Comment ouvrir un institut de beauté ?

Vous envisagez d’ouvrir un institut de beauté ? Prendre soin de soi n’a jamais été aussi en vogue que de nos jours. Avec pas moins de 14 000 adresses, les instituts de beauté ouvrent ici et là, mais ne se ressemblent pas, pour le plus grand bonheur du public ! Et malgré la forte concurrence des parfumeries et SPA et l’évolution des appareils qui permettent à chacun de faire des soins chez soi, les instituts font résistance. 44 % des Françaises et 10 % des Français continuent en effet de fréquenter régulièrement les instituts de beauté.  Voici tout ce qu’il faut savoir pour la création institut de beauté.

Trouver un concept pour son futur établissement

Dans l’univers très concurrentiel de la beauté, il est important de rivaliser d’intelligence pour mettre au point des solutions innovantes. Non seulement pour la survie et la rentabilité de votre projet. Mais également pour se démarquer des autres. Ainsi, l’élaboration de votre concept implique de formuler clairement la définition de votre entreprise, de vos aspirations et la politique de gestion que vous envisagez. Néanmoins, n’oubliez pas que votre proposition doit correspondre aux attentes de vos futurs clients. Pour cela, deux grands choix s’offrent à vous :
Ouvrir un institut de beauté en indépendant.

Avec un statut d’indépendant, vous avez la possibilité d’ouvrir un institut de beauté à votre image et le personnaliser autant que vous voulez. Vous pouvez dès lors choisir de créer un salon de beauté avec ou sans spécialisation.

Toutefois, avant de vous lancer, il est recommandé de disposer :

• D’un CPA ou BEP dans le domaine de l’esthétique

• D’un brevet professionnel ou d’un brevet de maîtrise en esthétique.

• À défaut, d’au moins 3 années d’expérience professionnelle en tant que gérant d’institut, salarié ou professionnel indépendant.

La création d’un institut de beauté sous enseigne

Dans ce cas, vous bénéficiez d’un soutien dans l’agencement de votre future entreprise ainsi que d’un réel avantage concurrentiel. D’abord, vous profitez de la renommée de la marque. Ensuite, vous bénéficiez d’une bonne maîtrise professionnelle grâce au transfert de savoir-faire et à un accompagnement de qualité. De ce fait, créer son institut de beauté est possible même sans diplôme. Néanmoins, monter son institut de beauté en franchise diminuera la marge de manœuvre personnelle.
Monter son institut de beauté ; quel budget faut-il prévoir ?

Comme pour toute activité entrepreneuriale, il faut investir un minimum pour créer son institut de beauté. Bien entendu, tout dépendra de l’emplacement, du type de local, de l’activité, du nombre de salariés… À titre indicatif, le budget d’investissement moyen avoisine les 70 000 € de fonds propres qui devront dans la plupart des cas être complétés par des prêts et autres sources de financement.

Créer son institut de beauté : l’importance d’une bonne étude de marché

Une fois que vous avez établi un concept qui vous plaît, la seconde étape à franchir est l’étude de marché. Cette dernière est très importante, car elle vous permet entre autres d’anticiper les menaces qui pèsent sur votre marché. Et de détecter de nouvelles opportunités. Par ailleurs, l’étude de marché vous offre la possibilité de tester la viabilité de votre entreprise et de vous projeter dans l’avenir. Toutefois, pour porter ses fruits, cette étude doit être réalisée de manière méthodique et comporter un certain nombre de points :

L’analyse de l’offre : qui sont vos concurrents ? Quels sont leurs points forts et leurs points faibles ? Quelles stratégies ont-ils adoptées pour atteindre leur position d’aujourd’hui ? Quels sont les prestations et tarifs pratiqués ?

L’analyse de la demande : qui sont vos publics cibles et quelle est la nature de leurs besoins essentiels ?

L’analyse de l’environnement de votre projet : il s’agit ici d’identifier les facteurs qui peuvent avoir une influence favorable ou non sur votre activité.

Élaborer un business plan solide pour ouvrir un institut de beauté

Tout comme l’étude de marché, la rédaction du business plan est une étape incontournable dans le lancement de votre projet. Loin d’être une simple formalité, le business plan a pour vocation de répondre à un bon nombre de questions essentielles portant sur la vision de votre activité, la rentabilité du projet et la stratégie globale de votre entreprise. Et ce n’est pas tout. Ce document va également vous servir d’outil de communication afin d’obtenir des financements auprès des établissements de crédit ou des investisseurs.

De ce fait, la démarche d’élaboration d’un business plan doit aboutir à la construction d’un projet cohérent et viable. Pour cela, il doit présenter un certain nombre d’éléments bien précis :

• Présentation du projet et de votre offre

• Analyse du marché

• Stratégies de lancement

• Compte de résultat prévisionnel

• Bilan prévisionnel

• Plan de financement prévisionnel

• Seuil de rentabilité

Sachez également que votre business plan est la vitrine de votre projet. Par conséquent, il doit être vendeur et susciter l’envie d’investir. Par ailleurs, il doit être bien écrit, précis et concis. Et doit également s’adapter à chaque type d’investisseur.

