Étudiants, arrondissez vos fins de mois en devenant auto-entrepreneur

Devenez auto-entrepreneur !

Depuis janvier 2009, les étudiants peuvent avoir un revenu complémentaire en exerçant une activité indépendante. Vous pensez que cela relève d’un parcours du combattant ? Détrompez-vous. Pour cela, il suffit de vous déclarer en tant qu’auto-entrepreneur. Il faut reconnaître qu’avoir un tel statut permet d’avoir un pied dans l’entrepreneuriat tout en gardant le statut d’étudiant à condition de suivre assidûment les cours et passer les examens !

Que gagnez-vous grâce au statut d’auto-entrepreneur ?

D’une part, vos ressources financières pourraient considérablement augmenter si vous décidez d’avoir une activité rémunératrice. Et puisqu’en tant qu’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, vous êtes le « seul » maître à bord, vous gérez votre temps en fonction de vos études.

D’autre part, arriver sans quasiment aucune expérience professionnelle dans le monde du travail est la pire situation qui soit de nos jours. Alors commencer par créer sa propre activité est une idée qui permet de préparer son avenir.

Si ce statut attitre autant, y compris chez les jeunes et les étudiants, c’est aussi parce qu’il permet de bénéficier de la franchise de TVA, du paiement forfaitaire des charges sociales et de l’exonération de Contribution économique territoriale.

Tout le monde peut devenir micro-entrepreneur, vrai ou faux ?

Tout d’abord, il faut disposer des diplômes nécessaires pour pouvoir exercer une activité réglementée. Mieux vaut dans ce cas, consulter la liste des activités concernées.

Pour les étudiants âgés de moins de 18 ans, le choix de l’activité indépendante est réduit à cause de l’âge. Cependant, il est possible d’exercer une activité de type libéral ou artisanal à condition d’être émancipé ou d’avoir l’accord des représentants légaux.

Une limite à ne pas franchir : le plafond

Pour maintenir le régime d’auto-entrepreneur, il ne faut pas dépasser un certain plafond de chiffre d’affaires pendant l’exercice comptable (généralement du 1er janvier au 31 décembre) selon le type d’activité. Si vous pensez le dépasser il faudra alors passer du statut d’auto-entrepreneur à une société.

  • Vous avez opté pour une activité de prestation de services, votre CA doit être inférieur à 33 100 € HT
  • Vous êtes dans l’achat/vente de marchandises, votre CA doit être inférieur à 82 800 € HT

Quels sont les bourses et les droits qu’un étudiant auto-entrepreneur peut garder ?

Il existe quelques dispositifs d’aide qui s’adressent aux étudiants micro-entrepreneurs. Cependant, les aides liées aux études et celles pour l’entreprise ne sont pas toutes compatibles.

Par exemple vous êtes un étudiant qui dispose d’une bourse sociale. Celle-ci est une aide à la famille calculée d’après les revenus de vos parents. Ainsi, en exerçant une activité d’auto-entrepreneur et si vous êtes encore rattaché au foyer fiscal de vos parents, vos droits seront remis en question.

En revanche, étant donné que l’activité d’auto-entrepreneur est considérée comme une activité secondaire, vous restez affilié à votre mutuelle étudiante. Il faut aussi savoir que lors de votre déclaration de début d’activité vous avez pour obligation de choisir une mutuelle d’affiliation. Celle-ci sera cependant sans effet le temps de vos études.

Des démarches facilitées

Les formalités pour devenir auto-entrepreneur sont parmi les plus simples. Toutefois, cela reste une procédure administrative où il faudra s’inscrire auprès de divers organismes et remplir un certain nombre de formulaires.

LegalVision vous accompagne et répond à toutes vos questions dans votre démarche pour acquérir le statut d’auto-entrepreneur.

26

No Responses

Ecrire une réponse