Création d’entreprise : comment monter une SAS ou une SASU ?

Beaucoup d’entrepreneurs choisissent de monter une SAS pour s’associer avec leurs partenaires et lancer leur activité. Au fil de s années, cette forme juridique est devenue de plus en plus populaire. C’est désormais la SAS qui est la société la plus prisée par les créateurs d’entreprise.

La SAS laisse une grande liberté aux associés pour rédiger leurs statuts. C’est pourquoi les start-ups l’apprécient particulièrement : la plupart des futurs grands projets sont créés sous cette forme. C’est pour cette raison que, dans cet article, nous revenons sur les avantages et sur les démarches à accomplir pour monter une SAS.

Les avantages de la SAS, la forme juridique la plus populaire

Il est possible de faire trois types d’apports pour monter une SAS en France : en numéraire, en nature ou en industrie. EN cas d’apport en numéraire, celui-ci doit être libéré à 50 % à la constitution de la société. Ensuite, le solde doit être libéré dans les 5 ans suivants.

Comment est organisée la direction d’une SAS ? Pour monter une SAS, il faut obligatoirement nommer un président. C’est la seule exigence posée par la loi concernant les dirigeants de la société. Il est le représentant légal de la société. Pour le reste, les associés sont entièrement libres. Ils peuvent nommer en plus un ou plusieurs directeurs généraux et un ou plusieurs directeurs généraux délégués. De plus, la direction peut être unique ou collégiale.

Quels sont les frais de création d’une SAS ?

  • Les frais de greffe : 40 € environ.
  • Les frais de publication de l’annonce légale de constitution : il faut compter environ 150 €.
  • Les honoraires du rédacteur d’acte : avec LegalVision, les statuts et autres documents obligatoires sont rédigés pour vous pour 139 €.

Mais qu’en est-il des cotisations dues par le gérant ? Montant RSI SARL : les 2 premières années, le RSI calcule les cotisations sur une base forfaitaire. En effet, le RSI ne peut se baser sur le chiffre d’affaires réel au début de l’activité, puisqu’il n’est pas connu. Par la suite, les cotisations sont calculées proportionnellement au chiffre d’affaires.

Choisir la SASU pour créer son entreprise seul

La SASU est un choix pertinent pour lancer son activité seul. En effet, elle permet de limiter la responsabilité de l’associé unique. Ainsi, il n’est responsable qu’à hauteur de l’apport qu’il effectue à sa société. C’est un des avantages par rapport à l’entreprise individuelle, dans laquelle l’entrepreneur est responsable aussi sur son patrimoine personnel.

Comment monter une SASU ? Les formalités de création sont similaires aux formalités pour créer une SASU. La vie de l’entreprise est adaptée au fait qu’il n’y ait qu’un seul associé. Ainsi, il prend seul les décisions relevant normalement de l’assemblée générale dans une SAS.

Montant capital SASU : comme pour la SAS, il n’y a pas de capital minimum imposé.

Quelles sont les formalités et les frais pour monter une SAS ?

On distingue trois catégories de frais. Tout d’abord le coût du dépôt au greffe des documents pertienents (les statuts, le formulaire Cerfa M0 ou encore l’avis de parution dans un journal habilité). De plus, le greffe doit aussi recevoir les documents relatifs aux dirigeants (déclaration de non-condamnation et de filiaiton). Pour permettre l’identificaiton des personnes physiques qui contrôlent la société, chaque bénéficiaire effectif doit faire l’objet d’une déclaration signée par le représentant légal.

Ensuite, pour la parution de l’annonce légale, les coûts varient puisque cette démarche est facturée à la ligne. Mais sachez qu’il faut compter environ 150 €.

Enfin, concernant le capital social, la banque vous fournira un certificat de dépôt des fonds sur un compte bloqué. Ces derniers seront débloqués une fois l’immatriculaiton effectuée.

Une fois ces documents déposés auprès du greffe et votre dossier validé, le greffe vous transmettra l’extrait K-bis de votre société.

Créez votre entreprise en 10 min !

10

No Responses

Ecrire une réponse