Ouvrir un institut de beauté : Trouver un emplacement stratégique

Le lieu d’implantation de votre institut de beauté est un facteur clé qui permettra à votre entreprise de se développer et de prospérer. Le coup de cœur est loin d’être un critère à retenir. Premièrement, pour trouver l’emplacement idéal, vous devez vous fier à l’étude de marché que vous avez effectuée au préalable. Ainsi qu’aux demandes de la clientèle. Mais ce n’est pas tout. Vous devez également prendre en compte plusieurs paramètres puisqu’il s’agit d’une décision capitale qui aura une influence directe sur le succès de votre projet.

Les commodités : possibilités de parking, transports en commun, largeur de la rue, taille du trottoir, etc.

Les évolutions du quartier : les futurs d’aménagements urbains, les changements de sens de circulation, la rénovation d’un ancien bâtiment…

La visibilité : longueur de la vitrine, devanture, taille du local, etc.

L’attractivité : dynamique de la rue, les magasins à proximité…

Petite astuce :

• Donnez des notes à chaque caractéristique.

• Évaluez ces caractéristiques par rapport à vos critères.

• Examinez attentivement 3 à 4 immeubles avant de faire un choix définitif.

Ouvrir un institut de beauté : quel statut pour votre entreprise ?

Une fois votre étude de marché concluante, votre business plan bien avancé, il est temps de vous pencher sur le statut juridique de votre salon de beauté. Il s’agit d’une décision importante à ne surtout pas négliger. Non seulement il aura une influence importante sur votre entreprise. Mais il impactera également sur votre vie personnelle.

D’abord, sachez que cette décision est avant tout un choix fiscal, patrimonial, et stratégique. Il est donc important de peser le pour et le contre avant de vous décider. Ensuite, votre choix dépendra en partie des contraintes de votre projet. À savoir : les associés, le capital, la fiscalité, etc.

Pour la création d’un institut de beauté, plusieurs options s’offrent avec vous :

  • Microentreprise : bien que très peu recommandé pour ce type d’activité, vous pouvez toutefois opter pour cette forme juridique si vous décidez de faire des soins à domicile. Néanmoins, vous devez disposer d’un espace suffisant pour accueillir vos clients.
  • Entreprise individuelle : pour être le seul maître à bord de votre institut de beauté, vous avez la possibilité de choisir cette forme juridique. Par contre, il n’y aura pas de distinction entre votre patrimoine personnel et celui de votre salon.
  • EURL ou SASU : si vous disposez des fonds nécessaires pour ouvrir un salon de beauté, vous pouvez vous orienter vers l’une ou l’autre de ces formes juridiques. En bonus : votre patrimoine personnel sera protégé de tout éventuel déficit au niveau de votre entreprise.
  • SARL ou SAS : si vous envisagez de vous associer à d’autres personnes — notamment des investisseurs — pour le démarrage de votre activité, il est opportun de constituer votre institut de beauté sous forme sociétale. De plus, cela permet de mieux protéger votre patrimoine personnel en cas de déficit.

Qu’en est-il des démarches à accomplir pour monter son institut de beauté ?

Comme pour toute création d’entreprises, ouvrir un institut de beauté implique d’accomplir un certain nombre de formalismes :

• Obtenir une licence d’exploitation.

• S’inscrire au Registre de Commerce et des Sociétés (RCS) selon les règles relatives à l’artisanat, au commerce et aux TPE régies par la loi 2014-626 du 18 juin 2014.

  • S’immatriculer au centre de formalités des entreprises (CFE) compétent.
  • S’enregistrer à la chambre des métiers.
  • Faire une déclaration aux services des impôts.
  • Publier une annonce légale.
  • Souscrire une assurance de responsabilité civile.
  • Ouvrir un institut de beauté : les normes à respecter

Une fois toutes ces formalités accomplies, sachez que pour pouvoir exercer votre activité en toute sérénité votre établissement doit respecter des normes strictes :

  • Normes de sécurité et d’accessibilité relatives aux établissements recevant du public (ERP)
  • Normes d’hygiène
  • Affichage des tarifs des soins à l’extérieur et à l’intérieur du salon
  • Seules les prestations de modelages sont autorisées
  • Pour les prestations de bronzage : les appareils doivent faire l’objet d’une déclaration adressée à la DDCSPP, les lunettes de protection sont obligatoires.
  • Pour l’épilation : seules les techniques d’épilation à la cire et à la pince sont autorisées.
  • En ce qui concerne le maquillage permanent : un diplôme de tatoueur est obligatoire, suivi du respect de certaines règles d’hygiène supplémentaires spécifiques.

Pour ouvrir un institut de beauté en ligne rdv sur LegalVision.fr.

 

Ouvrir son institut de beauté !

9

No Responses

Ecrire une réponse