Comment ouvrir un camion à pizza ?

Dans cet article, LegalVision vous donne toutes les clés pour ouvrir un camion à pizza.

Sommaire :

I/ Camion à pizza : avantages et inconvénients
II/ Les formations et les compétences requises
III/ Ouvrir un camion à pizza : les préambules
IV/ Trouver son camion à pizza
V/ Dernières démarches pour ouvrir son camion à pizza

La restauration rapide a toujours le vent en poupe en France. La preuve, le marché des camions à pizza ne cesse d’augmenter (5 000 en 2016 selon les données de Pizza Match). En 2016, ces marchands ambulants ont vendu près de 59 millions de pizzas. Vous rêvez de vous lancer dans ce marché ? Cet article vous dit tout : les principaux avantages d’un camion à pizza, ce qu’il faut faire pour ouvrir son camion à pizza, les démarches nécessaires à l’ouverture de sa pizzeria mobile…

I/ Camion à pizza : avantages et inconvénients

Un Français consomme en moyenne 10 kg de pizza par an, ce qui fait du marché de la pizza l’un des secteurs les plus porteurs. Mais pourquoi choisir le camion à pizza comme cheval de bataille ? Eh bien, le camion pizza constitue la solution de simplicité. En effet, il possède tous les avantages d’un restaurant traditionnel avec en prime la possibilité de se déplacer. De plus, le camion à pizza ne nécessite qu’un investissement moindre par rapport à un restaurant traditionnel avec des marges 3 à 5 fois plus importantes. Mieux encore, l’acquisition d’un camion coûte 3 à 4 moins cher qu’un local.

Néanmoins, c’est cette mobilité du camion à pizza qui constitue l’une de ses plus grandes faiblesses. En effet, la rentabilité d’un camion à pizza dépend directement de son emplacement, qui soit dit en passant est attribué par les mairies. De ce fait, un camion à pizza doit obtenir une autorisation officielle avant de pouvoir s’installer dans une ville. Toutefois, il faut noter que seulement 1/3 des communes de France autorisent le stationnement de ces marchands ambulants.

II/ Les formations et les compétences requises

Ouvrir un camion à pizza nécessite certaines connaissances et compétences. Aussi, pour bien préparer l’ouverture de son commerce, il est nécessaire de suivre certaines formations, entre autres de pizzaiolo. Bien que cela ne soit pas obligatoire, c’est un atout considérable quand on veut ouvrir un camion à pizza. Par ailleurs, pour les non-initiés, une formation en gestion d’entreprise est également nécessaire pour mieux tenir ses comptes et bien gérer ses finances.

D’autre part, comme tout établissement de restauration commerciale, le camion à pizza est également soumis à des normes sanitaires strictes. Aussi, il est nécessaire de suivre une formation en hygiène sanitaire (HACCP) avant de pouvoir ouvrir un camion à pizza. En outre si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées, vous devez disposer d’un permis d’exploitation. Ce dernier est délivré à la suite d’une formation avec une validité de 10 ans.

III/ Ouvrir un camion à pizza : les préambules

Ça y est ! Vous avez pris votre courage à deux mains et vous voulez investir dans un camion à pizza. Cependant, concrétiser un tel projet n’est pas une tâche facile et nécessite de la patience et de l’organisation. Aussi, comme tout projet entrepreneurial, l’histoire commence toujours par une idée qu’il faudra changer en un projet viable sur le long terme. Pour cela, il faut suivre quelques étapes :

A) Faire une étude de marché

Cette étape est primordiale, car elle est à la base de la réalisation de tout le projet. Par ailleurs, elle vous permet d’établir une stratégie marketing, cibler vos clients potentiels, identifier leurs goûts et leurs habitudes de consommation, évaluer les éventuelles dépenses. Bref, une bonne étude de marché vous donne un aperçu de la faisabilité et la rentabilité de votre projet.

B) Rédiger un business plan

Une fois votre stratégie marketing établie, vous devez rédiger un business plan. Ce document contiendra entre autres tous les aspects financiers liés à votre projet pour garantir son succès :

  • Le bilan et le compte de résultat prévisionnel
  • Le budget de trésorerie
  • Et le plan de financement

C) Choisir son statut juridique

Vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques selon le contexte d’ouverture de votre camion à pizza :

Auto entrepreneur :

Parfait pour se lancer, ce statut juridique permet une gestion simple de votre commerce avec un régime fiscal et social avantageux.  Néanmoins, vous ne pourrez pas dépasser un chiffre d’affaires annuel de 170 000 euros.

