d’agrément.

Encore, si les statuts ne prévoient rien, la SCI continuera avec les héritiers du défunt sans besoin de suivre une procédure d’agrément.

Dans tous les cas, il y aura modification des statuts de la SCI suite au décès de l’un de ses associés. Encore, dans le cadre d’une modification des associés d’une SCI, il conviendra de mettre les statuts à jour en fonction de ce qui avait été prévu dans les statuts. Ainsi, les statuts devront faire apparaître la nouvelle répartition des parts sociales, notamment dans le cas où les héritiers du défunt deviennent associés. Encore, il faudra suivre l’éventuelle procédure d’agrément prévue par les statuts. Ainsi, il faudra convoquer une assemblée générale extraordinaire pour voter l’agrément, puis pour modifier les statuts de la SCI.

Dans le cas où l’agrément est refusé, ou si la société continue uniquement avec les associés survivants, les héritiers seront indemnisés à hauteur de la valeur des parts sociales du défunt.

Enfin, en cas de dissolution-liquidation, ce qui aurait dû revenir au défunt reviendra à ses héritiers.

II/ Modification d’associés de SCI et formalités en cas de cession de parts.

Il peut y avoir une modification des associés d’une SCI suite à une cession de parts sociales. Or, la cession de parts sociales entraînera modification d’associés de SCI et formalités de cession. En effet, pour commencer, il faudra évaluer la valeur des parts sociales, au besoin en recourant aux services d’un expert.

Encore, il conviendra, dans la plupart des cas, de suivre la procédure d’agrément prévue par la loi et les statuts de la SCI. En effet, il faudra notifier la cession à la SCI et aux associés, afin que ceux-ci puissent se réunir en assemblée générale. Alors, les associés devront voter l’agrément, que la cession vise à accueillir un nouvel associé, ou qu’elle se fasse entre les différents associés de la SCI. Du reste, toute cette procédure d’agrément devra s’inscrire dans des délais précis. En effet, l’inertie des associés pourra jouer contre eux, car l’agrément sera alors réputé acquis une fois les délais écoulés, à défaut de réponse.

Une fois l’agrément délivré, il faudra modifier les statuts. En effet, les statuts devront indiquer la répartition des parts sociales entre les différents associés. Or, bien que les statuts soient modifiés, il conviendra également d’effectuer des formalités pour rendre la cession opposable à la SCI.

Alors, il faudra faire enregistrer la cession aux impôts, et payer un droit de 5%. Pour finir, il faudra effectuer une formalité de dépôt d’acte auprès du greffe, en y joignant les pièces justificatives demandées.

III/ Modification d’associés de SCI et formalités en cas de changement d’adresse.

Le changement d’adresse d’associé de SCI peut devoir se traduire par l’accomplissement de formalités. En effet, cela sera le cas si l’associé est également gérant de la SCI. Dans un tel cas, il y aura un changement d’adresse du dirigeant. Ainsi, il conviendra d’accomplir les formalités de changement d’adresse du dirigeant de la SCI auprès du greffe. Notamment, il sera nécessaire de compléter un formulaire M3, et de s’acquitter de frais de greffe de 65,04 euros.

Du reste, modification d’associés de SCI et formalités de transfert de siège social peuvent se cumuler. En effet, le changement d’adresse personnelle du dirigeant peut entraîner un transfert de siège de la SCI. Cela pourra être le cas, notamment, si le siège social était établi à l’adresse du dirigeant. Ainsi, le changement d’adresse personnelle du dirigeant pourra entraîner un transfert du siège social de la SCI. Or, il sera nécessaire d’accomplir toutes les formalités liées au transfert de siège.

Pour commencer, il sera nécessaire de réunir une assemblée générale, laquelle devra voter le transfert de siège. Encore, les statuts devront être modifiés pour indiquer la nouvelle adresse du siège social. Alors, il faudra publier une annonce légale de transfert de siège social. Une seconde annonce légale sera nécessaire si le siège social change de département. Pour finir, il faudra compléter un formulaire M2 et y joindre toutes les pièces justificatives demandées en cas de transfert de siège. Il faudra alors s’acquitter des frais de greffe de 195,38 euros, ou 242,61 euros si le siège social change de département.

 

Ainsi, il apparaît que modification d’associés de SCI et formalités vont de pair. Ces formalités se traduisent souvent par une modification des statuts de la SCI, à moins qu’elles ne se résolvent par de simples mesures de publicité.

 

Modifiez les statuts de votre SCI

9

No Responses

Ecrire une réponse