N’étant pas une forme juridique, vous pouvez, pour protéger votre patrimoine personnel, le cumuler avec le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL).

De surcroît, pour créer sa micro entreprise, vous devez vous déclarer auto-entrepreneur et ainsi procéder à l’immatriculation de votre entreprise. Pour ce faire, vous devez compléter le formulaire « déclaration de début d’activité » et l’envoyer au centre de formalités des entreprises des auto entrepreneurs.

L’immatriculation se fera au registre du commerce et des sociétés (RCS) en remplissant le formulaire P0 CMB. Après cette immatriculation, vous obtiendrez un numéro de SIREN, un code APE et un Kbis auto entrepreneur.

Notez qu’au moment de l’enregistrement vous pourrez demander des aides parmi lesquelles figure l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise (ACRE).

Entreprise individuelle (EI) :

Contrairement au statut d’auto-entrepreneur, l’EI n’a pas de limite de chiffre d’affaires.  Ce statut présente plusieurs atouts. En effet, les formalités administratives sont allégées tout comme les obligations qui découleront de ce statut. Néanmoins, l’EI est soumis à des cotisations plus élevées que le statut d’auto-entrepreneur.

Pour créer votre entreprise individuelle, vous pouvez vous rendre sur notre site internet. Le centre de formalités des entreprises compétent, dans le cas de l’ouverture d’un camion pizza, sera la chambre de commerce. Enfin, vous devrez remplir le formulaire de création qui est le formulaire P0 CMB et demander son immatriculation.

EURL ou SASU : 

Dans le cas où vous souhaitez réaliser seul votre projet en tant que société l’EURL et la SASU sont les meilleures options.

A la différence du statut d’auto-entrepreneur et de l’EI, l’EURL protégera votre patrimoine personnel et permettra de revêtir votre entreprise d’une personnalité morale.  Dans le cadre de l’EURL vous serez un travailleur non salarié affilié au régime des indépendants. Tandis que dans le cas d’une SASU, vous serez un dirigeant assimilé-salarié affilié au régime général. Ainsi la SASU offrira une meilleure couverture sociale. Toutefois, cela devrait s’effacer avec la fusion régime général de la sécurité sociale et du RSI.

Au niveau fiscal, l’EURL est par principe imposée à l’IR alors que la SASU est par défaut soumise à l’IS.

Enfin les règles de l’EURL sont majoritairement fixées par la loi alors que dans la SASU réside une grande liberté statutaire.

SARL ou SAS :

Pour lancer votre projet d’ouverture de camion à pizza en tant que société avec un ou plusieurs associés, optez pour les statuts SARL ou SAS. D’abord, les formalités à accomplir pour créer votre SARL ou SAS sont pratiquement similaires. Dans les deux cas les bénéfices sont en principe imposés à l’IS. Enfin, le Code de commerce encadre très peu les statuts de la SAS contrairement à la SARL où les associés ne disposeront que d’une très faible marge de manœuvre. 

Formalité à accomplir pour créer votre société (SARL, SAS, EURL, SASU) :

Si vous souhaitez exercer votre activité sous la forme d’une société, plusieurs formalités devront être accomplies.

Vous devrez au préalable rédiger les statuts et les signer. Ils sont adoptés à l’unanimité des associés. La liberté dans la rédaction de ces statuts dépend de la forme juridique choisie. En tout état de cause, ils contiennent les apports de chaque associé, la forme, l’objet, l’appellation, le siège social, le capital social, la durée de la société et les modalités de son fonctionnement.

Une fois les statuts rédigés, il conviendra de publier une annonce légale de constitution dans le Journal d’Annonces légales. Il faut compter environ 150€.  Il vous sera délivré une attestation de parution ou une copie du journal.

Pour créer votre société, vous devrez impérativement vous inscrire au RCS. Ainsi, il vous incombera alors de déposer un dossier de création au greffe du tribunal compétent.  Quelle que soit la forme de société choisie, vous devrez fournir :

  • Un justificatif de siège social ;
  • Les statuts définitifs datés et signé ;
  • L’acte de nomination du gérant, si cette nomination a été faite dans un acte autre que les statuts,
  • Une déclaration des bénéficiaires effectifs ;
  • Une déclaration de non condamnation et de filiation ;
  • La copie de la carte d’identité gérant ;
  • Le formulaire CERFA correspondant à la forme juridique choisie ;
  • Une attestation de parution de l’annonce légale ;
  • Certificat de dépôt des fonds dans un compte bloqué ;
  • Le chèque nécessaire aux frais de greffe.
  • La déclaration d’affectation du patrimoine (pour les SARL)
  • La déclaration d’affectation du patrimoine (pour les EIRL)
  • La liste des souscripteurs d’action (pour les SAS)

Après validation, votre société sera immatriculée. Cette immatriculation au RCS est très importante car elle vous permet d’obtenir un numéro de SIREN, un code APE et un Kbis.

D) Ouvrir son camion à pizza : seul ou franchisé ?

L’ouverture d’un camion à pizza seul ou en franchise comporte des avantages et des inconvénients.

Être le seul maître de votre activité vous permet d’avoir une gestion personnalisée de votre activité. Par exemple, vous pourrez opter pour la production de pizza de bonne qualité avec des ingrédients frais. Toutefois, toute la gestion des supports marketing et le discours commercial vous incombent également.

Par contre, si vous êtes en franchise vous disposerez d’une formation au démarrage de votre activité, et tout le long du partenariat. En outre, vous disposerez déjà d’une certaine notoriété grâce au nom de la franchise. Et les supports marketing sont fournis. Néanmoins, le processus de fabrication des pizzas ainsi que la partie gestion sont dictés par la franchise.

IV/ Trouver son camion à pizza

Que vous optiez pour un camion à pizza neuf ou d’occasion, il faut que le véhicule remplisse les conditions suivantes :

  • Être homologué.
  • Avoir un certificat NFS 56200 (norme AFNOR).
  • Avoir une carte grise avec la mention « VTSU » pour véhicules transformés sortie. Usine ou « VASP Magasin » pour véhicule automobile spécialisé magasin.
  • Présente un lave-mains et une réserve d’eau potable obligatoire.
  • Avoir un frigo en état de marche
  • Comporter un extincteur
  • Avoir un plan de travail en matériaux ignifuges

Pour un camion à pizza neuf répondant aux normes avec une cuisine bien équipée il faut compter entre 30 000 et 100 000 euros. Pour les camions achetés d’occasion, les prix peuvent descendre jusqu’à 10 000 euros. Cependant, il faut faire attention aux vices cachés, car vous serez responsable de toutes les infractions liées aux normes sanitaires et aux normes de sécurité de votre camion.

V/ Dernières démarches pour ouvrir son camion à pizza

Pour ouvrir votre camion à pizza en toute légalité, vous devez disposer d’une carte professionnelle de commerçant ambulant. Elle est délivrée par le centre de formalité des entreprises ou CFE. Pour l’obtenir, vous devez remplir le formulaire cerfa 14022*02 de déclaration d’activité commerciale ou artisanale ambulante. Une fois délivrée, la carte est valable pendant 4 ans.

Par la suite, vous avez l’obligation de demander une autorisation écrite auprès de la mairie pour pouvoir occuper un emplacement public. Dans le cas d’un terrain privé, vous devez également disposer d’une autorisation écrite du propriétaire.

Pour toute vente d’alcool de moins de 18 °, vous devez disposer d’une licence à emporter. Cette autorisation est à demander auprès de la mairie ou de la préfecture en remplissant le formulaire cerfa 11 542*05.

Il est également nécessaire de se déclarer aux directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDSCPP) pour la manipulation de denrées alimentaires à travers le formulaire cerfa 13 984*03.

Un conseil : comme tout véhicule, votre camion doit être assuré. Pour pallier les éventuels problèmes, pensez à l’assurance responsabilité civile professionnelle. De même, souscrivez à une protection juridique.

Astuce pratique : bien choisir son terminal de paiement

Vous êtes commerçant, artisan, libéral ?

Vous souhaitez savoir quel terminal de paiement mobile choisir pour encaisser vos clients par carte bancaire ?

Découvrez sans plus attendre le tableau comparatif des terminaux de paiement réalisé par Independant.io !

Lancez votre camion pizza avec LegalVision

19

  1. Avatar
    Ornella de Carolis
    27/04/2018

Ecrire un commentaire